Impots.gouv : une vidéo YouTube impossible à fermer spamme les administrés

Impots.gouv spamme les administrés qui souhaitent télédéclarer leurs impôts avec une vidéo YouTube de 2 minutes impossible à fermer. Cette vidéo de la direction générale des finances publiques vise à présenter des informations importantes sur le prélèvement à la source. Le problème c’est qu’il est effectivement impossible d’accéder à la télédéclaration avant au moins 60 secondes de lecture, et que sur certains ordinateurs, cette vidéo se lit en boucle sans possibilité d’accéder à l’espace personnel. Sur son compte twitter la DGFiP juge la pratique « acceptable » tout en soulignant que cette vidéo n’est là que temporairement. Le choix de YouTube pose également question. 

dgfip

Si vous avez télédéclaré vos impôts 2017 vous avez sans aucun doute vu une vidéo YouTube sur le prélèvement à la source avant d’accéder au site. Le but de la direction générale des finances publiques (DGFiP) était de communiquer sur le prélèvement à la source. Au risque d’employer des procédés que d’aucuns considèrent comme du spam. Il n’était en effet pas possible d’accéder à la télédéclaration sans regarder au moins 60 secondes de la vidéo.

Impots.gouv : l’administration spamme ceux qui veulent accéder à leur espace personnel avec une vidéo YouTube

Et comme le dispositif impliquait l’utilisation d’un cookie, ceux qui disposent d’une extension pour les bloquer se retrouvaient dans l’impossibilité d’accéder à leur espace personnel, avec une vidéo qui se joue en boucle. Les vidéos de la DGFiP ne sont en général vues que par un petit nombre de personnes. Celle sur le prélèvement à la source a, elle, été vue 3,6 millions de fois !

Devant l’agacement de certains administrés, la DGFiP a défendu la démarche sur son compte twitter officiel : « quelques minutes d’attention pour une réforme d’envergure qui va concerner 37 millions de foyers fiscaux et plus de 3 millions d’entreprises, ils nous semble que c’est acceptable. De nombreux Français estiment être peu informés, dont acte ».

Mais le spam n’est pas la seule critique à l’encontre de la DGFiP, qui n’a pas hésité à avoir recours à YouTube, alors même que la firme américaine a indéniablement collecté des données sur les administrés sans que ces derniers puissent réellement s’y soustraire. De quoi interroger à quelques semaines de l’application du RGPD sur la protection des données personnelles : l’administration ne pouvait-elle pas faire à minima appel à une plateforme « maison » pour diffuser cette vidéo si importante ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : les premiers forfaits arrivent en France dès 2020 !

Les premiers forfaits 5G vont débarquer en France à partir de 2020. L’Arcep et Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat en charge du numérique, ont communiqué des informations sur le calendrier et la feuille de route de la France pour le réseau du…

Amazon : des objets nazis sont en vente sur le site !

Des objets nazis sont en vente libre sur Amazon, assure une enquête. Malgré les conditions générales mises en place par l’entreprise de Jeff Bezos, des bijoux, des armes, des habits et des livres glorifiant l’idéologie raciste infestent le site de…