Intel veut s’emparer de Broadcom et Qualcomm : le rachat du siècle ?

Maj. le 13 mars 2018 à 14 h 39 min

Intel pourrait bien racheter Broadcom et Qualcomm, ses deux principaux concurrents sur le marché des puces électroniques. Comme le rapportent nos confrères du Wall Street Journal, Intel n’est pas rassuré à l’idée que Broadcom puisse absorber Qualcomm. Dans le cas d’un rachat, Intel pourrait donc mettre la main au portefeuille pour récupérer ses deux rivaux dans son giron. 

intel qualcomm broadcom

Souvenez-vous : en novembre 2017, Qualcomm déclinait la proposition de rachat à 103 milliards de dollars de Broadcom. En février 2018, Broadcom relançait Qualcomm avec une offre de 121 milliards de dollars. Là encore, l’entreprise derrière le Soc Snapdragon a refusé la proposition de rachat de son concurrent. Le groupe justifiait son refus en expliquant que l’offre « sous-évalue sensiblement » sa valeur.

Intel rachètera Broadcom s’il met la main sur Qualcomm

Malgré les deux refus de Qualcomm, l’ombre d’un rachat plane sur le secteur des puces électroniques. Craignant la montée en puissance d’un rival de taille, Intel se tient prêt à racheter ses deux adversaires. Si Qualcomm vient à accepter une future proposition de la part de la part de Broadcom, ce qui reste encore envisageable, Intel envisage tout simplement d’acheter ses deux rivaux. Depuis fin 2017, Intel se tient prêt à passer à l’action.

Pour s’offrir Broadcom, Intel va néanmoins devoir y mettre le prix. Son rival est en effet actuellement valorisé à 104 milliards de dollars. Comme le souligne le Wall Street Journal, Intel étudie donc aussi d’autres pistes, moins coûteuses, pour faire face au rachat de Qualcomm par Broadcom. Au lieu de racheter la concurrence, Intel pourrait choisir de multiplier les investissements mineurs qui lui permettront de tenir tête à son rival. « Nous avons réalisé d’importantes acquisitions au cours des 30 derniers mois – comme Mobileye et Altera – et nous nous concentrons sur l’intégration de ces acquisitions » précise Intel à Reuters. 

Si Intel venait à passer l’action, l’entreprise risque aussi de s’attirer les foudres des régulateurs du marché, qui craignent le monopole de l’entreprise sur le marché des puces électroniques. Pour l’heure, rien n’indique pourtant que Qualcomm soit disposé à accepter une nouvelle offre de la part de Broadcom. Face à la montée de la concurrence, incarnée par Samsung, et la peur d’un rachat, comment va réagir Intel ?

Réagissez à cet article !
  • Insomnia

    Pas sur que cela passe au niveau de l’UE, Intel aurait le monopole sur les processeurs en général, et quand on voit la gestion des deux grosses failles, se serait une énorme erreur de se faire racheter..

    • RyseSorel

      c »est quoi le problème de la gestion de la faille ?

    • Yoooo

      mmmhh, par contre, le rapport avec la gestion de la faille ca n’a rien à voir avec intel, c’est surtout les OS le problèmes, qui tournaient en mode Kernel, pour faire simple, il n’y avait pas de frontière en ram entre les programmes, ils pouvaient dépasser sur la ram des autres programmes, ce qui voulait dire que tu pouvais siphonner des données d’autre programmes assez facilement, un retour a windows 3.1 en gros, où il n’existait pas de user mode, c’était un vrai bordel la gestion des frontières à l’époque, tu ouvrais un programme, et en l’ouvrant, tu faisais planté excel par exemple

  • Yoooo

    Impossible que ca passe avec les lois anti trust

  • Saliou Niang

    Merci

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix pèse désormais plus lourd que Disney !

Netflix a dépassé Disney en termes de capitalisation boursière ce 24 mai 2018. Comme le symbole d’une nouvelle ère et d’un changement de nos modes de consommation audiovisuelle, la plateforme de SVOD vaut désormais plus que le grand tenor du…