IFA 2017 : comme Apple, Samsung persiste dans les montres connectées

Samsung vient de présenter les Gear S2 Pro et Gear Sport, deux nouvelles montres connectées, à l’IFA 2017 de Berlin. Comme Apple avec son Apple Watch, le coréen persiste dans la montre connectée. À tort ou à raison ?

gear sport montre connectee

C’est désormais une tradition. Lors de l’IFA de Berlin, Samsung consacre sa conférence aux TV, aux machines à laver, aux frigo et… aux montres connectées. L’année dernière nous avons eu droit à une Samsung Gear S3 qui était une petite évolution de la version précédente. Cette année nous avons droit à deux produits.

Le premier est un bracelet connecté baptisé Gear Fit 2 Pro destiné aux amateurs de sport qui aiment la musique. Le Gear Fit 2 pro permet en effet à son porteur d’écouter ses musiques en mode hors ligne depuis Spotify.

Le second est sans surprise une montre connectée, la Gear Sport. Samsung pense avoir compris les besoins des utilisateurs, et c’est par la porte du sport et de l’activité physique qu’il estime devoir entrer. Le discours du coréen est simple : les utilisateurs de bracelets et montres connectées choisissent de s’équiper de ces objets pour faire du sport, et lorsqu’ils font du sport, ils écoutent de la musique.

Comme Apple et d’autres concurrents l’année dernière, Samsung a donc découvert que la natation était un sport, et que plus généralement dans l’eau il était possible d’avoir une activité physique. Les deux nouveaux produits connectés du coréens sont donc parfaitement étanches à 50 mètres, pour la première fois. Rappelons que Samsung a déjà sorti pas mal de bracelets et montres du genre sans se poser la question de l’étanchéité. A moins que…

Quoi qu’il en soit, les deux montres sont capables de détecter lorsque l’utilisateur nage la brasse, le papillon ou le crawl. Il faut dire que Samsung n’a pas fait semblant puisqu’il s’est associé au géant du secteur Speedo.

Apple avait choisi Nike pour son Apple Watch 2. Point fort des deux appareils, ils peuvent être utilisés en toute autonomie, les données sont stockées et se synchronisent avec le smartphone quand l’utilisateur retourne au vestiaire. C’est bien, c’est beau, mais la question n’est pas là. La vraie question c’est : les montres connectées ont-elles vraiment un avenir ?

Samsung persiste et signe dans les montres connectées

Pourquoi insister dans un secteur qui peine à décoller ? Tout simplement parce que les analystes prévoient une hausse significative des ventes à court termes. Selon nos confrères des Echos, le cabinet IDC a indiqué que le marché progressait de 18% au premier trimestre 2017 avec 25 millions de montres vendues.

L’augmentation pourrait atteindre 20% sur l’année avec 125 millions d’unités vendues dont 520 000 en France (+30%). Et la bonne nouvelle pour Samsung est que les consommateurs n’hésitent pas à y mettre le prix. En France le prix moyen consacré à l’achat d’une montre a augmenté de 40%.

Samsung semble donc avoir raison d’étendre sa gamme qui commence à être bien étoffée, notamment sur le haut de gamme. Reste tout de même un léger problème : les analystes promettent que le marché va décoller depuis un petit bout de temps maintenant, et on attend toujours.

Les dernières infos en direct de l’IFA

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !