Huawei P10 et P10 Plus : certains exemplaires embarquent des composants plus vieux

Les Huawei P10 et P10 Plus embarquent bel et bien des combinaisons aléatoires de puces de RAM et de stockage flash. Après quelques semaines de rumeurs en provenance de Chine, le constructeur vient de donner sa confirmation. La firme se défend toutefois face aux accusations de discrimination ou de publicité mensongère.

huawei p10 p10 Plus puces mémoire aléatoires

Depuis quelques semaines, les utilisateurs chinois se plaignent que les Huawei P10 et P10 Plus embarquent de nombreuses puces de stockage et de mémoire vive différentes sans que le consommateur ne puisse choisir au préalable. De fait, si le Huawei P10 est un très bon smartphone, au même titre que sa déclinaison Plus, certains usagers risquent d’être confrontés à des performances moins élevées.

Aujourd’hui, Huawei vient de confirmer cette rumeur. Comme beaucoup de constructeurs de l’industrie mobile, le Chinois affirme avoir choisi de faire appel à plusieurs fournisseurs afin d’assurer un équilibre entre l’expérience utilisateur, la qualité et la durabilité de ses produits. Hélas, si cette pratique est effectivement courante sur le marché, elle n’est pas louable pour autant.

Le leader sud-coréen de l’industrie mobile, Samsung, équipe lui aussi ses flagships de processeurs Snapdragon ou Exynos en fonction des marchés. Or, les Galaxy S8 équipés de puces Exynos s’avèrent un peu plus efficaces pour le jeu vidéo.  De même, l’iPhone 7 Plus d’Apple peut être équipé d’un modem Intel ou Qualcomm, et la seconde version est un peu plus performante selon les tests effectués par Cellular Insight.

Huawei P10 et P10 Plus : le choix des puces de mémoire est totalement aléatoire

Les différents tests empiriques ont démontré que les deux flagships peuvent embarquer n’importe quelle combinaison de puces RAM LPDDR3 et LPDDR4, et puces de stockage UFS 2.0, UFS 2.1, ou eMMC 5.1. Ces composants divers présentent de légères différences. De fait les utilisateurs devraient être en droit de savoir si leur appareil embarque une technologie plus ancienne que d’autres exemplaires.

Huawei insiste sur le fait qu’il ne fait pas de publicité mensongère au sujet de son P10. Le marketing ne mentionne pas les marques de puces RAM et de stockage flash. Ce n’est pas le cas avec le Mate 9, dont la page officielle vante l’utilisation de puces LPDDR4 et UFS 2.1.

La firme chosit les puces de façon aléatoire, en fonction des composants qu’elle reçoit de ses fournisseurs. Aucune sélection manuelle n’est effectuée. De fait, tout n’est qu’une question de chance. Certains consommateurs disposeront d’un Huawei P10 optimal, d’autres devront se contenter de composants plus anciens.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei affirme pouvoir vendre plus de smartphones qu’Apple dès 2019

Huawei affirme dépasser Apple définitivement en termes de ventes d’ici l’année 2019 et devenir ainsi le nouveau numéro 2 mondial. Les chiffres sont très encourageants puisque la firme chinoise rencontre un succès phénoménal après avoir vendu 100 millions d’appareils en…