Insolite : un étudiant en Master recalé parce qu’il n’a pas de compte Twitter !

Date de dernière mise à jour : le 6 avril 2016 à 22 h 10 min

La présence sur les réseaux sociaux semble désormais faire partie des conditions requises pour poursuivre ses études supérieures. Un étudiant en Master 1 s’est vu refuser son passage en Master 2 parce qu’il n’avait pas de compte Twitter ni de compte LinkedIn. Il a attaqué l’Université en justice.

etudiant twitter master

Bien qu’insolite, cette affaire est tout à fait sérieuse. D’ailleurs, c’est Le Monde qui nous la relate. Un étudiant de l’Université d’Angers s’est vu refuser l’accès au Master 2 Marketing et Technologies de l’Information et de la Communication parce qu’il n’avait pas de compte Twitter ni de compte LinkedIn.

Avant même d’avoir passé mes examens de deuxième semestre, mon responsable pédagogique m’a averti par mail que je n’étais pas accepté en master 2 malgré mes bonnes notes. J’ai dû attendre un mois avant qu’il m’explique la cause de ce refus.

L’étudiant explique avoir dû attendre un mois avant d’avoir une explication suite au refus de son accession au Master 2 Marketing et Technologies de l’Information et de la Communication. Ses notes ne sont pas responsables de son “échec” mais c’est son manque d’activité sur les réseaux sociaux qui lui a valu sa place.

Estimant avoir été victime d’injustice, l’étudiant a porté l’affaire en justice et le tribunal lui a donné raison en suspendant la décision de l’Université d’Angers. Pour justifier son choix, l’Université a tant bien que mal essayé d’expliquer les raisons de sa décision.

Selon elle, si l’étudiant n’a pas été accepté c’est parce qu’il démontrait un manque de motivation flagrant. Son manque d’activité sur les réseaux sociaux pour un étudiant en Technologies de l’Information et de la Communication en est un signe flagrant selon elle.

Le Président de l’Université explique quant à lui que les raisons du refus sont bien différentes. Si l’étudiant n’a pas été accepté en Master 2 c’est avant tout à cause de ses résultats et de son manque de motivation, critères prédominants pour l’acceptation du dossier. Les réseaux sociaux ne sont “qu’un élément parmi d’autres” selon lui. Le tribunal n’est visiblement pas de cet avis.

Via

La rédaction vous conseille :

Réagissez à cet article !
  • iAndroid

    C’est facile de se retrancher derrière un manque de motivation tellement c’est impossible à prouver lors d’un entretient, ou il faudrait que les entretients soient dorénavant filmés pour des recours.
    Mais mon sentiment est que c’est de la vengeance de la part du personnel de l’université :
    “Ah il ne veut pas s’inscrire sur les réseaux sociaux ? Très bien, puisque juridiquement on ne peut pas l’obliger, on va agir sur un autre terrain, et là il n’y aura aucun recours pour lui”.

  • fred

    “pour son manque d’activité sur les réseaux sociaux”???? le monde devient con ou c’est moi qui vieillis mal???

    • psgced

      Non il deviens très très con…

      • fred

        Il me semble aussi.

        • netos

          non il était déjà bien avant ça

    • Enzo Ouaki

      Non j’ai 16 ans et je trouve aussi ça complètement con.

      • fred

        Merci jeune homme tu me rassure sur l’état de nos djeun’s ;)

        • Scratch

          J’ai 18 ans, je part pour faire 5 ans d’étude sup et je ne compte avoir ni twitter, ni LinkedIn …
          Il a eu raison de porter plainte le mec, faut pas se laisser marcher sur les pieds comme ça

    • Hugo

      Bientôt on aura “insolite un élève de 6ème recalé car il n’a pas de compte snapchat !

    • sam

      il devient très con , dans 1 ou 2 ans il y aura un bac spécialité réseaux sociaux ;)

      • Scratch

        C’est fort possible (plutôt dans 10 ans ^^) vus le ”travail” que ça représente. Gérer une page sur fb, son partage, son contenu et sa communauté c’est pas un truc qui s’improvise comme ça, ça demande bcp de rigueur, d’organisation et de temps disponible (de discernement aussi, à cause des trolls)

        • sachouba

          Enfin si on est un tantinet malin et qu’on écrit correctement français, ce n’est pas très difficile non plus.

          • Scratch

            T’as ptet raison.

  • Jib0ums

    Au final ce mec est un génie car aujourd’hui on parle de lui partout, alors que ses camarades et ses profs ont juste un compte Twitter perdu au fin fond des internets comme tous les autres…

    • B0ris

      C’est exactement ce que je me suis dit en lisant l’article! Il a tout compris.
      Soit dit en passant ils sont vraiement timbré dans cet université

  • Nexus-Gen

    Mais où va le monde..

    • flo #3

      Dans le trou du cul de la connerie visiblement …

      • Nexus-Gen

        Et bien il doit être bien remplie ce trou mdr

        • singh

          ça déborde de plus en plus

          • sam

            il déborde déja depuis fort longtemps ;)

        • flo #3

          Je te le fait pas dire … et je le “con”state tous les jours

  • Arnold Bayema

    what ..?????? purée c’est quoi c bordel O.O

  • R.G. Etienne

    Bon, après, soyons honnêtes , faire une formation dans les domaines du marketing et de la communication et refuser d’être présent sur des médias aussi importants dans ces métiers…

    Non pas que ça justifie pleinement qu’on le vire, mais il faudra m’expliquer comment il compte se vendre ensuite aux employeurs.

    Les réseaux sociaux, on s’y forme en les utilisant soi-même, ce n’est pas en allant en cours qu’on peut maîtriser la chose.

    Donc je comprends un peu le point de vue de l’établissement, quand même.

    • Pas forcément, tu peux très bien gérer des pages pour des boites sans avoir de page perso. Après les sites de réseaux sociaux sont tous un peu les mêmes, le marketing que ce soit sur les réseaux ou d’autres sites sont aussi un peu pareil.
      Donc il n’y a pas de raison, c’est plus une personne qui ne veut pas étaler sa vie en publique, ou perdre sont temps sur ce genre de site préfèrent peut être bosser ses cour, pour s’améliorer dans le marketing.
      C’est juste incroyable de voir que de nos jours ça devient anormale de ne pas avoir de compte Facebook ou Twitter.

    • B0ris

      Comme Turican57, je ne trouve pas cela gênant qu’il n’ait pas de compte PERSO, même pour ce type d’étude. Dans une boite, le “communication manager” n’utilise pas son compte perso, mais les comptes representant sa société ou sont client.

      • R.G. Etienne

        Oui, évidemment, vu sous cet angle…

        Après, je pense quand même pour se faire les pieds, c’est plus pratique d’avoir et de se servir de temps en temps de son propre compte.

        En même temps moi j’ai Twitter depuis 4 ans et j’ai dû m’en servir 10 fois tout au plus

  • Elle est bonne celle-là Oo !

  • cecile

    J’ai cru que la conclusion de cette histoire été une blague de mauvais goût ou une bêtise d’un prof isolé mais c’est carrément l’administration universitaire qui est sérieuse dans son délire.

    Moi avant de lire l’article je me suis dit quel connerie s’est encore passé aux States mais quel choque en lisant que c’est bien de chez nous en France.

  • Youenn Svgn

    À quand un abonnement obligatoire sur youporn pour les étudiants en anthropologie ?

    • flo #3

      Si c’est offert par l’Université, je prend :P

  • mikael57fr

    N’importe quoi j’ai une maîtrise en technologie de l’information et e la communication. C’est comme si à l’époque on m’avait recalé car j’avais une connexion 56k au lieu d’une connexion adsl. Ce qui m’empêchais de fournir facilement les devoirs par internet.

  • Falathar

    Je ne suis qu’a demi surpris quand je lis cette actualité.

    L’emploi 2.0 est très développé dans les pays anglo-saxons, beaucoup moins en France. C’est surtout les employés de la catégorie supérieure des salariés, notamment les cadres, qui utilisent l’emploi 2.0.

    L’emploi 2.0 consiste à se créer une identité numérique sur des réseaux sociaux, pour pouvoir se vendre à des employeurs.

    Cependant, l’emploi 2.0 est très discriminant, car… il faut savoir se vendre, tout simplement. Cela s’apprend, mais pas toujours. Il existe beaucoup de personnes, notamment chez les ouvriers et autres salariés “de base” (sans vouloir être péjoratif car j’en suis un moi-même) qui n’ont pas les compétences en eux pour savoir se vendre. Ils ne sauront jamais le faire…

    Le parallèle ici, c’est que l’université demande à ce jeune homme d’être un étudiant 2.0 pour pouvoir être pris en Master 2 Marketing et Technologies de l’Information et de la Communication. C’est ubuesque. C’est le même cas que l’emploi 2.0.

    Les réseaux sociaux ont pris une place prédominante dans notre société. Ce n’est plus préoccupant, c’est inquiétant, quand je vois ce genre de dérive…..

  • sam

    On dit que la connerie se cultive bah dans cette université ils ont la main verte apparement

  • Aldwyr Ephraem de Az

    Dire que je viens de supprimer mon compte Facebook et Twitter car je ne m’en sers plus… ^^’ Je vais me faire recaller pour mon master. :s

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
bbaa33fd4394483ab4f9b43b1da1101aGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG