Huawei et ZTE tentent, à la chinoise, de copier Samsung

Maj. le 21 mars 2018 à 17 h 07 min

Huawei et ZTE ont bien compris que le succès de Samsung n’est pas dû au hasard et copient la méthode.

Quand quelque chose réussit, à du succès, il est facile d’être tenté de copier, surtout quand il s’agit de Samsung. Voilà en tout cas l’idée qu’ont eue ZTE et Huawei pour développer leur stratégie, s’inspirer d’un modèle efficace et qui concrètement, mondialement a marché plutôt que de partir dans un plan original et potentiellement voué à l’échec.

C’est dans cette optique que Huawei aurait mis en place une équipe spéciale chargée de l’étude du succès de la stratégie de Samsung. Le résultat de cette étude est en pratique la réduction des intégrations verticales des entreprises chinoises de commercialisation (achat d’entreprises dans la même sphère pour les intégrer à l’entreprise) et de fournitures de pièces de rechange pour la « concurrence » au profit de leur propre chaîne et de l’investissement interne.

L’un des points clefs de la force de Samsung à copier semble être d’avoir réussi à créer une image de marque de haut de gamme tout en réduisant les dépenses marketing (la marque « Galaxy » de Samsung). C’est pourquoi ZTE et Huawei ont également lancé leur smartphone haut de gamme, espérant créer un déclic et poursuivre sur ce premier produit une marque à part entière qui véhicule une image forte de haute qualité. Un risque pour les deux marques dont la quasi-totalité du catalogue se situe dans le milieu de gamme puisque le coût de la R&D et du développement de produits de haute qualité sont très importants.

Copier Samsung pourrait être la clef du succès, si seulement…

Les entreprises chinoises ont entrepris, chose assez étonnante dans ce pays, l’intégration des entreprises productrices des composants de smartphone de base (circuits imprimés, coque…)même s’ils doivent tout de même compter sur des fournisseurs de Corée ou du Japon pour les pièces de technologies de pointe comme les semi-conducteurs, les panneaux d’écran tactile ou les modules caméra.

Ils investissent alors dans les entreprises chinoises de matériaux, de composants et acquièrent par le jeu de fusions et acquisitions (M & A) des sociétés japonaises de hautes technologies leur permettant ainsi de contrôler toute la chaîne d’approvisionnement et . ZTE et Huawei deviennent alors capables de réduire le temps de production mais aussi les coûts, sans dépendre d’une unité tierce et de ce que tout cela implique (négociations, contrats, influence de la concurrence…).

Cette analyse complète semble lier la stratégie de ZTE et Huawei à celle, plus ou moins puissamment pratiquée, de Samsung de ces dernières années, et prévoit que les deux entreprises chinoises vont continuer à grandir et à diversifier encore leurs activités tout en restant dans des secteurs proches.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !