HTC ne promet pas de mises à jours mensuelles de sécurité

Maj. le 6 octobre 2015 à 14 h 03 min

Au cours de l’été dernier, nous vous annoncions qu’une faille de sécurité mettait à mal la quasi-totalité des smartphones fonctionnant sous Android. Rendant les hackers capable de prendre le contrôle de certaines fonctionnalités de votre téléphone (son micro pour vous enregistrer par exemple), la faille Stagefright a récemment engendré deux nouvelles versions, et a poussé Samsung à entreprendre une récurrence dans ses mises à jour destinée à la sécurité de ses mobiles. Ainsi, il déclarait vouloir en déployer mensuellement.

htc resultats officiels 2e trimestre

Très rapidement, d’autres constructeurs se sont rendus à l’évidence que permettre à leurs clients de profiter de ces mises à jour correspondait à un service après-vente de qualité Google et LG les premiers. Ils se sont donc s’alignés sur la firme coréenne afin d’assurer un suivi régulier de leurs modèles. Curieusement, le président d’HTC America a posté ce weekend un tweet annonçant un différent positionnement par rapport à la concurrence.

Supprimée depuis, la publication datait du 3 octobre postée peu de temps après avoir officialisé ses modèles passant sous Android 6.0, déclarait que la marque taïwanaise déploierait bien des mises à jours régulières mais cependant, qu’il était « invraisemblable » de penser pouvoir respecter une cadence mensuelle.

htc mise a jour stagefright

Cette déclaration a été réalisée après plusieurs questions posées par des internautes au PDG. Les utilisateurs d’HTC s’étonnaient de ne voir aucunement mentionné le constructeur au sujet de ces mises à jours alors que les autres principales marques promettaient un support régulier. Dans un souci d’honnêteté probable, Mackenzie a donc annoncé que selon lui, cette méthode était surréaliste et, plutôt que de ne pas tenir une promesse, préférait ne pas en faire du tout.

Qui a raison : Samsung, Google, LG ou HTC ? Est-il vraiment impossible d’assurer une régularité dans les mises à jour sécurité des appareils Android ? Ce qui est sûr, c’est que certains sont en train de se frotter les mains face à ces déclarations, John Chen, patron de BlackBerry se préparant à lancer son BlackBerry PRIV, alliance d’Android et d’un système sécurité concocté par la firme canadienne, renommée pour sa protection des données.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !