La carte eSIM va-t-elle marquer la fin de la carte SIM physique ?

Maj. le 22 juillet 2015 à 14 h 53 min

Il y a quelques jours, on pouvait apprendre via le Financial Times que Samsung et Apple comptaient remplacer la carte SIM traditionnelle par une carte eSIM électronique et inamovible soudée au sein même de leurs futurs smartphones. Une puce qui n’aura plus besoin d’être changée lorsque vous changerez d’opérateur. De quoi s’interroger sur les impacts et la mise en œuvre de ce nouveau système.

cartes SIM
Les cartes SIM bientôt remplacées par l’eSIM.

Depuis le début de la téléphonie mobile et encore aujourd’hui, les opérateurs détiennent le monopole de la carte SIM. L’an dernier, Apple avait essayé d’imposer sa propre carte SIM avec l’iPad Air 2 mais seulement quelques opérateurs américains, britanniques et australiens avaient accepté d’utiliser la solution proposée par la pomme.

Dans le cas de l’eSIM, ce sera nettement différent puisque la puce sera soudée à l’appareil et compatible avec tous les opérateurs qui devront donc s’adapter. Toutefois, son implémentation sur le marché dépendra, quoi qu’il arrive de leur bon vouloir. Une récente citation d’Etienne Costes du cabinet Ernst & Young résume d’ailleurs assez bien la situation :

La généralisation des cartes SIM embarquées qui ne sont pas amovibles, ne peut se faire qu’avec la coopération de tous les acteurs (…) Sans accord, on risque de vendre des smartphones associés à des opérateurs, sans que leur propriétaire ne puisse en changer.

Tout le monde devra donc y mettre du sien pour que cette transition s’opére dans la plus totale transparence. Les puces electroniques qui devront être universelles pour pouvoir fonctionner chez n’importe quel opérateur au monde seront toujours conçues par les fabricants de cartes SIM. A ce niveau là, Gemalto qui reste leader sur ce marché déclare, bien que la valeur de son action ait chuté de 7%, suite au dernier rapport du Financial Times sur le sujet :

La eSim n’est pas une menace, mais une opportunité

Rien ne changera vraiment du côté de l’utilisateur, ni même de l’opérateur puisque le rôle de cette carte eSIM intégrée au téléphone sera le même que celui de la SIM amovible. Au niveau des mutations qui se préparent, Philippe Lucas qui gère les négociations pour Orange à la GSMA tempère les choses et déclare :

Il s’agit simplement de la numérisation de la distribution des cartes SIM. La carte portera toujours les secrets d’authentification et d’identification, qui appartiennent aux opérateurs. C’est un rôle crucial.

Via

Réagissez à cet article !
  • eyce

    Cela peut être pratique du côté perte/vol de son téléphone.
    La personnes ne pourra plus retiré la SIM. Mais bon, il y aura surement un autre moyens…

    • detect

      Pas vraiment à vrai dire… Sa sera plus une opportunité pour le voleur… Voir même aussi un inconvénient… L’E-Sim n’est pas vraiment l’avenir, mais si sa doit s’implémenté, on devra forcément s’y faire… Et qui c’est qui va payer ? Le consommateur pardi !

      • MoutonNoir

        Oui enfin bon, le consommateur ne paie pas cash toutes les avancées techno ^^’
        Elle passe dans un mécanisme de masse…Au pire, elle coûte ce que vaut une sim.
        Pour moi le problème qui se pose est : qui paie le module eSIM dans nos téls et à quel moment ?
        Le fabriquant qui n’a pas encore vendu son tél ou les opérateurs qui commande leurs téls aux fabricants etc etc
        Ce qui oblige les fabricants à reporter un coût a l’assemblage aux opérateurs, d’où les discutions actuel.

    • iAndroid

      Je vois cela comme une bonne chose pour endiguer les vols de smartphones, il faudrait juste qu’à partir du moment où le smartphone est signalé volé, l’opérateur envoie une instruction qui rend l’appareil définitivement inutilisable. Techniquement il serait possible que certains smartphones à commencer par les hauts de gamme embarquent une mini « poche » de liquide/gel comme les mallettes de billets et là il est bon pour la poubelle.

