Jean-Luc Mélenchon veut taxer les manettes de jeu vidéo

Jean -Luc Mélenchon est, depuis le débat du début de semaine, l’un des favoris pour l’élection présidentielle de 2017. Il a laissé une forte impression et les internautes l’ont largement élu grand vainqueur de ce débat. Toutefois, parmi les propositions faites dans son programme, il y en a une qui pourrait bien ne pas être très populaire. Jean-Luc Mélenchon souhaite taxer les manettes de jeu vidéo. Même si c’est pour la bonne cause, pas sûr que cela passe.

jean luc melenchon taxe manettes jeu video

Depuis longtemps, les interventions de Jean-Luc Mélenchon concernant le milieu du jeu vidéo sont plutôt bienvenues. Le candidat à l’élection présidentielle 2017 de la France Insoumise a souvent expliqué que l’univers du jeu vidéo était incroyable, que la France disposait de ressources et de talents impressionnants.

D’ailleurs, dans tous les programmes des candidats à la présidentielle 2017, il est le seul à parler du secteur du jeu vidéo. Les autres parlent bien de culture, mais pas spécifiquement de jeu vidéo. Jacques Cheminade a bien tenté une intervention sur RMC, mais elle risque de ne pas être très bien vue puisqu’il recommande l’interdiction de vente de jeux vidéo violents. Jean-Luc Mélanchon voit les choses autrement.

Jean-Luc Mélenchon : taxer les manettes pour créer un Centre national du jeu vidéo

Dans son programme, Jean-Luc Mélenchon présente donc une mesure qui semble bien impopulaire à première vue : taxer les manettes de jeu vidéo. Mais les intentions du candidat sont loin d’être condamnables. En effet, Jean-Luc Mélenchon s’est dit « scotché » par les compétences en France en matière de jeu vidéo.

Hélas, il regrette de voir les entreprises et les talents fuir la France pour d’autres contrées, où les ressources pour se développer sont plus importantes. Taxer les manettes de jeu vidéo permettra en fait à Jean-Luc Mélenchon de créer un Centre nation du jeu vidéo. Il explique qu’il y « a bien un Centre nation du cinéma » alors pourquoi pas le jeu vidéo.

Le but est de proposer une structure forte et financée en partie par une taxe sur les manettes de jeu vidéo pour garder nos talents en France et développer un secteur que Jean-Luc Mélenchon juge incroyable.Ça change d’une Valérie Pécresse qui estime que les jeux vidéo sont aussi dangereux que l’alcool ou la drogue. Voici donc comment Jean-Luc Mélenchon voit les choses :

Je mettrai le paquet pour que cette filière existe en France, qu’elle se développe, que les gens n’aient pas besoin de partir. C’est un instrument magique de formation et de culture.

Si les intentions de Jean-Luc Mélenchon sont bonnes, il n’est pas certain qu’une taxe sur les manettes de jeu vidéo soit bien accueillie. Que pensez-vous de cette mesure ? Accepteriez-vous de payer une taxe supplémentaire pour que le jeu vidéo se développe en France ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
PlayStation Now permet désormais de télécharger des jeux PS4 et PS2

Le PlayStation Now donne désormais la possibilité de télécharger des jeux PS2 et PS4 sur la console PlayStation 4. Le jeu en streaming était déjà possible. Mais Sony reconnaît que trop peu de joueurs bénéficient d’une connexion internet suffisante pour…

PS Vita : Sony annonce la mort de la console portable pour 2019

La PS Vita vît ses derniers instants. Sony a en effet décidé de cesser la production de la console portable au Japon dès 2019. Pour le moment, le constructeur nippon n’envisage pas de sortir de nouvelle console afin de succéder à…

Mega Drive Mini : Sega repousse la sortie de la console à 2019

Sega a décidé de repousser la sortie de la Mega Drive Mini à 2019. Initialement attendue pour la fin de l’année 2018, la console 16 bits viendra rivaliser avec la NES Classic Mini, le Super NES Classic Mini et la Playstation Classic partout…