Huawei renonce à s’implanter aux Etats-Unis

Le PDG de Huawei Eric Xu a révélé lors d’une conférence annuelle que le marché américain n’est désormais plus la priorité du constructeur. La firme souffre d’une très mauvaise réputation outre Atlantique auprès des autorités qui soupçonnent la marque d’espionnage en lien avec le gouvernement chinois. Huawei va donc réduire rapidement ses effectifs sur le continent – les nouvelles tablettes MediaPad et le PC portable Matebook X Pro seraient les dernières sorties de la marque dans le pays. 

huawei p20 pro etats-unis

Lors du Huawei Global Analyst Summit qui se tenait cette année à Schenzen, le PDG par intérim de la firme Eric Xu a révélé que les Etats-Unis ne seraient plus une priorité pour le développement international de Huawei. Une manière de prendre acte de l’hostilité des autorités américaines qui accusent Huawei de mettre des mouchards dans ses produits et autres portes dérobées pour servir les intérêts des services de renseignement chinois : « il a des choses sur lesquelles nous n’avons pas de prise, et il vaut mieux ne pas les mettre tout en haut des priorités. De cette manière, nous avons davantage d’énergie et de temps pour s’occuper de nos clients, et pour construire de meilleurs produits dont nos clients ont besoin. Dans certains cas, mieux vaut ‘laisser partir’, nous en porterons mieux ». 

Pourquoi Huawei renonce à s’implanter aux Etats-Unis

Huawei est depuis plusieurs années la cible des autorités américaines. Celles-ci accusent la firme de poser une menace pour la sécurité nationale, en implantant des mouchards et autres portes dérobées (backdoors) à ses produits. Le président de la FCC (le gendarme américain des communications) Ajit Par avait ainsi déclaré le mois dernier dans un communiqué : « pendant des années, les responsables gouvernementaux des Etats-Unis ont exprimé leurs craintes par rapport aux menaces posées par la présence de certains fournisseurs d’équipements de communication étrangers dans la chaîne d’approvisionnement. Des ‘backdoors’ cachées dans nos réseaux via les routeurs, switches, et autres équipement réseau peuvent permettre à des puissances étrangères hostiles d’injecter des virus et autre malware et voler les données personnelles des américains, espionner les entreprises américaines et plus encore ». 

Une loi avait ainsi banni les produits Huawei des administrations. Outre ces réticences, Huawei souffre d’une culture du smartphone subventionné pour réellement s’implanter. Le précédent PDG de la firme Richard Yu avait de son côté estimé que ces mesures visaient surtout à se protéger du « futur numéro 1 mondial du smartphone ». Selon nos confrères de Forbes, 200 emplois seraient en ce moment directement liés aux activités de Huawei aux Etats-Unis. Suite à ces déclarations, on peut s’attendre à ce que Huawei réduise nettement ses investissements. Petite consolation pour les clients de la marque américains, les dernières tablettes MediaPad et le PC portable MateBook X Pro devraient bel et bien sortir sur le territoire. Mais ce seront vraisemblablement les derniers produits à y être directement commercialisés avant de nombreuses années.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei Mate 20 : lancement en octobre 2018, c’est officiel

Le Huawei Mate 20 sortira finalement dans le courant du mois d’octobre 2018, confirme le constructeur chinois. Huawei en a aussi profité pour confirmer la présence du nouvel SoC Kirin 980 au coeur de son nouveau smartphone.  « Selon Richard Yu,…

Huawei P20 Pro élu meilleur smartphone de l’année 2018

Le Huawei P20 Pro est élu meilleur smartphone de l’année 2018-2019 par l’EISA (l’Association européenne des experts de l’image et du son), l’organisme représente 55 médias dans le monde. L’association vante les mérites de l’appareil notamment en matière de photographie…

Huawei Mate 20 prix : encore un smartphone à 1000€

Le Huawei Mate 20 fait à nouveau parler de lui. D’après une nouvelle fuite, le smartphone chinois sera vendu au prix fort de 1000€ à partir de la fin du mois de septembre 2018. La fuite nous en apprend aussi…