iPhone X, Galaxy Note 8, LG V30 : les écrans borderless sont-ils vraiment utiles ?

Maj. le 8 octobre 2017 à 16 h 07 min

La tendance de 2017 est bien là, les sorties successives des Galaxy Note 8, iPhone X et LG V30 de ce monde ne faisant que le confirmer : le borderless est là pour rester. Mais pourquoi un tel changement, et est-il vraiment utile pour nous autres consommateurs ? Dans ce dossier, nous nous pencherons sur ce sujet.

Borderless utile

Chaque année sur le milieu des smartphones, de nouvelles tendances tentent de s’imposer pour devenir les classiques de demain. Un jeu qui peut rapporter gros, tout comme faire perdre énormément comme l’aura appris malgré lui LG avec son LG G5 modulaire.

L’essai était honorable, mais arrivés en 2017 il nous faut constater qu’une seule tendance prime : celle du borderless. Lancée discrètement par Xiaomi avec son Mi Mix en fin 2016, elle a réellement pris de l’ampleur en début d’année avec les Galaxy S8 et le LG G6.

Nous voici maintenant en automne, et les Galaxy Note 8, iPhone X et LG V30 ne font que confirmer qu’il s’agit là du nouveau visage des smartphones haut de gamme désormais. Mais pourquoi ce passage au borderless, et apporte-t-il réellement quelque chose de plus aux utilisateurs ? Réponse ici-même.

L’iPhone X et le Galaxy Note 8 ont changé par simplicité

iPhone 8 iPhone X

Ne nous trompons pas tout d’abord sur les intentions des constructeurs cette année : si le borderless a autant gagné en popularité, c’est par simplicité. Non pas que l’implémentation de ce type de design soit simple, bien au contraire.

A bien des égards, elle a été permise aussi bien par l’évolution de nos technologies d’écran que la miniaturisation des composants de nos smartphones. Nos écrans sont aujourd’hui aussi puissants que fins, tandis que les puces en dessous d’eux sont toujours plus petites et compactes.

Alors que nos smartphones sont devenus les objets high-tech les plus utilisés au quotidien, particulièrement pour la consommation de contenu, profiter de la définition toujours plus fine de nos écrans et des nouveaux standards comme le HDR10 en intégrant des écrans toujours plus grands est normal.

Mais le borderless est surtout l’occasion pour l’industrie de mettre en avant une certaine idée d’originalité, de progrès, quand l’utilisation de nos smartphones ne changera foncièrement pas. Les designs borderless occasionnent deux seuls véritables changements : le passage au ratio 18:9ème, qui offre un affichage plus étendu à la verticale du contenu de nos smartphones. Rien de très fou, en somme. Et la possibilité d’intégrer des écrans plus grands dans des formats plus compacts, ce qui reste agréable même si le 18:9ème en rend l’utilisation à une main parfois tout aussi compliquée qu’une phablette classique.

Les écrans restent tout de même la première chose que l’on remarque sur un smartphone. Aussi, avoir un écran borderless sera une valeur perçue immédiate pour l’acheteur grand public, qu’il soit bon ou pas d’ailleurs. C’est une manière simple et attirante de se différencier.

Les designs borderless ont des défauts au quotidien

Tout n’est pas pour autant merveilleux avec les designs borderless. Nous vous avions déjà parlé de quelques défauts auparavant, que nous brosserons rapidement ici. Pour commencer, le ratio 18:9ème n’est pas nécessairement le plus optimal pour consulter des vidéos sur internet, quand bien même le smartphone devient l’une des plateformes majeures pour cela.

Les vidéos sur YouTube et la majorité des sites sont en effet en 16:9ème, format de la plupart des smartphones auparavant. De fait, les consulter sur un smartphone à design borderless force l’apparition de deux barres noires sur les côtés. Les puristes n’apprécieront pas, même si ce défaut est de suite moins apparent avec les films qui ont au contraire tendance à mieux épouser cette forme.

C’est un détail, mais le reste l’est moins. Avec ce type de design, le placement des autres éléments pourtant nécessaires des smartphones peut devenir difficile. Si l’on peut prendre le placement pas nécessairement optimal du scanner d’empreinte des S8 et Note 8, un exemple est plus parlant que les autres : celui du son.

Les haut-parleurs stéréo frontaux font partie des éléments importants pour véritablement apprécier la vidéo sur smartphone, les grilles sur le bas du téléphone ayant tendance à être bouchées par la main naturellement. Avec un écran prenant l’intégralité de la face avant, ce placement est pour le moment impossible. Ironiquement donc, les designs borderless poussent la vidéo… au détriment du son, qui sont pourtant complémentaires.

