Insolite : des selfies perturbent la ponte des tortues au Costa Rica, affligeant

Maj. le 6 avril 2016 à 22 h 10 min

Les selfies sont devenus un véritable phénomène de société. Un phénomène qui ne touche d’ailleurs pas que les jeunes. Aujourd’hui, nous ne reviendrons pas sur les motivations du selfie mais plutôt sur ses effets. On dit souvent que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres et c’est justement ce qui c’est récemment passé au Costa Rica où la ponte des tortues olivâtres a été perturbée par des touristes désireux d’obtenir quelques likes sur une photo.

tortues selfies
La ponte perturbée par les touristes.

Bien qu’un petit selfie puisse sembler innocent, les conséquences peuvent parfois être désastreuses. On se rappellera notamment du jeune couple mort en tombant d’une falaise après avoir voulu se prendre en photo, l’an dernier. Début septembre, un groupe de touriste est venu assister à la ponte des tortues de mer dans le Ostional Wildlife Refuge, zone naturelle située sur la Côte Ouest du Costa Rica. Un rituel primordial pour la reproduction de cette espèce protégée et déclarée en danger depuis 1982.

Malheureusement, plutôt que de se mettre en retrait pour assister à ce phénomène naturel sans risquer de perturber les animaux, les quelques centaines de touristes présents alors qu’ils n’auraient pas du l’être ont préféré se mêler aux tortues, histoire de prendre quelques photos en leur compagnie, allant même jusqu’à les caresser ou placer leurs enfants sur leur dos.

tortues

Autant dire que toutes ces perturbations auront suffit à faire fuir certaines des tortues qui sont retournées en mer sans prendre le temps de pondre leurs œufs. Une ponte nécessite 20 à 40 minutes et surtout du calme pour se faire dans de bonnes conditions. Ce n’est donc pas un phénomène compatible avec une invasion de touristes avides de likes.

Il faut dire que la nature n’a pas non plus été clémente avec elles puisque l’assèchement des eaux a permis aux touristes d’accéder à la zone de ponte en bus, chose qui n’est pas possible habituellement. Sans compter les tour opérators peu scrupuleux qui leur auront permis de s’y rendre pour ensuite se mêler aux populations locales qui, pour leur part, bénéficient d’une autorisation spéciale pour récolter un petit pourcentage des œufs (moins de 1%) qui servira ensuite à financer la protection des lieux.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Earth : voici les 10 découvertes les plus insolites

Google Earth permet régulièrement aux internautes de dénicher un lieu étrange, un objet hors du commun ou des vestiges encore inconnus des archéologues. Dans certains cas, les trouvailles les plus étonnantes n’étaient finalement que de simples bugs informatiques. De temps…