  • Jhhh

    Avec ces puce unchangeable ils auront plus de faciliter a nous surveiller et a mètre sur écoute la technologie avance aux désirs de la NSA et toutes les organisations qui collecte nos données pourquoi arrive t’ils a inventer améliorer bcp de choses mais pas la batterie ? On se fout de nous

    • MoutonNoir

      Tu es connecté sur un réseau mobile par ton N° de mobile, pas avec ta sim (même eSIM), rien à voir.
      La eSIM est plus une reconnaissance opérateur/client.
      Je mets au défit la NSA d’espionner une carte eSIM non relier à un téléphone lol

  • Comment casser le marcher de l’occasion ? Ils ont enfin trouvé la solution, car à la différence de la carte Sim, il va falloir passer par divers services pour une revente et encore si c’est possible. Les démarches risque d’être fastidieuse et du coup beaucoup laisseront tombé.

    • MoutonNoir

      Enfaite, je ne vois pas le blocage qu’il peut y avoir ?
      La gestion de eSIM étant séparer des opérateurs et fabriquant comme aujourd’hui, tu déconnect ton identifiant eSIM et ton acheteur connecte le sien, rien de particulier ?
      Les téléphones d’opérateur devront comme c’est déjà le cas aujourd’hui être débloquer (Rien à voir avec la sim), ni plus ni moins ?
      Pas besoin de passer par le gestionnaire des cartes sim…
      Soit c’est l’opérateur qui le gérera et ton acheteur demande à son opérateur d’activer son eSIM sur le tél qui vient de t’acheter, soit c’est la particulier qui aura ses ID et les tapera comme tu tape ton con PIN mais avec un identifiant eSIM en plus.

      • Non la Sim est souder dans le smartphone, ce ne sera plus la Sim qui sera lier au forfait mais le smartphone lui même il y aura donc un menu pour les opérateurs. Mais vu que c’est le smartphone qui est lié il y aura des démarches à faire pour pouvoir le céder à un autre.
        Il y aura donc bine plus de démarche à faire pour que l’opérateur soit au courant de la vente et que l’acheteur puissent activer son forfait

        Bien entendu ça c’est si tout ce passe bien, car nos opérateurs sont pas les meilleurs au niveau facilité sans oublier bien sûr les bugs. J’en ai déjà vu galérer pour avoir leur numéro de désimlockage voir certains ne jamais l’avoir.

        • MoutonNoir

          Je parle de « La gestion de eSIM » contractuel pas physique.
          Quand tu achète un tél nu (ou d’occasion, même schéma => hors opérateur) par exemple.
          Faudra bien lier d’une manière ou d’une autre cette eSIM à son opérateur.
          Soit le module devient à géométrie variable et l’utilisateur se retrouve avec SON n° de esim à loggée
          Soit il suffit de l’indiquer à son opérateur pour une activation (Comme pour une sim neuve – sous 24/48h aujourd’hui / instantanée demain si ça se fait) ou par un système sms automatisé au changement d’une esim.
          Pas de quoi tuer l’okaz ou fouetter un chat, je pense qu’ils ont réellement d’autre préoccupation que tuer le marché de l’okaz qui est aussi important que celui du neuf.
          Sans la plue value d’une revente, pas mal n’en changerais pas aussi souvent.

        • Nailek

          Décidément, même quand on t’explique quelque chose de logique, tu ne comprends pas.

          • C’est bien Monsieur je sais tout, des explications vague sur un principe qui n’est pas en place. Tu penses vraiment que tout sera tout rose est que ça sera aussi simple que mettre une Sim dans son smartphone. C’est beau de rêver.
            Mais bon vu que tu es devin, et que tu as la science infuse, il ne faut rien dire.

  • QSD

    Et ça se passe comment si on a plusieurs téléphone (avec le même numéro) utilisant ce système ?

    • MoutonNoir

      Je pense qu’en gros (les choses restant à être établi), que l’opérateur (de manière automatique) t’attribue ton n° quand tu fera la procédure d’activation, genre taper ton ID et code eSIM à l’initialisation du tél.

      Si tu change de portable, tu retape ton ID et rebelotte comme si tu change de sim…

      Si tu en allume X en même temps on peux penser que le dernier désactive le premier ou qu’une deuxième activation est bloquée dès que l’eSIM est activé sur un téléphone actuellement connecté.

      Bref du bon sens et un gain de place dans nos téls (Surtout pour les multisimS users).

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Torrent9 : le site pirate ouvre une nouvelle adresse, torrent9.me

Torrent9 ouvre une nouvelle adresse web, Torrent9.me, peut-être le préluded’un changement total de nom de domaine. Les administrateurs du sites en profitent au passage pour changer légèrement le logo du site. Les sites pirates ont souvent recours à ce genre…