L’immersion est le coeur de la guerre du borderless

lg v30

On ne peut toutefois nier une chose avec les designs borderless : l’immersion dans le contenu est parfaite. Du fait de la disparition des bords, le téléphone s’efface naturellement pour laisser place à ce qu’il affiche. Que ce soit une page web, l’application photo ou une simple vidéo donc, nous sommes vraiment plongés dans ce que l’écran affiche.

Ce trait pourrait être une grande force dans les années à venir, alors que la réalité virtuelle mais aussi la réalité augmentée arrivent sur mobile. Pour la réalité virtuelle, le gain est mineur : l’absence de bordure pourra peut-être permettre de créer des casques plus facilement par exemple.

Mais pour la réalité augmentée, le constat est net. Alors qu’Apple s’est placé sur ce terrain avec les iPhone X et 8, Google a lui aussi travaillé depuis bien longtemps sur cette nouvelle technologie avec le projet Tango, et propose désormais un ARCore pour les développeurs les plus courageux et innovants.

Sans bordure, réussir à amalgamer virtuel et réel est tout de suite beaucoup plus simple. Véritablement, le but du borderless est que le smartphone s’efface au profit du contenu : une mentalité parfaitement compatible avec la réalité augmentée.

La différenciation s’efface au profit de l’écran

iphone galaxy note LG V30

Toutefois, ceux qui apprécient de pouvoir se différencier avec leurs smartphones vont être déçus par cette nouvelle mode. De par la place prédominante de l’écran, le design de nos téléphones s’efface désormais presque intégralement. Si ce n’est la face arrière (et encore), il va devenir difficile de distinguer un téléphone d’un autre dans les années à venir.

Est-ce toutefois un mal ? Le borderless semble plus être le signe que le matériel s’efface au profit du logiciel. Sous Android, nous avons l’habitude depuis des années de personnaliser notre expérience en changeant nos fonds d’écran certes, mais aussi nos launchers, notre clavier, nos icônes d’application etc etc. Aussi, se différencier de la sorte est parfaitement naturel pour un utilisateur Android. C’est peut-être avec l’iPhone X que le problème du manque de différenciation pointera le bout de son nez, même si c’est peu probable : les consommateurs aiment Apple parce qu’il propose la même chose partout, après tout.

Cette nouvelle tendance souligne simplement le fait que le smartphone est désormais universel. Aussi, son design importe moins que ce que l’appareil en lui-même nous permet de faire. Cette nouvelle emphase sur l’écran ne fait que souligner ce fait.

Le borderless utile ? Oui et non

Aussi, s’il faut répondre à la question ayant lancé ce dossier, la conclusion est en demi-teinte. Les designs borderless sont utiles, dans le sens où ils mettent l’emphase sur le contenu avant toute chose. Mais ils posent aussi des questions ergonomiques qu’il faudra vite résoudre, notamment sur le placement des haut-parleurs et du scanner d’empreinte.

Pour autant, ils ne sont pas si utiles que vous devriez changer directement de téléphone pour les adopter. Le format 18:9ème a autant de forces que de faiblesses face au contenu disponible sur smartphone, et ne va pas être au goût de tout le monde.

Mais surtout, le borderless tend à effacer les dernières différenciations possibles pour les constructeurs, soulignant l’ubiquité du smartphone de nos jours. L’appareil en lui-même s’efface au profit de ses services, n’en déplaise à ceux ayant toujours à cœur l’objet.

Gardez donc en tête que cette nouvelle tendance n’est pas nécessairement une révolution en soi, mais bien… une tendance. Il ne tient qu’à vous d’user de subjectivité pour déterminer si elle vous convient ou non. D’ici quelques années, les smartphones pourraient après tout véritablement connaître une révolution. Ici, c’est une simple évolution naturelle qui est à l’ordre.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Top 14 des choses sympas à faire avec votre vieux smartphone

Vous venez de vous offrir un out nouveau smartphone Android flambant neuf et vous ne savez pas quoi faire de l’ancien ? Avant de jeter à la poubelle, avez vous pensé à consulter notre top 13 des choses sympa à faire avec son vieux smartphone ? Si ce n’est pas encore le cas, alors vous trouverez forcément une idée.

Que risque votre smartphone s’il reste exposé au soleil ?

Oublier son smartphone au soleil, c’est vraiment la loose. Pour vous convaincre qu’il faut être vigilant, particulièrement en ces temps de grande chaleur, voici un rappel des risques encourus par votre smartphone s’il reste exposé au soleil.