Huawei : bientôt numéro deux mondial des smartphones juste derrière Samsung ?

Maj. le 18 mai 2016 à 16 h 53 min

Alors que le marché des smartphones semble proche d’un ralentissement, la croissance devenant difficile, Huawei pourrait tirer son épingle du jeu et même progresser grâce à des ventes records là où le smartphone est encore assez peu implanté. Et si les marchés émergents étaient la clé de la réussite ?

En Europe, aux Etats-Unis ou en Chine, les téléphones dits « intelligents » sont quasiment partout, ce qui rend la concurrence féroce et peut mécaniquement contribuer à faire stagner un marché qui est maintenant jugé mûr. Pourtant, pour les fabricants, il existe encore un eldorado, soit un territoire à conquérir avec de plus grandes marges de manoeuvre. Ce sont ainsi les fameux marchés émergents qui font l’objet de toutes les attentions de la part de Huawei.

Huawei Honor 6

Si, actuellement, Huawei est le troisième fabricant mondial de smartphones, la firme pourrait bien ravir la seconde place à Apple si les marchés mondiaux continuent d’évoluer de la même façon qu’aujourd’hui. Il s’agirait là d’une prouesse d’autant plus exemplaire que la marque n’est pas spécialement connue aux Etats-Unis. Par-contre elle est très présente dans des pays considérés comme secondaires par beaucoup de concurrents.

Huawei compte ainsi sur l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Amérique latine pour augmenter son volume de ventes. La stratégie employée est aussi simple qu’efficace, proposer une solution viable pour quitter son téléphone mobile traditionnel au profit d’un smartphone. Les chiffres évoqués par le Wall Street Journal explique que la part de marché de Huawei a augmenté de 4,3% à 6,9% pendant que Samsung chutait de 32% à 25%. Certes, la marque coréenne est encore bien devant mais pour combien de temps ? Certains scénarios évoquent même une chute de la première à la troisième place du classement !

Les analystes prévoient ainsi une ascension vertigineuse du challenger qui est en compétition ouverte avec Samsung sur de nombreux points communs. Ils ont tous deux une gamme de produits s’adressant à un large public, sont tous les deux extrêmement populaires dans leurs pays d’origine (le Huawei Honor 6 établit des records de précommandes en Chine), et ne cachent pas leurs velléités de conquête dans le domaine du high-tech accessible.

Avec cette perspective optimiste, nous comprenons mieux l’importance des paroles de Richard Yu, le PDG de Huawei. Quand celui-ci déclare que Tizen sera un échec cuisant alors que le système est conçu par Samsung, il va s’en dire que la guerre n’est pas seulement déclarée mais déjà bien entamée.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !