IA : comment Google, Samsung et Fujitsu vont aider la France à rattraper son retard

Google, Samsung et Fujitsu investissent dans des centres de recherches en France en vue de développer l’IA (intelligence artificielle) et rattraper le retard accumuler par l’hexagone au fil des années. Cette initiative trouve son origine dans la volonté du gouvernement de faire de la France un pays qui soit à la pointe de cette technologie. Le gouvernement s’appuie sur un rapport dont l’auteur est le député LREM et mathématicien Cédric Villani.

google samsung fujitsu france ia

L’intelligence artificielle est au centre de toutes les attentions. Selon Vladimir Poutine : “l’intelligence artificielle va devenir le maître du monde. Une phrase choc néanmoins de nombreux observateurs s’accordent à dire que cette technologie va bouleverser nos habitudes. Elle est silencieuse et pourtant elle est partout à travers de nombreux services que nous utilisons tous les jours. Les enjeux sont énormes et la France a besoin d’attirer les grandes entreprises leaders dans ce domaine pour rattraper son retard sur d’autres pays.

IA : Google, Samsung et Fujitsu investissent en France pour son développement

Comme le souligne Challenges, Samsung va installer un nouveau centre de recherches à Paris qui impliquera à terme plus d’une centaine de chercheurs. De son côté le japonais Fujitsu va imiter le coréen en ouvrant son premier gros centre de recherches européen. Alors que la France souhaite taxer davantage les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple), Emmanuel Macron compte également attirer ces grands groupes avec son opération séduction.

La France est en retard confesse Cédric Villani chez France Inter : « Les pays les plus en avance sur l’intelligence artificielle, ce sont les États-Unis, la Chine, l’Angleterre, le Canada et Israël, et nous n’y sommes pas« . Le rapport du député permet de dresser un état des lieux et permet au gouvernement d’avoir un socle solide pour savoir vers quelle direction aller. Le gouvernement veut inciter les cerveaux à rester en France en proposant notamment de doubler les salaires des chercheurs débutants. Le rapport préconise de concentrer les efforts dans 4 domaines en particulier : santé, transports, environnement, défense.

Emmanuel Macron veut faire de la France un pays leader dans la course à l’intelligence artificielle. Le chef de l’État va dévoiler son plan d’action ce jeudi 29 mars 2018. Dans ce domaine, certaines entreprises sortent clairement du lot. Google par exemple est à la pointe concernant l’IA. Le géant de la recherche peut compter sur l’énorme masse d’informations collectées grâce aux nombreux utilisateurs de ses multiples services pour l’aider dans ce domaine.

Réagissez à cet article !
  • Philippe B

    J’avais cru comprendre que nos ingénieurs étaient plutôt costaud sur le sujet … du coup je me laisse à imaginer que ces multinationales souhaitent juste profiter de leur savoir faire mais que les brevets seront pour eux … Bon je dois voir le mal partout, mais je ne pense pas qu’ils aient dans l’idée « d’aider la France à devenir concurrentiel ».

    • emmanuel milcent

      Ces entreprises sont quand même loin d’être altruistes :) Elles sont des avantages certains, recruter nos cerveaux, garder les brevets pour ceux, sans parler des avantages fiscaux certainement acquis (tous les pays font de même, ou essaient en tout cas…)

      • Flo

        C’est sur que le tien il a besoin d’un sacré recrutement et surtout un bon lavage de cerveau…

    • MsCydonia

      C’est donnant-donnant ou gagnant-gagnant comme tu veux ;)

  • fdpiandroid

    pourquoi vous efface les messages vraiment une bande de cretins

    • emmanuel milcent

      Estime toi heureux de ne pas être radié à vie

  • ghy

    En volant nos données au passage ! Sont trop généreux ces GAFA :)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !