L’inventeur de l’email, Raymond Samuel Tomlinson, est mort

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 9 h 33 min

Raymond Samuel Tomlinson est mort samedi 5 mars âgé de 74 ans. Si son décès fait la une des journaux, c’est parce qu’il a été l’inventeur de l’une des technologies les plus révolutionnaires au monde : l’email. Retour sur son parcours.

Le décès de Raymond Samuel Tomlinson a été confirmé par son employeur, le groupe Raytheon. Tout ce que l’on sait c’est qu’il est mort d’un arrêt cardiaque. Aucune autre information n’a circulé. « Une très triste nouvelle » selon Vinton Cerf, l’un des « pères d’internet ».

Pour rendre hommage à l’un des hommes qui a révolutionné la communication et l’informatique, nous avons décidé de faire un petit retour sur ses études, sa carrière, sur l’invention du fameux « @ » et sur les diverses récompenses qui lui ont été décerné. Si vous ne connaissiez pas Raymond Samuel Tomlinson, c’est l’occasion de faire la connaissance d’un homme visionnaire.

Des grandes écoles, de grandes entreprises

Né le 23 Avril 1941 à Amsterdam dans l’Etat de New York, Raymond Samuel Tomlinson a effectué tout sa scolarité secondaire à la Broadalbin Central School. Il suit après cela un programme de stages proposés par le géant de l’informatique IBM (à l’époque IBM est le monstre parmi les monstres, Microsoft et Apple n’en sont qu’à leurs débuts) au sein du Rensselear Polytechnic Institute de Troy (New York). Il obtient alors une licence de génie électrique en 1963.

Deux ans plus tard, il boucle une thèse sur le développement d’un synthétiseur vocal hybride analogique-numérique au sein du très prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il est aujourd’hui classé quatrième au palmarès de cette prestigieuse école des 150 plus grandes inventions et idées.

Le jeune diplômé commence alors sa carrière chez BBN (Bolt, Beranek and Newman) en 1967. Il s’agit d’une entreprise de haute technologie, filiale du groupe Raytheon dans lequel il aura terminé sa carrière. Il intègre dans cette filiale une petite équipe en charge du développement d’un système d’exploitation baptisé Tenex.

En 1971, il intègre un plus gros projet baptisé Arpanet (Advanced Research Projects Agency Network) qui est en fait le point de départ de ce que l’on appelle aujourd’hui le transfert de données sur internet. C’est lors du développement de ce programme qu’il crée la première adresse électronique en développant la première application permettant d’envoyer des messages d’un ordinateur à un autre par la combinaison de deux programmes : SNDMSG et CPYNET.

L’invention du @

De son propre aveu, Ray Tomlinson n’est pas l’inventeur du « @ ». En réalité, l’inventeur de l’arobase est Francesco Lapi, un marchand Florentin, qui l’a utilisé pour la première fois en 1536 pour indiquer un prix unitaire. Ray Tomlinson explique :

On me demande souvent pourquoi j’ai choisi ce signe, mais c’était tout à fait logique. [Il fallait trouver] un moyen de distinguer le courrier local du courrier transitant sur le réseau. [A l’origine] le but du signe était d’indiquer un prix unitaire (par exemple 5 articles@2 dollars). J’ai utilisé ce signe pour indiquer que l’utilisateur était « chez » (« at » en anglais) un autre hôte et non pas situé localement.

Le gros avantage du signe « @ » c’est qu’il n’était utilisé dans aucun nom propre ou nom commun. Il était donc le caractère idéal pour créer une adresse email. Après avoir créé le fameux schéma user@host (utilisateur@hébergeur), il ne restait plus à Ray Tomlinson d’effectuer ses tests.

C’est en 1971 que le premier test est effectué. Un message contenant la première ligne du clavier américain (QWERTYUIOP) a été envoyé d’un ordinateur à un autre, machines qui étaient alors côte à côte.

Le premier message a été envoyé entre deux machines qui étaient littéralement côte à côte […] Le seul lien physique qui les reliait [à part le sol sur lequel elles étaient posées] était l’Arpanet. Je me suis envoyé un certain nombre de messages à moi-même d’une machine à une autre. Les textes de ces messages n’étaient pas mémorisables et je les ai oubliés. Le premier message était probablement QWERTYUIOP [les lettres de la première ligne d’un clavier anglais] ou quelque chose comme cela. Lorsque j’ai estimé que le programme semblait fonctionner, j’ai envoyé un message au reste de mon groupe, expliquant comment envoyer des messages sur le réseau. La première utilisation d’un réseau de courriel annonçait sa propre existence.

Le temps des récompenses

Il aura fallu attendre plusieurs dizaines d’années pour que l’invention de Ray Tomlinson soit reconnue par ses pairs. C’est en 2000, soit 30 ans plus tard, que Ray Tomlinson reçoit le prix George Stibitz, prix attribué à des chercheurs ayant permis des avancées majeures dans les domaines de l’informatique et des communications.

La même année, un autre personnage emblématique de l’histoire de l’informatique reçoit également un prix pour l’ensemble de son oeuvre : Steve Wozniak, cofondateur d’Apple avec Steve Jobs, et véritable cerveau derrière les inventions de la marque à la Pomme.

En 2001, Ray Tomlinson reçoit un autre prix, celui de l’International Academy of Digital Arts and Sciences qui lui décerne un Webby Award. Enfin, en 2009, il est lauréat du prix du Prince des Asturies qui est la récompense la plus prestigieuse en Espagne. Cette année là, l’inventeur du premier téléphone portable, Martin Cooper, reçoit le même prix.

Ray Tomlinson, malgré cette reconnaissance et ces récompenses multiples a su rester humble selon ses collègues et proches. Et comme le cordonnier est souvent le plus mal chaussé, figurez-vous qu’il utilisait très peu les emails.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Provoc

    RIP Raymond Samuel Tomlinson,
    J’ai beaucoup de respect pour ces personnes qui ont fait l’histoire du High-tech de façon désintéressée.
    Cela change de beaucoup de ces personnes/entreprises qui ne pensent qu’à devenir plus riches que riches, en brevetant toutes les idées qui leur passent par la tête, sans y aboutir. Où n’hésitant pas a bloqué l’évolution technologique pour leur unique profit…

    Un grand Merci également à:
    – Tim Berners-Lee, principal inventeur du World Wide Web.
    – Kenneth Thompson, concepteur d’Unix
    – Linus Torvalds, concepteur de Linux
    – PARC (Xerox), inventeur de la plupart des technologies et protocole encore utilisé en informatique.
    Et beaucoup d’autres, qui ont donné leur travail à la communauté.
    Mode nostalgie OFF.

    • emacs-nox

      Denis Ritchie :-) inventeur de unix, du langage C, et de l’éditeur de code emacs
      Un bon gros barbus de plus ^^