iPhone : une plainte à 10 milliards de dollars contre Apple pour avoir copié un concept de 1992

Décidément, tout le monde semble bien déterminé à gagner quelques dollars sur le dos d’Apple. Un homme vient de porter plainte contre la firme. Il l’accuse d’avoir copié l’un de ses concepts de 1992 pour créer son iPhone. Il réclame pas moins de 10 milliards de dollars.

Thomas S. Ross est un citoyen américain habitant en Floride presque comme les autres. Presque, parce qu’il vient de se faire remarquer de bien belle manière. Alors qu’Apple est déjà accusé d’avoir copié l’iPhone par une entreprise chinoise fantôme, notre cher Thomas semble estimer qu’il a aussi droit à sa part du gâteau.

Ainsi, selon le site MacRumors, l’homme viendrait tout juste de porte-plainte contre la firme de Cupertino. Il l’accuse d’avoir copié un concept qu’il avait déposé en 1992. Ce concept existe bel et bien et est baptisé ERD pour Electronic Reading Device. L’homme explique avoir lui-même dessiné les croquis à la main.

Ces derniers montrent un appareil doté d’un grand écran tactile rétro-éclairé et d’une coque arrondie au niveau des angles. Dans son principe, il permet de regarder des vidéos, d’afficher des images ou encore de lire des articles ou romans.

Mais ce n’est pas tout puisque selon Thomas S. Ross son croquis décrit également des méthodes de saisie (clavier tactile donc) ainsi qu’un modem embarqué, une capacité à stocker des données et une batterie qui pourrait éventuellement être solaire.

Selon Thomas S. Ross, il n’y a aucun doute, Apple a copié son concept pour créer son iPhone. En conséquence il demande 10 milliards de dédommagements et un pourcentage de 1,5% sur les ventes d’iPhone. Rien que ça.

Le problème, c’est que si les croquis ont bien été déposés en 1992, l’USPTO (institution en charge du dépôt de brevets aux Etats-Unis) a déclaré le brevet de l’homme comme abandonné en 1995. En effet, à l’époque, le coût du dépôt de brevet n’a pas été réglé.

Ce n’est qu’en 2014 que l’homme a fait protéger ses croquis par l’U.S Copyright Office. Mais en 2014, l’iPhone avait déjà quelques années. Voyons maintenant ce que la justice en pense.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Jérémie

    Une batterie solaire, rien que ça….

  • Pfff ce mec sait très bien qu’il ne va pas gagner, vu qu’il n’a pas déposé un brevet à l’époque (du coup dans un sens son travail n’a aucune valeur juridique), d’où la somme exorbitante demandé …le mec veut juste se faire de la pub et/ou faire de la pub négative à Apple.

  • Stef80

    Il utilise le même technique que la société qui attaque. Un dessin fait sur un coin de nappe :)

    • Sauf qu’Apple a payé pour déposer son coin de nappe…

      • Insomnia

        Payer certes mais c’est pas pour autant que l’on peut valider un brevet comme ça, pour preuve certains on été annulé ^^

        • Je ne parle pas de la validité du brevet mais du simple fait qu’il ait été réellement déposé et payé en bonne et due forme.

  • Pierreg4

    J’aime pas apple mais la faut quand même pas chauffer^^ mdrrr

  • Kokyn

    Quand le patent trolleur se fait patent trollé. C’est rigolo.