Honor 8 VS iPhone 7 Plus : le duel de double caméra à mode bokeh

Maj. le 14 septembre 2016 à 17 h 51 min

Alors que l’iPhone 7 Plus a enfin officiellement été dévoilé hier soir, nous n’avons pas pu nous empêcher de remarquer une certaine similarité entre son double capteur 12 MP et celui du Honor 8. Comparons donc les deux adversaires en tête à tête.

honor-8-vs-iphone-7-plus

La fin d’année ne réserve généralement pas de grandes surprises, si ce n’est sur le terrain du milieu de gamme… et bien sûr d’iOS qui est toujours présenté en même temps que les nouveaux appareils d’Apple en fin d’année.

Hier soir se déroulait la keynote d’Apple, qui nous a présenté l’iPhone 7 mais également son iPhone 7 Plus, avec un double capteur photo 12 mégapixels comme particularité remarquée. Ses fonctionnalités nous ont toutefois bien vite rappelé un petit dernier d’Android.

Le Huawei P9 bien sûr, mais aussi le Honor 8 qui possède également un double capteur photo 12 MP avec un mode bokeh. Alors que l’iPhone 7 Plus est vendu à 909€, le petit dernier d’Honor à 399€ peut-il s’y frotter ? Nous allons voir cela de suite.

Fiches techniques comparées du iPhone 7 Plus et du Honor 8

Appareil Honor 8 iPhone 7 Plus
Ecran 5,2 pouces LTPS LCD
Full HD 1920×1080
5,5 pouces IPS LED
Retina HD, 3D Touch
Processeur HiSilicon Kirin 950 octo-coeur
4xA72 @ 2.3Ghz + 4xA53 @ 1.8Ghz
GPU Mali-T880MP4
Apple A10 Fusion 64 bits
4 coeurs
Stockage 32 / 64 go 32 / 128 / 256 go
RAM 4GB LPDDR4 3GB
OS Android 6.0 Marshmallow, surcouche EMUI 4.1 iOS 10
Capteur arrière 2x 12MP (monochrome + RGB), f/2.2
Pixel à 1,25 micron
2x 12MP (grand angle + telephoto), f/1.8
Capteur avant 8MP, f/2.4
Pixel à 1,4 micron
7 MP
Connectique USB Type-C, USB 2.0 Lightning
SIM/MicroSD Double SIM avec port micro SD jusqu’à 256 go SIM, pas de micro SD
Batterie 3000mAh
Recharge rapide SmartPower 4.0
NC
Sécurité Scanner d’empreinte 3D (0,4s) Scanner d’empreinte digitale
Autres Infrarouge, Smart Key, NFC NFC
Dimensions 145.5 x 71 x 7.5 mm 158,2 x 77,9 x 7,3 mm
Poids 153 grammes 188 grammes

Sur le papier, l’innocent serait tenté de croire que le plus grand nombre équivaut nécessairement au meilleur. Et face au quad core de l’iPhone 7 Plus, le Honor 8 s’en tire nécessairement mieux avec son Kirin 950 octo-core.

Mais comme vous le savez si vous avez l’habitude de suivre l’univers smartphone, il n’en est rien : avec son système fermé, Apple peut optimiser comme bon lui semble ses puces afin d’en tirer toute la puissance, et le système iOS est aussi moins gourmand en énergie. De ce fait, il pourrait bien égaler voir dépasser le Kirin 950 comme le Snapdragon 820.

Ceci étant, c’est aussi une qualité que l’on retrouve ironiquement sur les téléphones Honor et Huawei, le constructeur étant à l’origine de ces puces et sachant parfaitement optimiser ses surcouches et le système Android. Une qualité que l’on soulignait déjà sur notre test du Honor 8, et du Honor 7 avant lui.

Le verdict se fera donc une fois que l’iPhone 7 Plus sera disponible sur le marché et pourra être testé en profondeur… Mais le jeu du plus grand nombre pourrait être bénéfique à Honor sur ce coup, si son optimisation égale celle du constructeur américain.

Des écrans toujours plus colorés

Apple met en avant un élément essentiel du smartphone qu’il dit avoir sublimé de milles feux : son écran, qui par des mots savants comme « wide color gamut » et « true tone display » met en avant un plus grand panel de couleurs. Il se mesure par le DCI-P3, supérieur au sRGB.

Passons les détails techniques, il s’agit d’un écran vraiment excellent à n’en point douter. Un test simple pour le déterminer est celui conçu par Apple lui-même : ce carré rouge/orange, qui selon la largeur de spectre de couleur de votre écran semblera plein, ou affichera un logo en son centre.

Attention : si vous la téléchargez, la compression fera que l’image apparaîtra quoiqu’il arrive, rendant le test inutile. C’est bien l’affichage web qui prime.

