Hadopi : Numericable dénonce 1531 fois un internaute à tort, la CNIL sanctionne

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 9 h 29 min

Une erreur informatique de Numericable aura coûté 1531 accusations et 7 inculpations auprès des services de la Hadopi et de la police à un internaute… A tort, un logiciel automatique utilisé par l’opérateur étant en faute. La CNIL sanctionne aujourd’hui.

La Hadopi et son fonctionnement jugé peu efficace sont toujours d’actualité en France, et les condamnations pour téléchargement illégal et violation du copyright s’envoient toujours à grand rythme dans notre beau pays. Pourtant, le Sénat a rappelé à l’ordre le président François Hollande qui devait supprimer l’organisation.

En l’absence de cette suppression, les opérateurs sont toujours tenus d’envoyer à la Hadopi les coordonnées des utilisateurs étant épinglés par la Hadopi et la police. Mais la CNIL révèle aujourd’hui que Numericable a été beaucoup trop loin.

En effet, ceux-ci ont développé une application permettant de traiter de manière automatisée les demandes d’identifications provenant de la justice. Problème étant que celle-ci avait un bug qui faisait que lorsque l’adresse IP relevée ne pouvait être automatiquement associée à une personne, elle renvoyait automatiquement à la même personne sans prévenir de l’erreur.

Voilà de quoi donner du grain à moudre pour ce qui est d’automatiser les amendes de la Hadopi, puisque l’internaute en question a été accusé à tort pas moins de 1531 fois et inculpé 7 fois. Il a également subit des perquisitions à son domicile et a vu son matériel informatique être saisi plusieurs fois.

Un avertissement public a donc été lancé par la CNIL à l’encontre de Numericable pour cette sombre histoire, qui a pour sûr passé l’envie à cette personne de télécharger illégalement. Finalement, la Hadopi aura rempli sa mission d’une manière très convaincante.

Peut-être sera-t-il ainsi tenté de passer chez Free, qui pour endiguer la pénurie d’IPv4 brouille la Hadopi sans nécessairement le chercher en mettant 2 utilisateurs sur une même adresse IP mais avec un masque différent.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Zoz

    Je code avec le q…

  • DaFKa

    on avait compris la première fois ^^

  • BlackaGssRadio

    Dépôt de plainte, préjudice moral. J’en serais vraiment traumatisé d’une telle situation, prozac suivi psychologique, peur de me retrouver seul dans une pièce avec un ordinateur, a la vue d’un panneau publicitaire ou d’une pub Numéricable j’ai des crises d’angoisse.

    A mon avis seul un gros chèque pourrais et je dis bien pourrais me mettre sur la voie de la rémission.

    Ohhh que je souffre Mr. Le Juge.

    • Kant1

      Ce qu’ils ne disent pas ici (ce que j’ai lu ailleurs) c’est que l’utilisateur en question n’a pas été faussement dénoncé que pour du téléchargement illégal mais aussi pour de la pedopornographie. Et là pour le coup… ça peut ruiner une vie, être préjudiciable moralement etc…

      • BlackaGssRadio

        Oui j’ai lu cela sur Numerama et je m’excuse pour le second degrés si jamais le concerné lit ces lignes.

        Car j’espère qu’il iras vraiment en justice, heureusement que quelqu’un a eu la présence d’esprit de tilter car cela aurait pu aller beaucoup plus loin.

  • GoodFree!

    Bon Fred !!!! Toujours la même boite et toujours aussi con ce drahi ! Non ?
    Je ne suis pas milliardaire et j’ai pas une tête de vainqueur ( winner ) …
    J’aime l’humour des caves …

    Cordialement,

    ;)

  • GoodFree!

    Ça me rappelle ma jeunesse …

  • Alex

    C’est normal c’est juste numéricable qui sait pas coder, c’est pas nouveaux… Déjà rien qu’à voir leurs site complètement buggé (qui arrive à planter en activant une fonctionnalité déjà activé) ça donne déjà une petite idée ^^

  • joe2x

    C’est énorme ce qui est arrivé à ce utilisateur !!! Déjà quand j’ai recu ma première lettre, cela m’a fait froid dans le dos mais lui , persition … et tout le tralala .. Je pense qu’il doit se tenir à carreau en effet :)