Hugo Barra veut faire de Xiaomi le prochain Google

Date de dernière mise à jour : le 24 mai 2016 à 10 h 35 min

Après avoir été un pilier chez Google, Hugo Barra est désormais un pilier chez Xiaomi, quelque semaines seulement après son arrivée dans l’entreprise. Il faut dire que ses ambitions sont à la hauteur de celles du constructeur chinois.

Une ambition d’ailleurs clairement assumée au vu des dernières des dernières déclarations de l’ex vice-président de Google «Je fais mon travail correctement et dans quelques années, le Monde entier parlera de Xiaomi de la même façon qu’ils parlent de Google et Apple aujourd’hui». Heureusement que Google a encore suffisamment de figures fortes dans son équipe, sinon, il aurait du souci à se faire.

Hugo Barra Xiaomi

Hugo Barra compte élever Xiaomi au niveau de Google.

Hugo Barra veut élever Xiaomi au niveau de Google et d’Apple

Bien entendu, avant de faire de Xiaomi, le nouveau Google, Hugo Barra a encore beaucoup à faire, à commencer par apprendre le chinois. Et pour cela, il a jusqu’à octobre avant de prendre ses fonctions au sein de la firme. Toujours d’après l’ex vice-président de Google, le constructeur chinois a pris un bon départ. Un départ qu’il qualifie de « phénoménal ». C’est d’ailleurs ça qui l’a attiré là-bas, en premier lieu.

Mais Hugo Barra n’oublie pas pour autant que Xiaomi est une jeune entreprise et que le chemin sera long avant de pouvoir en faire une puissance mondiale au niveau d’Apple ou de Google. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer le potentiel de l’entreprise chinoise dont le modèle économique est aussi efficace qu’original.

N’importe quelle entreprise ne peut pas se vanter de commercialiser des appareils haut de gamme quasiment à prix coûtant en compensant ce qu’il ne gagne pas sur les ventes de smartphones via sa boutique d’applications qui vient d’ailleurs d’atteindre son premier milliard de téléchargements en à peine un an.

Et puis il y a le Xiaomi MI-3, un appareil haut de gamme qui propose une configuration matérielle supérieure à celle du Galaxy S4 pour la moitié de son prix.

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Ichigo-Roku

    Ah ça veut dire qu’il va ramener ses histoires de cul au boulot, déprimer puis changer, comme il l’a fait chez Google ?

    • Daniel Di Rezze

      Nân ça veut dire qu’il est très très très en colère contre une personne chez Google et qu’il veut lui faire payer là où ça fait mal.

      • Ichigo-Roku

        Ah oui c’est vrai, il peut aussi essayer de se venger de sa déception amoureuse haha.

  • Ah voilà une chose qui me plait. La futur concurrence qui fera mal. :)
    Si il y arrive. Je mettrai une petite statue de lui sur mon bureau. lol

  • 2sfhim

    Ça me semble un rien prétentieux… dans quelques années, c’est vague, ce sera plutôt 10 que 3, et encore ils n’ont pas la même capacité d’innovation et ni les références (google a toujours gmail, son moteur de recherche, traduction, street view etc. et ça ne s’improvise pas). Par rapport à Apple ? Xiaomi n’est pour l’instant quasiment qu’un fabriquant de téléphones et n’a aucune réputation à part ses prix. Il y a de la grosse marge, même si c’est sûr qu’il peut en faire une marque bien plus importante.