Preuve que les iPhone ont un très bon écran ? Evidemment. Mais que se passe-t-il si l’on regarde ce carré par l’écran du Honor 8 ? Surprise, le logo apparaît bien au milieu de ce carré. Cela est dû au fait que le dernier né de Honor ne se contente pas de respecter le sRGB à 100%, mais respecte l’espace de couleur NTSC à 96%.

L’espace de couleur NTSC a été créé en 1953 par la FCC, mais n’est désormais plus utilisé par les téléviseurs et ne sert que de système de mesure. Le DCI-P3 est celui utilisé depuis 2007 dans nos cinémas utilisant le numérique, mais virtuellement aucun écran n’est capable de le reproduire dans son intégralité.

Pour vous donner un ordre d’idée, quand Apple avance un respect à la lettre du DCI-P3 (proche du 100%, sans l’être), le NTSC à 100% équivaut à du DCI-P3 à 82,2%. Pas mal pour un téléphone plus de 2 fois moins cher n’est-ce pas ?

Dans les faits, le NTSC couvre légèrement moins de rouge et un peu plus de vert, tandis que le DCI-P3 a plus de rouge, moins de vert et un peu plus de bleu. La différence est toutefois vraiment minime, ces deux standards offrant une gamme de couleurs véritablement étendue.

honor 8 double camera choses

Doubles capteurs 12 MP aux vertus différentes

Le double capteur 12 MP de l’iPhone 7 Plus est comparable à celui du LG G5, c’est à dire qu’il utilise un capteur grand angle couplé à un capteur telephoto afin de proposer un zoom 2x naturel. Le zoom numérique a aussi été amélioré grâce à cela, même s’il ne s’agit que d’une conséquence naturelle du capteur telephoto.

Apple a toujours eu de l’avance du côté des capteurs, du fait qu’il optimise énormément sa puce photo en conjugaison avec son software. Mais comme précisé sur la partie fiche technique, c’est aussi le cas de Honor qui n’hésite pas à optimiser au maximum son système.

Il faudra en juger sur pièces, d’autant que le double capteur du Honor 8 ne possède pas de Telephoto mais un second capteur monochrome qui par sa fusion avec le RGB donne une image plus précise et contrastée.

honor-8-photo-05
L’effet est réussi, bien que l’on sent qu’un ordinateur s’occupe du traitement. A voir si le traitement de l’iPhone 7 sera plus travaillé.

Là où un argument d’Apple s’évapore est sur le mode bokeh, qui n’arrivera qu’en fin d’année via une mise à jour. Le Honor 8 dispose déjà de ce mode, avec prévisualisation de la capture. Il propose également le changement d’intensité de flou et de focus post-capture, qui vous permet de changer de sujet après avoir pris la photo. Deux fonctionnalités déjà introduites sur le Honor 6+, et qui gagnent encore plus en qualité sur ce dernier modèle.

Photo tirée de la keynote Apple. On attendra de l'avoir en main pour vraiment le comparer.
Photo tirée de la keynote Apple. On attendra de l’avoir en main pour vraiment le comparer.

De quoi jouer d’autant plus à l’apprenti photographe professionnel. Avec son autofocus hybride, il est également extrêmement rapide à la capture et arriver à prendre un cliché inutilisable, même en conditions de basse luminosité, relève presque de l’impossible.

Somme toute, les deux téléphones avancent les mêmes arguments : la qualité sera donc le terrain final sur lequel ils s’affronteront. Mais même si le Honor 8 aurait une qualité de capture moindre que son concurrent… il a aussi une dernière qualité qu’Apple n’avance jamais.

honor-8-design-dos-1

Un prix plus de deux fois moins cher que l’iPhone 7

La grande différence sur tous ces points est le prix : le Honor 8 est disponible à sa sortie à 399€, tandis que l’iPhone 7 Plus est vendu à 909€. Pas le même format certes, le Plus étant plutôt du côté des phablettes avec son écran 5,5 pouces, mais l’iPhone 7 ne dispose pas du double capteur et reste vendu à 769€.

Sans compter que l’argument de look ne tient pas : le design du Honor 8 a été extrêmement travaillé cette année, tout autant que pour l’iPhone 7. A ceci près que son double capteur n’occasionne pas de protubérance disgracieuse sur son dos. Nous nous retrouvons dans une situation similaire à celle de la comparaison avec le Galaxy S7 : la résistance à l’eau devient l’un des seuls atouts du haut de gamme.

Ironique alors que dans le cercle Android, l’IP68 a cours depuis de nombreuses années, et se retrouve même sur des téléphones de milieu de gamme. En dehors de cet argument, on préférera conserver nos sous pour le Honor 8 qui, même si ses performances pourraient s’avérer moindre, a les mêmes qualités que son concurrent d’iOS. Et ce, sur un système libre.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !