Fitbit : la police résout une affaire de meurtre grâce au bracelet connecté de la victime

Fitbit est une marque connue pour ses nombreux traqueurs d’activité. Ils vous suivent tout au long de votre journée et s’oublient rapidement. Leur poids et leur besoin en termes de synchronisation ne sont pas des plus contraignants. Dernièrement, un bracelet Fitbit s’est voulu indispensable dans la résolution d’un meurtre.

insolite

Les traqueurs d’activités n’ont plus spécialement la côte au vu de l’actualité des objets connectés. Les montres intelligentes sont passées par là et les nouveaux produits existants encore sur le marché sont des mises à jour d’anciens appareils.

La plupart des constructeurs de smartphones essaient tant bien que mal de nous vendre leurs produits connectés conçus conjointement avec leurs téléphones. D’autres marques essayent d’intégrer le marché, comme Spotify, mais la demande reste faible. Toutefois, un traqueur d’activité peut s’avérer plus utile qu’on ne le pense. Récemment, un exemplaire de la marque Fitbit a rétabli la vérité dans une affaire de meurtre.

Le coupable a sous-estimé les données du bracelet connecté de la victime

L’histoire débute dans l’état du Connecticut, aux États-Unis. Un homme, Richard Dabate, est accusé d’avoir assassiné sa femme. Ce dernier dément et raconte qu’il a été agressé, avec sa compagne, par un intrus s’étant introduit dans leur domicile.

L’accusé n’hésite pas à dresser un portrait robot du supposé meurtrier, en le qualifiant d’obèse et possédant une voix proche de l’acteur Vin Diesel. Richard se serait débattu, mais il n’a visiblement rien pu faire. Le criminel l’aurait ligoté peu avant de s’enfuir.

Cependant, M. Dabate a omis un détail. Le bracelet Fitbit de sa femme contenait des données allant à l’encontre de ses déclarations. L’appareil décrit que la victime a effectué une activité physique peu après le meurtre. De plus, des chiens renifleurs ont fait chou blanc concernant la recherche d’odeur du soi-disant coupable.

Selon les forces de police américaines, Richard Dabate entretenait une liaison avec une autre partenaire. Il aurait prémédité le meurtre ne voulant pas être découvert. Nos terminaux connectés sont souvent impliqués dans des affaires. Que ce soit pour nous sauver, ou alors pour nous incriminer, ils n’ont pas besoin de mentir à l’inverse de leurs utilisateurs.

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google lance SOS Alerts, l’application qui signale les catastrophes en temps réel

Google vient de lancer un dispositif baptisé « SOS Alerts ». Celui-ci vise à protéger les utilisateurs en les informant en temps réel des catastrophes naturelles et des attentats terroristes qui se trouvent à proximité de leur position. Idéal donc pour suivre l’évolution d’une situation critique, comme le propose Facebook avec son système « Safety Check ».informe en temps réel les utilisateurs de catastrophes naturelles et/ ou d’atta

LG G6 : les raisons de son échec

Présenté lors du MWC 2017 de Barcelone, le LG G6 est resté dans les mémoires comme le smartphone star du salon. Hélas, la concurrence est féroce et le LG G6 n’a pas été bien accueilli par les utilisateurs. Retour sur les raisons de son échec.

a42922b7294d4264ec50f1f26c596329KK