HTC One : le dossier complet

Maj. le 9 février 2018 à 0 h 59 min

Le HTC One n’était pas le téléphone le plus attendu de 2013 et pour cause, ses prédécesseurs ont eu du mal à trouver leur public malgré des qualités évidentes. Salués par la presse, ils ne souffraient que de défauts mineurs et à l’image du HTC One X+ c’est leur manque de visibilité qui a plombé leurs ventes. Il faut dire que la concurrence n’a pas été docile, avec les sorties conjuguées du Samsung Galaxy S3 et de l’iPhone 5, il n’était pas évident de se démarquer.

htc one

Qu’à cela ne tienne, le fabricant taiwanais en a tiré des conclusions et afin de rassurer les actionnaires et de s’assurer une bonne année 2013, il a été décidé de doubler le budget communication. Des efforts qui se sont clairement ressentis, puisque très vite, le HTC One s’est imposé comme un concurrent sérieux du Galaxy S4 et du Xperia Z. Il s’est d’ailleurs fait remarquer au MWC 2013 en remportant le très convoité prix du « Meilleur nouveau mobile, équipement ou tablette ». Une distinction importante dans le monde de la téléphonie mobile qui démontre l’intérêt évident que lui portent les spécialistes du secteur.

Comme il fait désormais partie du trio de tête et que beaucoup l’attendent, nous avons décidé de lui consacrer un dossier complet.

Retour sur les rumeurs

Comme beaucoup de smartphones haut de gamme, le HTC One a eu droit à ses rumeurs. Alors qu’il n’était pas encore annoncé et que le fabricant faisait tout pour préserver le secret autour de son nouveau modèle, de nombreuses fuites photo et diverses informations ont été découvertes au fil des mois, par les journalistes et spécialistes du monde entier.

C’est vers la fin 2012 que les premières infos ont commencé à circuler. Alors que le HTC Butterfly rencontrait un vif succès au Japon et redorait un peu le blason de la marque, HTC a annoncé qu’il ne serait pas commercialisé en France. Une déception qui a laissé place à de l’espoir avec la découverte d’un modèle secret, le HTC M7. Alors qu’on ne savait pas grand-chose dessus, il est rapidement devenu la nouvelle coqueluche des internautes. On pouvait juste se douter qu’il serait lancé en grande pompe en début d’année, afin de contrer la sortie du Xperia Z de Sony.

Les premières fuites photo se sont révélées intéressantes et surprenantes, on y découvrait plusieurs prototypes avec des looks assez différents. D’un coté le design qu’on lui connait aujourd’hui et de l’autre un design plus classique, très proche de ses prédécesseurs. Difficile à ce moment-là de savoir lequel était le véritable. Seule certitude, l’interface HTC Sense serait bien présente dans ce nouveau modèle.

Petit à petit on a découvert ses caractéristiques techniques, telles que son appareil photo de 13Mpx, son écran de 4,7 pouces full-HD ou encore son processeur Qualcomm Snapdragon S4 Pro cadencé à 1,7 GHz. Beaucoup de fausses informations puisqu’en réalité le HTC One allait surprendre tout le monde avec son processeur Qualcomm Snapdragon 600 et surtout son capteur photo de 4Mpx (équipé de la technologie Ultra Pixel). Il allait falloir expliquer ces choix et surtout faire comprendre au monde entier pourquoi un produit haut de gamme avait un appareil photo aussi peu défini. On ne le savait pas encore, mais HTC allait marquer les esprits avec les nombreuses fonctionnalités qu’il allait présenter.

Juste avant son annonce officielle Peter Chou, l’actuel PDG de HTC a volontairement laissé entrevoir le téléphone lors d’une fête interne. La vidéo et les screenshots ont alors fait le tour du globe en quelques heures, levant ainsi une partie du voile autour du design du HTC One. Finalement quelques jours après, une semaine avant la MWC 2013, on a pu le découvrir et s’apercevoir qu’il était le premier maillon du renouveau de la Firme. Une volonté clairement avouée quand on a découvert son nom. Le HTC One serait le reboot de la série et le premier modèle à s’imposer comme un concurrent sérieux du Galaxy S4 et du Xperia Z.

