Itinérance Free-Orange : Bouygues Telecom réclame plus de 2 milliards d’euros à l’Etat

Maj. le 9 mars 2018 à 14 h 20 min

L’accord d’itinérance entre Free et Orange ne plaît pas à Bouygues Telecom. Le troisième opérateur estime que le préjudice subi par l’instauration de ce contrat lui aurait coûté plus de 2 milliards d’euros. Il réclame cette somme à l’Etat.

bouygues telecom 2 milliards euros etat

Free Mobile a débarqué en 2012. Depuis il y a un point qui a toujours mis le PDG de Bouygues Telecom hors de lui : l’accord d’itinérance entre Free et Orange. Sans cet accord, Free Mobile n’aurait jamais pu prendre autant de parts de marché et aurait encore moins pu proposer des tarifs aussi intéressants.

A l’époque Bouygues Telecom a souffert. Beaucoup souffert. Cet accord entre Free et Orange n’a pourtant pas été discuté par les autorités et notamment l’ARCEP qui ne voyait pas de danger à l’époque pour les autres opérateurs. Bouygues se sent trahi et le fait savoir dans un courrier adressé directement au Premier Ministre Manuel Valls dans lequel il réclame une indemnisation de 2,285 milliards d’euros.

En s’abstenant illégalement d’encadrer cette itinérance nationale, […] l’Arcep a permis le développement d’une situation concurrentielle gravement déséquilibrée au profit de Free Mobile et au détriment, principalement, de Bouygues Telecom – Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom –

Dans ce courrier, le PDG de Bouygues Telecom accuse l’ARCEP et donc le gouvernement de ne pas être intervenu lors des accords passés entre Free et Orange. Le troisième opérateur estime avoir été celui qui a le plus souffert de l’arrivée de Free sur le marché.

Bouygues Telecom explique que si l’ARCEP avait joué son rôle de régulateur Free n’aurait jamais pu proposer des tarifs aussi bas. Si un « encadrement normal de l’itinérance » avait eu lieu, Bouygues Telecom aurait donc eu des revenus plus élevés.

Ces arguments sont par ailleurs soutenus par le Conseil d’Etat qui estime que l’ARCEP avait bien les moyens de contrôler les conditions de l’accord d’itinérance entre Free et Orange mais que rien n’a été fait, ce qui a eu des conséquences néfastes pour les concurrents.

 

Ainsi donc Bouygues Telecom estime que la perte financière ainsi que les divers plans sociaux lancés à cause de l’arrivée de Free Mobile et l’atteinte à l’image de marque de l’opérateur correspondent à une indemnité de 2,285 milliards d’euros. Pour le moment, le gouvernement ne s’est pas exprimé sur le sujet.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
eSIM : Orange, SFR et Bouygues se préparent à activer l’option

Le support eSIM arrive chez Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les trois opérateurs ont confirmé travailler activement sur des solutions alors qu’on attend de plus en plus de smartphones compatibles. A commencer par les iPhone XS et XR, mais aussi avec…

Freebox V7 : « la box est en chemin », assure Free

La Freebox V7 est en chemin, a annoncé Free sur son compte Twitter officiel. Alors que l’attente autour de la nouvelle box commence à toucher à sa fin, l’opérateur de Xavier Niel commence lentement mais sûrement à communiquer sur son…

SFR va augmenter le prix de ses abonnements en 2019

SFR risque d’augmenter le prix de ses abonnements dans les mois à venir. Selon Alain Weill, PDG de l’opérateur au carré rouge, SFR pense revoir ses tarifs à la hausse afin d’investir davantage d’argent dans son réseau 4G et dans…