Impots.gouv : une vidéo YouTube impossible à fermer spamme les administrés

Impots.gouv spamme les administrés qui souhaitent télédéclarer leurs impôts avec une vidéo YouTube de 2 minutes impossible à fermer. Cette vidéo de la direction générale des finances publiques vise à présenter des informations importantes sur le prélèvement à la source. Le problème c’est qu’il est effectivement impossible d’accéder à la télédéclaration avant au moins 60 secondes de lecture, et que sur certains ordinateurs, cette vidéo se lit en boucle sans possibilité d’accéder à l’espace personnel. Sur son compte twitter la DGFiP juge la pratique « acceptable » tout en soulignant que cette vidéo n’est là que temporairement. Le choix de YouTube pose également question. 

dgfip

Si vous avez télédéclaré vos impôts 2017 vous avez sans aucun doute vu une vidéo YouTube sur le prélèvement à la source avant d’accéder au site. Le but de la direction générale des finances publiques (DGFiP) était de communiquer sur le prélèvement à la source. Au risque d’employer des procédés que d’aucuns considèrent comme du spam. Il n’était en effet pas possible d’accéder à la télédéclaration sans regarder au moins 60 secondes de la vidéo.

Impots.gouv : l’administration spamme ceux qui veulent accéder à leur espace personnel avec une vidéo YouTube

Et comme le dispositif impliquait l’utilisation d’un cookie, ceux qui disposent d’une extension pour les bloquer se retrouvaient dans l’impossibilité d’accéder à leur espace personnel, avec une vidéo qui se joue en boucle. Les vidéos de la DGFiP ne sont en général vues que par un petit nombre de personnes. Celle sur le prélèvement à la source a, elle, été vue 3,6 millions de fois !

Devant l’agacement de certains administrés, la DGFiP a défendu la démarche sur son compte twitter officiel : « quelques minutes d’attention pour une réforme d’envergure qui va concerner 37 millions de foyers fiscaux et plus de 3 millions d’entreprises, ils nous semble que c’est acceptable. De nombreux Français estiment être peu informés, dont acte ».

Mais le spam n’est pas la seule critique à l’encontre de la DGFiP, qui n’a pas hésité à avoir recours à YouTube, alors même que la firme américaine a indéniablement collecté des données sur les administrés sans que ces derniers puissent réellement s’y soustraire. De quoi interroger à quelques semaines de l’application du RGPD sur la protection des données personnelles : l’administration ne pouvait-elle pas faire à minima appel à une plateforme « maison » pour diffuser cette vidéo si importante ?

Réagissez à cet article !
  • NaNouk

    L’usage du terme spam est impropre dans le contexte.

    Les interrogations sur la capacité de Youtube de collecter les informations personnelles de l’internaute sont par contre légitimes.

    Utiliser une vidéo d’information qu’il n’est pas possible d’ignorer est une méthode également peu conventionnelle et l’on peut s’interroger sur les alternatives dont dispose l’administration fiscale pour que les administrés prennent le temps de s’informer sur des réformes qui les concernent directement.

  • tabo56

    J’ai réussi à éviter la vidéo en cliquant sur accès professionnel en haut de la vidéo et après retourner sur l’espace particulier

  • jean sablon

    normal ,les impôts se couvrent comme ça tu ne pourras pas dire que tu n’as pas été averti ,ce qui est dingue dans l’histoire c’est qu’un tout petit rien dérange les gens , quelle horreur ce monde

  • Supernaz

    Y’a vraiment des boulets dans l’administration… Il suffit de cliquer sur « espace professionnel » puis sur « espace personnel ». OK pas très logique mais c’est quand même faisable comme ça. De la a être « coincé indéfiniment » faut pas exagérer!

    • tabo56

      C’est ce que j’ai fait ;)

      • rafik othmane

        c’est ce que j’ai fait aussi…

    • Willowww

      Va dire sa à ta grand mere…

  • Wesh Negro

    Ils veulent faire plus de vues que Despacito, c’est szur.

  • Little Monster

    Faute d’impôts à récupérer chez Google autant se faire rémunérer par Google par la publicité ! :-D

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Porter plainte en ligne : premier aperçu du dispositif

Porter plainte en ligne sera bientôt possible : le dispositif fait désormais partie du projet de loi de programmation 2018-2022 et de réforme de la justice présenté par la Garde des Sceaux Nicole Belloubet en Conseil des ministres vendredi 20…

RGPD : tout comprendre en 9 questions

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur en Union Européenne à partir du 25 mai 2018. A cette date, les entreprises qui traitent les données de citoyens européens devront faire davantage pour protéger leurs données…