HTC One, la star se dévoile

Ça y est c’est officielle, quelques jours avant le MWC 2013, le 19 février, le HTC One est présenté au public lors d’une conférence exceptionnelle à New York. Un événement marquant qui s’inscrit dans la démarche marketing de ses concurrents, Apple et Samsung. D’ailleurs, ce dernier a lui aussi réalisé un court show d’une heure à New York mais avec un peu plus de panache que HTC. La conférence n’était clairement pas à la hauteur des attentes et il faut avouer que la déception se lisait sur les visages dans l’assemblée. Heureusement, le HTC One est bien plus intéressant que sa présentation et ses caractéristiques méritent que l’on s’y attarde.

Techniquement, le HTC One convainc. Son écran fait partie des meilleurs du marché et sa taille réduite le rend plus pratique. Le smartphone arbore ainsi des dimensions appréciables et un poids raisonnable qui lui permettent d’être aisément manipulé à une main. Un atout face à la concurrence qui suit une tendance étrange visant à augmenter la taille d’écran au-delà des 5 pouces. De nombreux constructeurs ont opté pour un écran énorme pour leurs nouveaux modèles de 2013. On pense évidemment aux Galaxy Note 2 et Galaxy Note 3, mais aussi au Ascend Mate et sa dalle de 6,1 pouces ! Le HTC One se démarque donc avec ses petits 4,7 pouces et sa résolution full-HD qui bénéficie d’une densité de pixel bien supérieure à celle du Xperia Z ou du Galaxy S4. Nous y reviendrons un peu plus bas.

La partie son n’est pas oubliée avec l’intégration de la technologie Beats Sound comme sur les générations précédentes et de nombreux petits ajouts comme la double membrane pour améliorer la captation lors des appels téléphoniques ou la prise de vidéo.

Enfin, niveau puissance pure, le HTC One semble parfaitement équipé pour faire la guerre à ses concurrents. Le Snapdragon 600 fait partie des meilleurs processeurs de sa génération et en terme de cadence il est au dessus du Xperia Z. Par contre, il faut encore qu’il fasse ses preuves face au Galaxy S4 qui possède une fréquence plus élevée pour le même composant.

Niveau défauts, on est bien obligé de signaler que HTC reste fidèle à ses (mauvaises) habitudes. Une batterie inamovible, une mémoire figée et aucun emplacement de carte micro SD. Modèles après modèles, le géant taïwanais s’entête à reproduire les mêmes erreurs et l’on se demande bien pourquoi. Ces composants semblent tellement simples à intégrer qu’on a bien du mal à excuser leur absence.

Avant de refermer la parenthèse sur ses caractéristiques techniques, il peut être intéressant de faire un petit comparatif avec son successeur, le HTC One X+. Sur le papier, on s’aperçoit que les différences ne sont pas franchement marquées. En dehors de l’écran et du processeur, on à l’impression d’être en face de modèles assez proches. D’ailleurs on pourrait même s’inquiéter en constatant que le capteur photo du HTC One n’est que de 4Mpx contre 8Mpx pour le One X+. Heureusement, les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être et comme nous allons le voir un peu plus bas, les vraies forces du HTC One ne se résument pas dans un tableau.

HTC One, une bombe dans une robe d’argent

Contrairement à ce qu’on pourrait croire en lisant ses caractéristiques techniques, le HTC One est loin d’être à la ramasse et bien plus puissant que son prédécesseur le HTC One X+. pourtant ils sont tous les deux propulsés par un processeur quad-core cadencé à 1,7 GHz et sur certains modèles, épaulés de 2 Go de RAM. Donc sur le papier on pourrait dire que leurs différences sont invisibles, mais ça serait oublier que le Nvidia Tegra 3 n’est plus tout jeune et que le Snapdragon 600, qui sort à peine du berceau, a encore le temps dévoiler toute sa puissance. Une image suffit à le prouver.

Benchmarks

Les premiers benchmarks sont d’ailleurs surprenants. Le HTC One explose la concurrence et laisse le Xperia Z loin derrière lui. Pourtant, le smartphone de Sony est loin d’être mauvais, mais il est un peu à la peine lorsqu’on les compare. Tout du moins, de manière globale, car, il parvient à reprendre le dessus d’une très courte tête sur le test du frame rate sous Epic Citadel (la démo technique utilisant l’Unreal Engine).

Pour le moment, le seul qui semble lui tenir tête est le Samsung Galaxy S4, qui le suivait de très près lors des premiers benchmarks et qui a finalement réussi à le dépasser dans les tout derniers. L’inverse serait étonnant, il possède tout de même un Snapdragon 600 cadencé à une fréquence supérieure.

Dire que le HTC One est meilleur ou moins bon qu’un autre est un jeu dangereux. Il n’est pas encore sorti et il se peut que des optimisations soient encore effectuées. D’ailleurs même après son lancement on peut s’attendre à quelques correctifs pour grappiller quelques points. En attendant, il semble se placer sur le haut du panier et se battre au coude à coude avec le Galaxy S4.

Design

Parler des performances du HTC One serait oublier son second atout, son design. Présenté comme un Reboot pour sa série de smartphones, le HTC One se veut également le marqueur du renouveau de la société. Le Taiwanais vient d’ailleurs d’annoncer son changement de slogan qui atteste de sa volonté de changer de cap. Une réorientation nécessaire s’il veut survivre à ses concurrents et qui se retrouve bien évidemment, dans le design de son smartphone.

Les premiers prototypes laissaient présager d’une continuité et n’avaient pas un look particulièrement engageant toutefois, lorsque l’on à découvert sa robe unibody toute d’aluminium, les avis sont devenus unanimes. Le HTC One est beau et même plus que cela il est bien conçu.

 

Son design unique tranche avec ses prédécesseurs et lui offre un avantage considérable sur ses concurrents. Une faiblesse que Samsung ne semble pas motivé à corriger. Mal lui en prend, car il est évident qu’avec ses matériaux robustes et son poids légèrement supérieur, le HTC One donne une impression de qualité. Le Galaxy S4 quant à lui conserve son aspect « cheap » et fragile qui avait déjà valu beaucoup de critiques à son prédécesseur.

Mais les choses ne s’arrêtent pas là, le constructeur a véritablement fourni des efforts pour séduire son public. Le Capteur photo est désormais complètement intégré et ne créer plus une boursoufflure à l’arrière de l’appareil. Les composants sont parfaitement intégrés au design tels que les LED de notifications et de batterie qui se trouvent derrière les grilles des haut-parleurs et se font ainsi très discrètes. Enfin, sa forme légèrement bombée lui assure un bon grip et une prise en main idéale. Bref, vous l’aurez compris, le HTC One est un petit bijou qui se démarque très agréablement de ses concurrents.

Mais ça n’est pas tout, il a encore quelques subtilités à révéler pour affirmer sa différence.

Une arme de distraction massive

Le HTC One base une bonne partie de sa séduction, sur ses fonctionnalités. Blindé de logiciels et applications bien pensées et innovantes, rempli de bonnes idées et bardé de quelques atouts fonctionnels, il a tout ce qu’il faut pour se démarquer et trouver son public.

HTC Sense 5 et BlinkFeed

Premier contact avec le smartphone, on découvre son interface propriétaire HTC Sense v5. Faisant suite à HTC Sense v4, la nouvelle mouture n’est pas une révolution, mais plutôt une optimisation. Certaines fonctionnalités ont été supprimées, de nombreux widgets ont disparu afin d’éviter les doublons et les réglages s’épurent. La grille d’application est de type 4×4 et le dock accepte jusqu’à quatre raccourcis. Le nombre de pages disponible est lui aussi bloqué à quatre et une cinquième page fait son apparition sous la forme de BlinkFeed.

BlinkFeed est une petite nouveauté de Sense v5 et se comporte comme un lecteur de flux. On définit les sources à suivre et à la manière de Metro dans Windows Phone, de petites tuiles dispensent l’actualité en continu. Une bonne idée qui trouve ses limites dans le fait qu’il ne soit pas possible d’indiquer un flux de donnée précis. Impossible d’entrer une adresse HTML, il faut se contenter des sources fournies. Dommage, mais peut-être qu’une évolution logicielle corrigera le tir.

En revanche on appréciera la connexion permanente aux réseaux sociaux qui permet d’un seul geste de changer de statut ou de poster des news sans passer par une application ou une page web.

Sense v5 offre également quelques autres nouveautés comme l’écran de verrouillage qui peut afficher diverses applications ou widgets (météo, album photo…), mais aussi la suppression pure et simple du troisième bouton de navigation.

Comme avant, HTC fait complètement disparaitre Android sous sa surcouche, et va même jusqu’à proposer en natif son propre navigateur internet en lieu et place de Chrome. La bonne nouvelle c’est qu’il se révèle plus véloce que celui de Google et que son ergonomie se rapproche de celle de Sense.

Ultra Pixel

On en a déjà parlé dans notre comparatif des smartphones Android de 2013 : Galaxy S4 vs HTC One vs Xperia Z, mais nous ne pouvons pas éviter d’en reparler. Ultra Pixel est une technologie spécifique au HTC One qui se base sur une régression. De l’aveu de Peter Chou lui-même, il n’y a pas d’intérêt à continuer la course aux pixels quand un capteur de 4Mpx est suffisant pour capturer d’excellentes photos. En revanche, améliorer la qualité des images et plus particulièrement en basse lumière fait du sens.

L’Ultra Pixel est donc le nom donné à l’appareil photo du HTC One. Il a l’avantage d’être plus grand que ceux se trouvant sur les autres smartphones et d’avoir une densité de capteur plus faible que les autres. De fait, chacun capte mieux les photons et peut donc restituer une image plus fidèle dans des conditions de luminosité moins bonnes.

Dans les faits, l’appareil photo du HTC One se révèle effectivement plus adapté que les autres dans des lieux moins éclairés, mais il faut reconnaitre qu’en terme de fidélité il n’est pas idéal. L’image souffre moins d’aberrations et de bruits, en revanche la courbe chromatique est modifiée. Les couleurs ne sont pas toujours très justes. Mais il vaut mieux cela qu’une image floue et remplie de pixels disgracieux.

Autre petite particularité de l’appareil photo du HTC One, sa stabilisation optique qui le fait entrer en concurrence avec les APN et sa capacité à prendre des vidéos en haute définition à 60 FPS. Couplé à sa prise de son améliorée qui permet de réduire les bruits ambiants pour clarifier les autres, on obtient un produit très adapté aux usages photo et vidéo. Seul regret, la limitation du zoom sur les clichés du fait de leur résolution. Par contre, ils sont moins lourds et donc plus faciles à stocker.

HTC Zoe et applications connexes

Zoe est une innovation logicielle surprenante. Grâce à elle il est possible d’effectuer des modifications et montages originaux sur chaque photo prise. Il est ainsi possible de créer des photos animées en capturant une courte séquence vidéo en même temps que le cliché original. On peut alors revoir un court instant de vie en même temps que l’on regarde la photo. Le son est également de la partie.

On peut également supprimer un élément gênant d’un simple geste et corriger les expressions des personnes photographiées. Lors du déclenchement le HTC One enregistre une série de clichés et ensuite grâce à la détection des visages on peut facilement changer les visages des sujets en choisissant celui qui convient le mieux. Là aussi la rapidité et la simplicité de la fonctionnalité sont effarantes.

