iPhone 5 et Apple : en chute libre, la partie semble terminée, le combat est perdu

Maj. le 14 mars 2018 à 17 h 05 min

Apple souffre, l’iPhone 5 ne connaît pas le succès escompté, le constructeur de Cupertino vient de connaître la plus grosse chute boursière aux Etats-Unis depuis 25 ans.

Les analystes de Bloomberg sont catégoriques, l’iPhone 5, même s’il s’est bien vendu, est un échec. La concurrence devient trop dure et trop rude pour Apple qui n’arrive visiblement plus à suivre et perd de plus en plus de clients fidèles, déçus par les nouveaux produits.

Apple Inc (AAPL), a chuté après que le fabricant de l’iPhone a été déclassé par Citigroup Inc, car une baisse des commandes par les fournisseurs a soulevé des préoccupations concernant la demande réelle des modèles de l’iPhone 5.


« Nous modifions prudemment la chaîne d’approvisionnement d’Apple, car nous pensons fortement que nous sommes à l’apogée des ventes d’iPhone« , déclare Jeff Pu, un analyste basé à Taipei à la Fubon Financial Holding Co., dans un rapport publié hier. « Le message le plus important a retenir est que l’iPhone est game over » alors que la demande semble être plus faible que prévu, le sommet a été atteint en Amérique et le lancement en Chine est mitigé.

Hon Hai Precision Industry Co., l’assembleur de l’iPhone, a chuté au cours de ces sept derniers mois, ce qui conduit malheureusement à une chute des actions du fournisseur de haut-parleurs AAC Technologies Holdings Inc. Interconnect Inc Flexium et d’autres fournisseurs sont eux aussi touchés par la crise que subit Apple.

Apple, basée à Cupertino, en Californie, une société à capitalisation boursière de 480 milliards de dollars, est tombé à son plus bas niveau depuis le 17 février à la bourse de New-York vendredi dernier.

Les perspectives à court terme sont néfastes pour les fournisseurs. Une baisse de leur chiffre d’affaire, une réduction des commandes mais aussi une pression d’Apple à vendre ses produits coûte que coûte. Hon Hai basée à Taipei a chuté de 5,5% à 86,50 dollars tandis que l’indice TAIEX de Taiwan a perdu 1,1%, la plus forte baisse depuis le 13 novembre. AAC, comme nous l’avons vu plus haut, a chuté de 8.6% à 25.05 dollars.

Quant à Apple, la société a chuté de 3,8% à 509,79 dollars à la bourse de New York ce 14 Décembre.

Cette chute libre a de multiples raisons et si vous suivez l’actualité de PhonAndroid, vous devez vous douter des principales. Apple est en pleine bataille technologique avec des ténors tels que Samsung, HTC ou Google/Motorola pour la dominance d’un marché des smartphones qui a atteint la sommes astronomique de 219.1 milliards de dollars l’année dernière, selon Bloomberg. Les constructeurs préférant se tourner vers Google et donc Android qui est à ce jour le système d’exploitation le plus populaire dans le monde des logiciels libres.

« Apple est toujours un produit très populaire, mais n’est plus capable de battre des records comme il l’aurait fait il y a deux ans», a déclaré Shaun Rein , directeur général de la China Market Research Group. « Apple perd de sa superbe. Ce n’est plus le symbole du produit luxueux d’autrefois, et ce n’est plus le leader dans le marché des smartphones haut de gamme. »

Le lancement mondial de l’iPhone 5 le 21 Septembre dans neuf pays a vu les ventes s’envoler à 5 millions d’exemplaires, d’après un communiqué d’Apple le 24 Septembre. Le produit a été spécialement conçu non pas pour le client, mais pour dominer le smartphone du moment vendu par le plus grand constructeur de smartphones au monde : Samsung et son Galaxy S3.

Apple a déclaré que l’iPhone 5 affichait des ventes records lors du premier week-end de lancement en Chine, le plus grand marché mondial de téléphones mobiles. L’entreprise a vendu plus de 2 millions de ses derniers téléphones dans les trois jours qui ont suivi la mise en place dans le pays, toujours selon un communiqué. Carolyn Wu, porte-parole d’Apple basé à Pékin, a affirmé qu’elle ne disposait pas des mêmes données et que cela ne lui permettrait sans doute pas de lancer les anciens modèles de l’iPhone en Chine.

Les actions d’Apple ont atteint leur seuil le plus bas depuis quatre ans en raison de la perte de terrain de l’entreprise face à Nokia, leader en Chine, et à Google qui grignote de plus en plus de part dans le marché des tablettes. Une chute de 6.4% soit un effondrement de 34.9 milliards de dollars de sa valeur de marché. La plus forte perte depuis 1988, selon les données récupérées et analysées par Bloomberg.

« Apple perd de la vitesse depuis qu’il n’est plsu le leader de l’innovation et que la concurrence se rapproche rapidement et est quelquefois même en avance sur Cupertino dans les spécificités techniques.« , a déclaré Sandy Shen, analyste chez Gartner Inc. « Nous avons observé que certains utilisateurs d’iPhone [tout modèle] se tournent vers Android, qui propose un plus large choix de produits et de prix. Apple perd ainsi de précieux clients. »

La dominance de la « Pomme » est donc arrivée à son point culminant. L’apogée d’une grande société qui n’a pas su faire face et surtout proposer à ses clients des produits dignes d’elle et d’eux. Alors que Samsung est en constante évolution, que Sony et HTC commencent à faire des smartphones avancés au point de vue technologique, le dernier né d’Apple a été plus qu’une révélation sur la bien vouloir de la société, il a été une véritable déception.

l’iPhone n’est évidemment plus du tout l’objet prestigieux, qui faisait passer le voisin pour un « pauvre », ce même objet que l’on était fier de montrer, d’arborer tel un trophée. L’iPhone est devenu un simple smartphone, avec tous les inconvénients qui vont avec. Avoir un iPhone montrait l’appartenance à une certaine classe sociale, aujourd’hui, tout le monde en a un. Il ne veut plus rien dire.

Google fait mal et son Android continue encore et toujours de grimper. L’année 2013 s’annonçant riche en nouveautés, avec notamment un Sony Yuga que beaucoup attendent avec impatience ou encore un Galaxy S4 qui risque fort de connaître le même succès que son grand frère. Mais n’oublions pas HTC qui depuis longtemps, connaît d’excellentes ventes de son Butterfly à tel point que tout comme comme LG et son Nexus 4, la société n’arrive plus à suivre le nombre de commande et a vite été en rupture de stock. Une bonne chose pour l’entreprise, un coup de poing pour l’utilisateur qui doit tout de même attendre un peu plus longtemps que prévu.

Quoiqu’il en soit, les constructeurs ne sont pas près de lâcher Android car depuis que le système d’exploitation existe, ils n’ont jamais gagné autant d’argent.

Qui a dit que la crise était en cours ?

via

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple va lancer un service de VOD moins cher que Netflix

Apple s’apprête à lancer un service de VOD moins cher que Netflix, l’actuel leader du streaming. Pour s’imposer sur un marché de plus en plus compétitif, Apple pourrait miser sur une stratégie de prix très agressive. La marque à la…