HomePod : face au succès du Google Home, son retard coûte cher à Apple !

Maj. le 30 mars 2018 à 21 h 43 min

Pendant que le Google Home et l’Amazon Echo se vendent comme des petits pains, le HomePod d’Apple se fait toujours attendre. Absent du marché lors des fêtes de fin d’année 2017, le HomePod débarquera en 2018 sur un marché déjà conquis par Google. Selon un actionnaire d’Apple, le retard du HomePod est un énorme échec pour l’entreprise. 

apple homepod

Annoncé lors du WWDC de 2017 en juin dernier, le HomePod, l’enceinte intelligente équipée de Siri, devait initialement sortir en décembre 2017, juste à temps pour les fêtes de fin d’année. En novembre dernier, Apple annonçait sa décision de reporter la date de sortie de son HomePod au début de l’année 2018. La marque affirme avoir besoin d’encore un peu de temps pour peaufiner son produit, qui sera d’abord livré au Royaume-Uni, aux USA et en Australie au début de l’année prochaine.

HomePod vs Google Home : Google prend-il l’avantage sur Apple ?

Pour Ross Gerber, un célèbre actionnaire d’Apple, le retard du HomePod fait perdre des sommes colossales à la marque à la Pomme. A ses yeux, Apple aurait pu se faire de l’argent facile en commercialisant l’enceinte intelligente pour les fêtes de fin d’année. Pour lui, le retard du HomePod est un immense échec pour la firme. Selon lui, Apple s’est montré plus réactif que proactif dans le domaine de la domotique. Difficile de donner tort à l’actionnaire. Pendant que le HomePod se fait attendre, le Google Home et l’Amazon Echo se sont déjà répandus dans de nombreux foyers.

Pour Apple, le HomePod sonne comme une occasion manquée. Pendant les fêtes de fin d’année, l’essor des enceintes intelligentes s’est confirmé. Selon Amazon, son Echo Dot s’est imposé comme le produit le plus vendu de tout son site. De même, le Google Home s’est retrouvé sous de nombreux sapins cette année. Le grand public s’intéresse de plus en plus à la domotique et aux enceintes intelligentes.

Comment le HomePod va-t-il trouver sa place sur ce marché de plus en plus concurrentiel ? Aux USA, l’enceinte équipée de Siri devra prouver sa valeur face au leader Amazon, et sa gamme d’Echo, et aux Google Home, déclinés en 3 modèles. En France et en Europe, Apple va surtout devoir détrôner le Google Home, une enceinte qui a déjà pris d’assaut de nombreux foyers.

Quoi qu’il en soit, le HomePod ne joue dans la même catégorie que la plupart de ses rivaux. L’appareil qui sera commercialisé par Apple se rapproche davantage d’un Google Home Max que d’un Google Home Mini. Facturé au prix de 349$, l’enceinte s’adresse à un public différent et proposera une qualité sonore supérieure. On s’attend légitimement à ce que Google s’octroie le monopole sur le marché d’entrée et de milieu de gamme en France tandis qu’Apple pourra régner en maître sur celui du premium.

Pour le moment, le Google Home Max n’est en effet pas disponible dans l’Hexagone. Le champs est donc libre pour que le HomePod prenne son envol…Jusqu’à l’arrivée d’un concurrent sérieux, comme le Amazon Echo De 2ème génération ou le Echo Plus en France. Pour le moment, l’assistant intelligent Alexa ne parle pas français. Dans les mois à venir, on attend aussi l’arrivée de l’enceinte intelligente de Samsung. Vous l’aurez compris : si le HomePod va devoir convaincre les utilisateurs lambda, Apple peut encore compter sur la fidélité de ses fans. Aux dernières nouvelles, 19% des fans de la Pomme veulent acheter le HomePod.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Home : comment connecter une enceinte bluetooth sans Chromecast ?

Votre Google Home est capable de diffuser de la musique sur vos enceintes bluetooth sans avoir besoin d’un Chromecast. Les réponses du Google Assistant, les alarmes et les minuteries seront néanmoins toujours diffusées sur le haut parleur du Google Home. Découvrez comment…