Huawei abandonne son dual boot sous Android et Windows Phone

Date de dernière mise à jour : le 24 mai 2016 à 9 h 43 min

La semaine dernière, le constructeur chinois Huawei déclarait, de façon officielle, travailler sur un smartphone dual boot sous Android et Windows Phone, tout en faisant l’apologie des avantages qu’un tel appareil réunissant le meilleur des deux OS pouvait offrir. Une perspective plutôt appréciable car il faut bien avouer que c’est assez rare qu’un constructeur laisse au consommateur le choix du système d’exploitation.

Avec un premier appareil à double amorçage dont le lancement sur le marché américain était programmé pour le second trimestre 2014, autant dire qu’on avait plus aucun doute ni sur les motivations d’Huawei ni sur sa volonté de pousser ce nouveau produit, censé être le premier d’une longue série, vers le consommateur. Pourtant, il aura suffit de quelques jours pour le chinois ne décide d’abandonner le développement de son premier dual boot sous Android et Windows Phone et ne déclare :

Huawei Consumer Business Group propose une approche ouverte aux systèmes d’exploitation mobiles visant à fournir un éventail de choix pour les consommateurs. Cependant, la plupart de nos produits sont basées sur le système d’exploitation Android et à ce stade, nous n’avons pas l’intention de lancer un smartphone dual- OS dans un avenir proche.

Une déclaration aussi explicite que contradictoire avec celle faite la semaine dernière. Qu’a-t-il bien pu se passer pour que l’ex futur dual boot Android Windows Phone d’Huawei soit abandonné si rapidement ?

Comme nous avons pu l’apprendre, ces dernières semaines, Google semble fermement opposé aux terminaux dual boot, cependant, il est loin d’être le seul car c’est également le cas de Microsoft qui a récemment adopté une nouvelle politique visant à ne plus fournir de support pour les appareils proposant plusieurs OS au démarrage.

Une initiative qui devrait malheureusement conduire à l’abandon de la sortie de l’Asus Transformer Book Duet, dévoilé au dernier CES et qui est sans doute également la raison de ce récent retournement de veste de la part d’Huawei.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • jean-luc Mutabazi

    Je pense que Google a plus à y perdre que Windows …