On peut réaliser des chronophotographies en décomposant un mouvement au sein d’une seule et même image, mais aussi faire l’inverse en enregistrant une vidéo à 60 images par secondes et en lui appliquant un effet de ralenti saisissant.

Enfin, l’ensemble des actions effectuées, des vidéos ou photos prises et des montages réalisés peuvent être facilement partagés sur les réseaux sociaux grâce à l’inter-connectivité permanente.

Fonctionnalités du quotidien

Pour finir, le HTC One intègre quelques fonctionnalités utiles au quotidien comme le Mode Voiture qui modifie la représentation de l’interface et simplifie la navigation. On y retrouve également des outils utiles qui permettent d’accéder au GPS d’un geste, de trouver un point d’intérêt ou de lancer un itinéraire prédéfini. L’application musique est elle aussi adaptée à ce mode de fonctionnement.

Dans le même ordre d’idée, on trouve le Mode Enfant qui permet de personnaliser complètement le téléphone afin de bloquer certaines applications et fonctionnalités et en laisser d’autres actives.

 

La partie son n’a pas été oubliée, bien au contraire. Équipé de deux haut-parleurs stéréo en façade, le HTC One peut se transformer en véritable chaine hifi et ainsi partager une vidéo ou de la musique avec un groupe d’amis. Cette fonctionnalité s’appelle BoomSound et intègre un amplificateur audio censé rendre le son « plus riche et plus clair ».

Enfin, comme le Galaxy S4, le HTC One peut se transformer en télécommande et permet de contrôler plusieurs appareils grâce à Sense TV. Il est aussi possible de consulter le programme et de zapper depuis le smartphone.

HTC One, un leader à suivre ?

Difficile d’affirmer que le HTC One sera le meilleur des smartphones de 2013, même si beaucoup de monde semble l’attendre de pied ferme. Toutefois, il ne fait aucun doute qu’il va permettre à HTC de revenir dans la course et peut être même de récupérer quelques parts de marché. En attendant la sortie et les premiers résultats de vente, on peut déjà signaler qu’il va devoir se battre au coude à coude avec le smartphone le plus attendu de l’année, à savoir le Samsung Galaxy S4.

En effet, il devrait arriver avec quelques semaines de retard dans certains pays, dont la France. Alors qu’il été initialement annoncé pour le 15 Mars, il ne devrait finalement arriver que vers la fin du mois, il se pourrait même qu’il ne soit disponible que début avril. Nos voisins allemands et britanniques pourront toutefois nous faire des pieds de nez puisque la date initiale reste inchangée pour eux. Son prix devrait se situer aux alentours des 620€ (hors subvention opérateurs).

Il ne reste plus qu’à attendre et à commencer les pronostics. Avec son retard, le HTC One va se retrouver en confrontation directe avec le Samsung Galaxy S4, va-t-il réussir à se démarquer et à trouver son public ou va-t-on assister au même scénario que lors du lancement du HTC One X ? Qu’arrivera-t-il si la firme taiwanaise ne parvient pas à renouer avec le succès ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Top 14 des choses sympas à faire avec votre vieux smartphone

Vous venez de vous offrir un out nouveau smartphone Android flambant neuf et vous ne savez pas quoi faire de l’ancien ? Avant de jeter à la poubelle, avez vous pensé à consulter notre top 13 des choses sympa à faire avec son vieux smartphone ? Si ce n’est pas encore le cas, alors vous trouverez forcément une idée.

Que risque votre smartphone s’il reste exposé au soleil ?

Oublier son smartphone au soleil, c’est vraiment la loose. Pour vous convaincre qu’il faut être vigilant, particulièrement en ces temps de grande chaleur, voici un rappel des risques encourus par votre smartphone s’il reste exposé au soleil.