iPhone : la Chine menace de ne plus en vendre si Trump déclare la guerre commerciale

Près d’une semaine après l’élection de Donald Trump comme Président des Etats-Unis, la Chine s’est exprimée sur l’avenir des relations commerciales entre les deux pays. Et la Chine est claire sur un point : si Trump déclare la guerre commerciale, elle menace de ne plus vendre d’iPhone.

donald trump forcer apple usines usa

Donald Trump a été élu la semaine dernière Président des Etats-Unis. Le milliardaire avait tout au long de sa campagne tenu un discours radical au sujet des pratiques commerciales du pays. Pour lui, les Etats-Unis doivent revenir à un système plus protectionniste et prendre leurs distances avec la Chine.

Ainsi, il promettait tout au long de sa campagne d’augmenter radicalement les frais de douanes pour les produits importés de Chine. Il parlait d’un taux de 45% ! Selon les experts ce chiffre est complètement surréaliste et mettrait les Etats-Unis en difficulté.

Mais aujourd’hui, le journal officiel de la Chine a réagi à ces promesses faites par Trump à ses concitoyens. Le discours est on ne peut plus claire : si Trump déclare la guerre commerciale à la Chine, les produits américains en souffriront énormément. Ainsi, le journal mentionne :

Un lot de commandes de Boeing sera remplacé par des Airbus. Les ventes américaines d’automobiles et d’iPhone en Chine subiront un recul et les importations américaines de soja et de maïs seront stoppées. La Chine peut également limiter le nombre d’étudiants chinois qui étudient aux États-Unis.

Vous l’aurez compris, si Trump veut la guerre commerciale, il l’aura. La Chine est prête et n’a pas besoin des Etats-Unis pour s’en sortir. Dans tous les secteurs la Chine semble avoir des alternatives. En ce qui concerne ce qui nous intéresse, la Chine n’a pas attendu l’iPhone pour avoir un marché des smartphones florissant. D’ailleurs, le smartphone d’Apple est arrivé bien plus tard en Chine que dans les autres pays.

Finalement, le grand perdant dans cette histoire serait Apple, qui perdrait un marché énorme. C’est vrai pour Apple, mais également pour toutes les entreprises US exportant en Chine. Reste à voir maintenant si Trump restera sur la même posture malgré les réticences des experts et les menaces de la Chine.

Apple : pourquoi Donald Trump en a fait sa tête de turc

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !