Huawei développerait son processeur graphique, sa mémoire Flash et un OS maison

Maj. le 26 février 2018 à 12 h 24 min

Huawei est déjà le fabricant de ses propres processeurs Kirin dont le dernier 950 impressionne avec ses prouesses. Probablement satisfait de ces résultats, il se pourrait que la firme se mette à développer sa propre puce graphique ainsi de la mémoire flash.

En mai dernier, une information remettait en lumière un projet de longue haleine menée par l’entreprise asiatique, celui de concevoir son propre système d’exploitation KirinOS. Ce développement entamé il y a de cela trois ans viserait à alléger la dépendance de Huawei à Android seulement voilà, face à des concurrents comme iOS, Android ou encore Windows Phone, son existence d’être vite engloutie par ses adversaires.

Les processeurs actuels Kirin de chez Huawei intègrent des puces ARM Mali. L’ambition de l’entreprise est de devenir capable d’optimiser ses propres GPU afin de les incorporer parfaitement à ses SoC Kirin. La réussite d’une telle démarche permettrait la conception de smartphones encore plus performants.

Pour ce qui est de la mémoire flash, Huawei serait actuellement en train de dessiner les composants matériels. Une mémoire de type eMMC ou UFS serait envisageable. Cela permettrait à la filial Hi-Silicon de se lancer dans ce domaine et concurrencer les leaders comme SK Hynix, Samsung et Micron Technology pour la production de ces puces.

Pour l’instant, aucune date de sortie n’a été donnée, nul ne sait quand Huawei nous présentera son KirinOS, sa puce graphique maison ou encore sa mémoire flash. D’ici une éventuelle annonce, nous devrions retrouver en mars la nouvelle version de sa gamme P avec le Huawei P9 prévu pour contenir un double capteur frontal. Sous son capot, le Kirin 950 sera présent par contre, peu de chance de voir les technologies maison  incluse aussi tôt.

Il faudra vraisemblablement encore plusieurs mois de tests pour que la firme asiatique ne mette au point un système fiable et optimal. Doit-on s’attendre à un divorce entre Huawei et Android, seulement quelques mois après que l’entreprise ait conçu le dernier Nexus 6P ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais cela semble un peu trop exagéré.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !