Interdiction du portable à l’école et au collège : un projet de Loi vient d’être déposé, voici ce qu’il contient

L’interdiction du portable à l’école et au collège passera par un projet de Loi : les députés de la majorité LREM viennent de déposer un texte, comme l’avait promis le ministre de l’Education. Un texte très court, qui donne en réalité des garanties aux chefs d’établissement par rapport aux mesures qu’ils ont déjà décrétées le cas échéant, mais qui n’impose pas à ces dernier d’interdire complètement les smartphones si ils ne le souhaitent pas. 

smartphones cours

Faut-il interdire les téléphones portables et autres smartphones à l’école ? Comme promis par la ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, une proposition de Loi vient d’être déposée par les députés de la majorité, texte qui sera examiné en commission mardi 29 mai 2018. Ce texte est en fait très simple, puisqu’il interdit de facto l’utilisation du portable à l’école et au collège tout en laissant les chefs d’établissement libres de les autoriser.

L’article unique de ce texte précise en effet : « À l’exception des lieux où, dans les conditions qu’il précise, le règlement intérieur l’autorise expressément, l’utilisation d’un téléphone mobile par un élève est interdite dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges ».

Interdiction du portable à l’école et au collège : la loi est sur les rails

De quoi renverser la table et sécuriser les décisions déjà prises par certains chefs d’établissement. L’interdiction pourra être étendue à d’autres objets connectés, sauf, bien entendu, dans le cadre d’une utilisation pédagogique en classe. Les députés citent plusieurs motifs pour ce texte. Il y a par exemple le fait que selon les élus « l’usage du téléphone portable peut s’avérer néfaste en réduisant l’activité physique et en limitant les interactions sociales entre les élèves », mais aussi que ces appareils favorise le développement de pratiques « malveillantes ou à risques » comme le cyberharcèlement, le sexisme, la violence, ou à les exposer à des contenus choquants comme la pornographie.

Le principal syndicat des chefs d’établissement semble satisfait, en ajoutant être « partisan d’un passage par la voie législative car cela sécurise le processus ». Le texte n’est néanmoins pas forcément reçu de la même manière de la part du personnel enseignant. La secrétaire générale du syndicat national des enseignements du second degré (SNES-FSU) Frédérique Rolet déplore par exemple le manque d’assistants d’éducation pour surveiller et fouiller les sacs. Le secrétaire général du syndicat national des personnels de direction de l’Education nationale (SNPDEN) Philippe Vincent estime qu’il y avait déjà « tout ce qu’il faut dans l’actuel code de l’éducation ».

Reste en effet à savoir comment concrètement appliquer l’interdiction : faut-il mettre en place des casiers ou une consigne à l’entrée de l’établissement ? Ou laisser aux élèves le soin d’éteindre leur smartphone et de le ranger dans leur cartable lorsqu’ils pénètrent dans leur établissement ? Partagez votre avis dans les commentaires !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
La TNT pourrait disparaître à cause de la 5G

La TNT pourrait un jour disparaître à cause de la 5G selon les propos du président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) Sébastien Soriano. La TNT n’est plus le moyen privilégié par les Français pour…