HTC Wildfire C / Golf : première photo de presse

Date de dernière mise à jour : le 18 avril 2016 à 16 h 20 min

HTC Golf

Le HTC Wildfire C ou Golf commence à se dévoiler petit à petit
avec une première photo de presse.

Annoncé comme le successeur bas de gamme du HTC Wildfire S, le HTC  Golf serait susceptible de pointer son né dans le marché des smartphones très prochainement.

Voici donc une photo présentée comme étant officielle, nous n’en connaissons cependant pas la source et celle-ci pourrait être un fake. Naturellement, ne s’agissant pas d’un smartphone attendu comme le Galaxy S3, on peut donc supposer qu’il s’agit effectivement du futur HTC Golf. Car l’intérêt de faire un buzz sur un smartphone d’entrée de gamme en diffusant de fausses images est quasiment nul et inutile.

S’agissant donc d’un smartphone à bas prix, ne vous attendez pas à d’incroyables caractéristiques techniques sur le HTC Golf / Wildfire C :

– Processeur – Sense 4.0
– Ecran 480*320px de 3.5″
– 512Mo de RAM – 4Go d’espace de stockage extensible par MicroSD
– Possibilité de 25Go supplémentaire via DropBox et son cloud.
– Bluetooh 3.0 et Wi-Fi 802.11 b / g / n
– Caméra arrière et frontale (résolutions inconnues)
– Amélioration Beats Audio

La Line-up 2012 de HTC ne prévoit donc pas que des smartphones milieu/haut de gamme, à l’image de la gamme One avec les HTC One X, One V et One S, mais s’intéresse aussi aux moins fortunés ou à ceux et celles qui ne souhaitent qu’un bon smartphone, sans trop de puissance et de gadget mais qui saura leur donner satisfaction. Le HTC Golf sera sans fait pour eux.

A savoir qu’il embarquera sans doute à sa sortie la dernière version du micro-logiciel de Google : Android 4.0 Ice Cream Sandwich.

Suivez toutes les news du HTC Golf / HTC Wildfire C

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

En connectant plusieurs smartphones via les réseaux mobiles, il est possible d’égaler la puissance d’un serveur. Dans le cadre du projet Ubispark, les chercheurs de l’université d’Helsinki comptent utiliser cette puissance par le biais d’une application Android pour effectuer des calculs de grande envergure et remplacer les data centers.

9812b71e0731d6da6d88b4f6ff8e8176eeeeeeeeeeeeeeeeee