IBM : 4 fois plus de batterie grâce à sa nouvelle puce de 5 nm

Date de dernière mise à jour : le 6 juin 2017 à 9 h 59 min

IBM vient d’annoncer avoir développé un processus de conception de puces de 5 nanomètres. Cette puce pourrait quadrupler la durée de vie de nos futures batteries. Le procédé utilisé pour cette puce pourrait permettre d’augmenter les performances et d’améliorer les économies d’énergies des modèles de puces actuels, en cours de production à 10 nm.

ibm puces 5 nm batteries


IBM a développé un processus de production de puces de 5 nanomètres, en partenariat avec Samsung et GlobalFoundries, fabricant de puces pour Qualcomm et AMD. Il y a déjà deux ans, IBM a dévoilé un processus de 7 nm que Samsung va probablement intégrer l’année prochaine. Mais l’annonce d’aujourd’hui semble être une percée encore plus importante pour l’innovation sur le marché des puces.

La puce de 5 nm utilise un transistor « gate-all-around » (GAAFET), dont le matériau est enroulé autour d’un trio horizontal de « nanosheets » en silicium alors que les puces de pointe ont une finition verticale (FinFET). Si IBM prétend que FinFET pourrait passer à 5 nm, un plafond de performance est à respecter en raison des limites résultant du flux de courant des minuscules aiguilles. Pour Ars Technica, l’architecture Gate-all-around » est plus simple que FinFET et pourrait encore être réduite à 3 nm.

Des gains de performances

IBM considère que les puces basées sur cette nouvelle conception pourraient produire un gain de de performance à hauteur de 40 % sur les puces de 10 nm actuellement en cours de production et un gain de 75% pour les économies d’énergies au niveau de performance de la génération actuelle. Le nouveau procédé de lithographie EUV (Extreme Ultraviolet) utilisé pour cette nouvelle puce de 5 nm permet également d’ajuster continuellement la largeur de nanosheet en un seul modèle de puce. De fait, les circuits peuvent être ajustés pour l’alimentation et les performances en une seule étape de fabrication.

Concrètement, le plus intéressant avec cette nouvelle puce de 5 nm, c’est l’amélioration de la durée de vie des batteries. Sur ce sujet, de nombreux progrès ont déjà été réalisés, certaines vont pouvoir se recharger à distance. Niveau puissance, on trouve déjà des batteries de 3 500 mAh, comme le BlackBerry KeyOne, lui donnant une autonomie de deux jours. Avec la nouvelle puce d’IBM, la durée de vie de la batterie pourrait quadrupler. Imaginez ce que cela donnerait sachant ce que l’on peut déjà réaliser aujourd’hui.

Réagissez à cet article !
  • Nico

    “BlackBerry KeyOne, lui donnant une autonomie de deux jours. Avec la nouvelle puce d’IBM, la durée de vie de la batterie pourrait quadrupler.”
    c’est bien connu, le blackberry keyone n’as pas d’écran et ne possède qu’un seul composant qui consomme de la batterie : la puce !

    ok c’est une bonne avancé technologique mais je vous emballez pas en disant que l’autonomie d’un smartphone va quadruplé

    • Martin

      Déjà doubler ça serait pas mal ^^

    • Nono13

      J’ai moi aussi l’impression que l’auteur fait un raccourci, voire un amalgame malheureux et erroné. Je pense que c’est surtout intéressant au niveau de l’augmentation des performances très utile à des produits type Nintendo Switch. C’est aussi très efficace pour les performances des coeurs basse consommation.

      • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

        Ce n’est pas un raccourci: il ne sait simplement pas de quoi il parle.
        On a l’habitude.

  • Anthony Fontaine

    Au final, on aura droit a une batterie moins grosse, plus de finesse (pour le mobile) et la même autonomie. Vous pariez?

    • fox

      Sachant que comme dit au dessus, on parle de la puce, qui est très loin d’être le seul poste consommateur d’énergie dans un smartphone, ça va pas changer énormément de choses pour l’utilisateur final, un petit gain d’autonomie ou plus de finesse, mais ça sera pas si énorme que ça..;

      • Anthony Fontaine

        Donc tu dis exactement la même chose que moi, ça changera rien à notre vie.

        • fox

          Oui voilà. Mais pas forcément parce que les chiffres donnés sont bidons, surtout parce que le CPU est pas le seul et pas forcément le plus gros consommateur d’énergie dans un smartphone, donc diviser par 4 sa consommation c’est sympa, mais s’il représente que 10% (j’invente, je n’ai pas le chiffre réel) de la consommation totale, bah ça fait quelques pour-cent d’économisés mais rien de bien transcendant… Le gain côté puissance peut-être intéressante, mais c’est tout…

  • RyseSorel

    Ils ont résolu le problème de l’effet tunnel qui les empêches de descendre encore ?

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
77fc496abf1098194d8eecec369e5f3f((((((((((((((((((((((((