Un hébergeur supprime définitivement 1535 sites… Par erreur

Il y en a qui ont deux mains gauches. Et d’autres qui sont un peu trop pressés. Ce fut vraisemblablement le cas du responsable de cet hébergeur, qui en une ligne de code a supprimé les données des 1535 sites dont il avait la charge… Par erreur.

Nous connaissions déjà les Darwin Awards, ce superbe trophée qui récompense régulièrement les morts les plus idiotes de personnes peu enclines à réfléchir avant d’agir… Mais il faudrait commencer à créer un tout nouveau prix pour la mort de l’immatériel.

En effet, l’histoire suivante mériterait bien un quelconque trophée. Alors qu’il administrait les sites de son entreprise d’hébergeur web, monsieur Marco Marsala a voulu toucher à la maintenance des sauvegardes automatiques de son serveur.

Problème étant qu’il a lancé un script « rm -rf » (supprime tout et ignore les avertissements, en langage humain) en laissant les variables indéfinies sur l’intégralité de ses serveurs. La sentence est sans appel : ce sont les 1535 sites qu’il hébergeait qui se sont vus entièrement effacés en une seule commande.

Magie magie, les sauvegardes aussi. L’affaire a été repérée sur un forum américain d’entraide à la gestion de serveurs, qui n’aura pas eu de meilleures réponses à offrir à l’homme que de le prévenir de la mort immédiate de son entreprise.

Une nouvelle finalement pas si insolite que ça, ce genre d’histoires étant déjà apparues sur ces mêmes forums, et qui prouve qu’il vaut mieux faire confiance à des professionnels reconnus dans la gestion de ses serveurs tant un mauvais responsable peut vous tirer dans les pattes en un éclair.

De notre côté, on vous dira de suivre nos conseils pour sauvegarder vos données personnelles dont la perte ne serait pas non plus de cette ampleur certes, mais contraignante tout de même. Et on souhaitera bonne chance au responsable pour la suite de sa carrière, probablement bien loin du moindre ordinateur.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Kevin B.

    lol, ça tombe à l’eau.
    Sinon « rm -rf » sur Linux ne supprime rien, car aucun argument de fichiers n’a été donné.

    Puis par erreur, lel… je pense qu’il y a plusieurs confirmations à valider avant de suspendre/delete un compte…

    • Pamplemousse

      En fait l’article est pas vraiment bien fait. En fait il s’agit d’un script automatique de suppression de backup, il suivait un autre script qui initialisé des variables.
      Et donc il y avait la ligne rm -rf {variable1}/{variable2} mais suite a un bug plus haut dans le script, les deux variables n’étaient pas initialisé… la commande qui s’est exécuté est donc rm -rf /
      Le script étant une tache cron exécuté en tant que root, il n’y a eu aucune confirmation de mot de passe ou autre.

      • dayum rm -rf / meme en la tapant en input actuellement j’ai peur ^^ (soi certain que j’ai cliquer sur « poster en tant que » et pas sur entree ^^)

    • Matt Hieu

      « je pense qu’il y a plusieurs confirmations à valider avant de suspendre/delete un compte… »

      En effet, sur certaines versions de rm, il y a une protection, quand on lui passe / en paramètre il faut lui passer un paramètre supplémentaire (–no-preserve-root) pour qu’il effectue vraiment l’action.

      Sur certaines distributions Linux, il y a aussi par défaut un alias rm qui vaut /bin/rm -i, l’option -i invalidant l’option -f.

      Mais s’il n’y a pas la sécurité avec no-preserve-root, il n’y a aucune confirmation, lancer rm -rf / va bel et bien immédiatement commencer à supprimer tous les fichiers sur tous les systèmes de fichiers montés (y compris d’éventuels montages distants… d’où le danger d’une sauvegarde distante vers un montage réseau). Même si certains ne pourront pas être supprimés, le résultat est que toutes les données sont supprimées, ainsi que la plupart des fichiers système.

      • Kevin B.

        Oula XD J’avais mal pigé l’article (faut dire)…
        Je croyais qu’il avait delete les comptes depuis une interface de gestion, mais je viens de voir que c’est le rm -rf « SLASH » (qu’ils ont oubliés de remettre, bien de piocher chez les autres :3) qui avait tout delete.

        M’enfin, j’imagine pas la tête du patron ptdrr…

        Après je sais pas si il s’est tout de suite rendu compte de la connerie mais il aurait pu faire un Ctrl+C pour réduire un peu les dégâts… M’enfin, RIP, fameux hébergeur XD

    • Atlas

      Ah si, rm -rf / va tout effacer sous le repertoire actuel.
      C’est d’ailleurs ainsi qu’avait été effacé par erreur plus de 90% de Toy Story 2 pendant sa conception.

      • Kevin B.

        rm -rf en soit ne fait rien.
        C’est en ajoutant le / qui, oui va faire mal

        Sinon merci pour cette petite anecdote :p

  • itachi

    Ce n’est pas un hoax des fois?

  • Chavagne

    Est-il possible de connaître le nom de l’hebergeur ?

    • sheppardpat47

      Bah non xD
      Ils le savent pas eux même ils ont juste été piocher des infos sur un site et l’ont balancé à leur sauce sur leur site

  • Pascal Gautier

    faute professionnels

  • Valentin Maret

    fake, voir le topic sur serverfault :
    http://serverfault.com/questions/769357/recovering-from-a-rm-rf

    • crachoveride

      En quoi c’est un fake alors que ça prouve exactement le contraire si tu sait un minimum lire l’anglais? De plus tout n’est pas complet ici mais si tu te renseigne un minimum… ton topic parle de ubuntu et d’une commande, ici d’un ensemble de script dont 1 ayant la commande de suppression mais ce n’est pas à cause d’elle que l’erreur s’est produite mais bien à cause d’un script.

  • webbeur

    En fait l’histoire est super mal racontée.
    Le mec a exécuté un script, ou normalement il y avais un argument a rm -rf et il y a eu un soucis lors de l’exécution, si bien qu’aucune argument (ou / je ne sais plus) a été donné, entrainant la suppression de tout ce qui était sauvegardé, et des backups.
    Le mec a contacter des boites spécialisées dans la récupérations de données, mais c’est bien trop chère pour sa petite boite, il va donc déposer le bilan.
    Voila voila.

  • crachoveride

    Exact :) le voici :