Kazam : des anciens de chez HTC viennent concurrencer Wiko !

Maj. le 24 mai 2016 à 9 h 54 min

Décidément, 2013 et 2014 signent les années fastes de la téléphonie low cost. Après le succès retentissant de Wiko, constructeur français basé en Chine et son développement ultra-rapide, c’est au tour de Kazam de s’implanter dans le paysage de la téléphonie française.

KAZAM white

Derrière ce nom se cache une marque dont la réputation n’est plus à faire: HTC. Fondé en avril 2013 par des anciens de la compagnie taïwanaise, Kazam ambitionne d’atteindre 5% de parts de marché d’ici la fin de l’année 2014. La stratégie est simple: des smartphones ultra-concurrentiels oscillant de 79€ à 179€.

Kazam: la politique du low cost décomplexée

Fonctionnant sous le système Android 4.2.2 avec des écrans entre 3.5″ et 5.5″, les smartphones se décomposeront en deux gammes. Trooper sera disponible dès le 13 février, avec cinq produits de qualité standard. Caméras 5MP, vidéos tournant en 720P, un cœur DualCore 1.2GHz pour 4Gigas de mémoire interne, pas de quoi affoler la concurrence. Pour autant, les modèles Thunder, disponibles dès avril 2014, se révèlent bien plus intéressants puisque aptes à profiter de l’élargissement du réseau 4G en France.

Côté esthétique et accessoires, pas de quoi faire rêver. On ne change pas une recette qui marche et le constructeur l’a bien compris en s’alignant sur le design des Samsung Galaxy. A noter, aucune paire d’écouteurs n’est pour l’instant proposée avec les modèles disponibles. Pour s’assurer de son succès, la marque s’est déjà entourée de 629 distributeurs physiques, dont l’éminent revendeur CDiscount. Pour ne pas faire les mêmes erreurs que ses prédécesseurs, Kazam s’assure un SAV de qualité avec la possibilité de joindre en permanence un Hotlineur qui pourra prendre le contrôle du smartphone à distance.

De même, le petit nouveau britannique s’engage à réparer tout écran cassé gratuitement jusqu’à 12 mois après l’achat. Domaine où ne brille pas la concurrence low-cost et notamment Wiko avec un service après-vente pas toujours au top. Reste à savoir si la marque parviendra à s’adjoindre le support d’opérateurs téléphoniques. Pour l’instant, aucune offre n’a été avancée.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !