Intel : une puce ultra-rapide bientôt disponible pour l’intelligence artificielle

Le célèbre fondeur Intel a annoncé travailler lui-aussi à la création d’une puce ultra-rapide dédiée à l’intelligence artificielle. Celle-ci serait plus utilisée dans les milieux professionnels et les voitures sans chauffeur, mais montre que l’IA devient très vite le secteur sur lequel tous les grands industriels de la tech veulent fondre.

intel

Le secteur de la high-tech était jusque là sur un rythme de croisière. Les PC 2 en 1 et gamers se vendent, les smartphones continuent leur progression, et tout va bien dans le meilleur des mondes. Toutefois, un nouveau marché est vite devenu l’un des plus en vogue du moment : celui de l’intelligence artificielle, et de tout ce qu’il comprend.

Pour en améliorer l’utilité, il nous faudra nécessairement réfléchir aussi bien par le réseau que localement à la problématique du traitement de l’intelligence artificielle. La réponse récente de Huawei, par le biais de HiSilicon, fut de créer un Kirin 970 disposant d’une puce dédiée aux traitements de leurs données : le fameux NPU. Intel suivra très bientôt.

Intel veut sa propre puce dédiée à l’IA

Nous apprenons par le biais de l’AFP que le fondeur américain, très célèbre dans le monde du PC mais dont l’aventure sur le mobile ne s’est pas révélée très concluante, travaille désormais à la création d’une nouvelle puce ultra-rapide dédiée à l’intelligence artificielle à l’image de ses collègues du milieu mobile.

Toutefois, son ambition est toute autre : il travaille en effet en partenariat avec de nombreux développeurs comme Facebook. Le but est en effet d’intégrer cette puce au niveau professionnel, comme pour le traitement de données en masse et en temps réel à l’image du fameux réseau social ou pour les voitures autonomes.

« Je pense que nous sommes juste aux débuts d’un grand changement. (…) L’intelligence artificielle sera du même ordre qu’internet dans les années 90 » a déclaré pour l’occasion Brian Krzanich, grand patron d’Intel. Naveen Rao, le co-fondateur de la startup Nervana rachetée par le géant américain et en charge de la conception de cette puce, a par ailleurs indiqué :

« Nous avons conçu cette puce (…) pour nous affranchir des limites actuelles imposées par ce qui est disponible sur le marché, qui n’a pas été explicitement conçu pur l’intelligence artificielle« . Celle-ci devrait être disponible très bientôt, après une conception qui aura duré plus de trois ans. Il suivra pour l’occasion une tendance déjà bien marqué dans l’univers mobile, alors que Samsung devrait aussi emboîter le pas.

Réagissez à cet article !
  • iAndroid

    L’homme apprend à des processeurs à apprendre, et ce qui est inévitable c’est qu’à un moment ça nous échappera et ce sont eux qui nous contrôleront. L’avenir de la planète c’est juste la destruction de la vie minérale et comme dans les BD ou films de science-fiction, ce ne sera qu’un spectacle de désolation avec des machines de partout et des guerres sans fin entre machines reproduisant ainsi les guerres sans fin entre humains qui auront été programmées à l’origine (puisque l’homme fait les choses à son image).

    • – BoB – Figa

      Je vois deux possibilités: Soit c’est une étape très importante dans le développement humain comme l’a été l’utilisation des premiers outils par l’homme, soit il s’agit un processus d’évolution de l’homme qui pourrait, à terme, l’aider à s’affranchir de certaines limites comme l’espace et le temps.
      A moins de donner aux IA tous les vices des hommes il n’y a pas de raison à priori de craindre que les robots veuillent boire notre eau, rouler en Ferrari ou faire de la politique!.. 😁

    • – BoB – Figa

      Tant qu’on ne leur donne pas l’envie de rouler dans de plus grosses Ferrari, d’avoir des yachts ou de faire de politique on devrait pouvoir s’en tirer !! 🙄

    • louis

      La vie est biologique pas minérale sauf situ considères que les cristaux sont vivants comme dans le roman de T. Sturgeon « Cristal qui songe ».

    • Soaf

      si tu arrives à apprendre à un processeur, ca m’intéresse
      =)
      C’est du vent, l’IA est 9 fois sur 10 une série de ‘if’ et une BDD…

      • NaNouk

        ça me semble pas si éloigné de ce que font les humains, avec une part de flou lié à l’imperfection de nos raisonnements. Les IA aujourd’hui ne sont plus aussi prédictibles et déterministes que tu le suggères ; l’utilisation de capteurs toujours plus nombreux fait entrer la perception dans le processus décisionnel, et les IA elles-mêmes ne sont pas paramétrées (a priori) de la même manière même avec la même base d’apprentissage, même si elle devraient avoir des compétences identiques.

        Si le NPU est simplement un accélérateur matériel pour des jeux d’instructions spécifiques aux IA (de la même manière que le GPU l’est pour les graphismes), les IA actuellement en développement sont bien plus éloignées des IA qui étaient implémentées dans les jeux des années 2000, par exemple.

  • Est et banne

    Mais si voyons, les robots ont une volonté propre guidée par leur vécu,
    leurs sentiments et l’adaptabilité due aux millions d’années d’évolution
    ^^
    Quand un robot voudra séduire une robote (pour la reproduction
    sexuée) il fera tout pour : assassiner ses rivaux, conduire une Porsche
    pour l’épater et gagner un maximum d’argent pour partir en vacances
    autour du monde.
    Une fois l’acte sexuel accompli ils formeront un
    foyer pour pouvoir profiter de leur amour et celui de leurs enfants et
    abattrons tous les intrus organiques (dont nous) pour le
    plaisir/défendre leur foyer/ etc…

    Il faut absolument inventer
    des robots psychiatres pour robot afin d’éviter l’extermination de
    l’espèce humaine due à leurs pulsions destructrices venue du fond de
    leur coeur ou à leur philosophie artificielle.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !