Il pirate Windows 8.1, Microsoft lui offre 100 000 dollars de récompense !

Maj. le 10 avril 2016 à 13 h 48 min

Il y a quelques semaines on pouvait apprendre que Google lancerait, le mois prochain, un grand concours visant à récompenser tous ceux qui seraient capables de pirater la sécurité de ChromeOS par la somme de 150 000 $, pour le premier prix,  et 110 000 $ pour les suivants. Une initiative qui n’a rien d’inédit puisque Microsoft vient de récompenser pour la seconde fois, de la somme de 100 000 $, un chercheur étant parvenu à contourner et à exploiter une faille de sécurité permettant de pirater Windows.

windows 8.1

100 000 $ de récompense pour avoir piraté Windows 8.1 et Internet Explorer 11

En juin 2013, Microsoft lançait un programme visant a recenser l’ensemble des failles de sécurité présentes au sein de son système d’exploitation depuis Vista en offrant des compensations financières aux chercheurs capables de pirater Windows. Alors qu’en octobre dernier, un premier chercheur se voyait remettre la somme de 100 000 $, voilà qu’un second du nom de Yu Yang (NSFOCUS Security Labs) vient également de remporter le jackpot.

Bien entendu, ce qui est le plus notable ici, c’est que c’est la seconde fois en six mois que Microsoft remet la somme la plus élevée, à savoir 100 000 $ à un chercheur capable de pirater Windows. Doit-on en déduire par là que le système d’exploitation de Redmond regorge de failles ? Bien que peu de détails n’aient été fournis sur la nature des failles de sécurité contournées, il apparait que celles-ci sont plusieurs et qu’elles se logent au sein de Windows 8.1 et d’Internet Explorer 11.

Par ailleurs, sachant que dans le cas de Google, pour pouvoir remporter la plus grosse somme (150 000 $), il faut tout d’abord trouver une faille permettant de compromettre l’ensemble des comptes utilisateurs de façon durable, on imagine que la hauteur de la faille de sécurité de Windows est sans doute équivalente chez Microsoft.

Via

Réagissez à cet article !
  • BaoBab

    -> « Doit-on en déduire par là que le système d’exploitation de Redmond regorge de failles ? »

    Encore une fois vous étalez votre ridicule habitude au chauvinisme… Cette supposition est grotesque. Vous le dites vous-même, Google (et bien d’autres) utilisent le même genre de procédés. Dans ce cas là mon cher ami, vous êtes dans un monde de failles, et risquez de tomber de haut à tout moment…

    -> « il apparait que celle-ci sont plusieurs »

    Une faute d’orthographe (celleS-ci) et un « plusieurs » qui fait très enfantin (« multiples » à la rigueur, « nombreuses » au pire des cas).

    -> « pour avoir pirate Windows 8.1 »

    Il va falloir s’améliorer…

    -> La fin de l’article propose un raisonnement profondément erroné : vous allez comparer tout ce qui rapporte/coûte 100000$, et dire que la faille et à la hauteur de ce fait ? Encore une fois c’est ridicule.

    • hehe

      o/

    • Jean-Louis Pétrod

      Le fait que la hauteur de la somme soit proportionnelle à l’importance de la faille découle tout de même d’une certaine logique sinon Microsoft ne distribuerait pas plusieurs sommes de montants différents.

      Effectivement Microsoft n’est pas le seul à employer ce genre de procédés car Google le fait aussi. C’est d’ailleurs évoqué à deux reprises dans l’article, ceci dit, je ne vois pas où est le problème.

      Quand à l’emploi du terme « plusieurs », libre à vous de le trouver enfantin mais il veut bien dire ce qu’il veut dire et jusqu’à preuve du contraire, il est encore dans le dictionnaire et fait effectivement partie de la langue française. A partir de là, je ne vois pas ce qui m’empêche de l’employer.

  • jean-luc Mutabazi

    « on imagine que la hauteur de la faille de sécurité de Windows est sans doute équivalente chez Microsoft. » euh soit microsoft soit windows doit etre remplacer par google ou chrome OS ….

    Sinon c’est bien s’ils ont réussis à trouver une faille et bravo à ces crackeurs mais s’il a fallu attendre 6 mois pour la 2 ‘éme faille alors je suis rassuré ^^, ce n’est pas comme si c’était la nouvelle sécurité de snapchat contournés en moins de 30 minutes …

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Asus Transformer Mini : le premier PC portable Windows 10 4G « Always Connected » débarque

Asus lance le Transformer Mini, le premier PC portable 2-en-1 4G débarque en Europe, voyons sa fiche technique en détail. Cet ordinateur portable possède comme particularité d’avoir un écran détachable afin qu’il puisse être utilisé comme une tablette. Fonctionnant sous Windows 10, les adeptes du système d’exploitation de Microsoft peuvent jouir de la fonction “Always Connected”.