Internet : la cyberattaque massive serait finalement l’oeuvre d’amateurs

La semaine dernière a été marquée par une cyberattaque massive de plusieurs sites internet extrêmement connus et visités. Si au début l’hypothèse d’une attaque provenant d’un Etat était envisagée, il se pourrait bien que finalement des amateurs soient à l’origine de ce piratage de grande ampleur.

hacker attaque sites racistes homophobes

Vendredi dernier, nous terminions la semaine avec un évènement pour le moins inattendu. Une attaque DDoS a provoqué le blocage de plusieurs gros sites internet comme Amazon, Netflix, Spotify, Twitter ou encore PayPal.

L’attaque a en fait été menée sur le fournisseur américain de DNS Dyn. Pendant quelques heures, une grande partie d’internet était donc paralysée. Pour mener à bien leur attaque, les pirates se sont appuyés sur un réseau d’objets connectés infectés par le malware Mirai.

Après avoir rétabli la situation, les autorités ont donc cherché les coupables. Dans un premier temps, l’hypothèse d’une attaque menée par un autre Etat a été avancée. Une attaque d’une telle ampleur et avec un tel impact ne pouvait provenir d’autre part.

Erreur. Car plus l’enquête avance et plus l’hypothèse d’une attaque menée par un Etat est éloignée. Selon la société de sécurité Flashpoint, l’implication de la Russie est tout à fait improbable. Elle mise plutôt sur une attaque menée par des amateurs.

Selon elle, la communauté Hackforums aurait pu mener cette opératon. En effet, il y a quelques temps une attaque a été menée contre le blog de Brian Krebs et OVH, attaque menée avec le botnet Mirai. Puis, le code source du malware avait été publié sur Hackforums.

Toujours selon Flashpoint, une société « bien connue » dans le domaine du jeu vidéo a été attaquée avec la même infrastructure que celle utilisée pour attaquer Dyn. Selon le spécialiste en sécurité, une telle action, autant ciblée, ne peut être l’oeuvre d’un Etat ou d’hacktivistes.

Selon Flashpoint, il s’agirait plutôt de scripts kiddies qui fréquentent Hackforums et utilisent des outils spécifiques. Pour faire simple, il s’agirait tout simplement d’amateurs qui ont cherché à avoir leur heure de gloire en faisant un beau bordel sur le web.

Anonymous : qui sont vraiment ces justiciers du web ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !