Guerre des brevets : les poids lourds de l’industrie soutiennent Samsung contre Apple

Date de dernière mise à jour : le 18 avril 2016 à 14 h 19 min

Cette guerre des brevets fait rage depuis bientôt 5 ans. Initiée en 2011 par Apple, elle a eut pour but de barrer la route à Samsung, sous couvert que le sud-coréen aurait copié des brevets déposés par la firme de Cupertino. Aux dernières nouvelles, Samsung vient de trouver des alliés de poids issus de la Silicon Valley.

C’est un énième rebondissement dans cette guerre des brevets. L’histoire démarrée sur fond de copiage de technologies « Tap-and-Zoom » par exemple avait abouti l’année dernière à l’établissement d’une amende conséquente de 930 millions de dollars en faveur d’Apple. Cependant, il y a quelques semaines, en mai plus précisément, le montant de l’amende indue à Samsung  était soudainement revue à la baisse.

Allégée de près de 400 millions de dollars, cette révision a été fait par le rejet de la Cour à tenir compte des accusations d’Apple au sujet du design des smartphones Samsung, copiage que la firme nie bien évidemment en bloc. Avec cette importante baisse, tout laissait croire à une accalmie dans cette joute de longue haleine.

Une aide de taille, inespérée

Le revirement de la situation, nous le devons à Inside Sources. Le site est parvenu à mettre la main sur un document signé par quelques pontes de l’industrie comme Google, HP, Facebook, eBay,…Daté du 1er juillet, le document répond au nom latin d’Amicus Curiae. Dans le droit anglo-saxon, il s’agit d’une déclaration de bonne volonté visant à faciliter la Cour d’appel Fédérale des États-Unis dans sa prise de décision.

Dans ce document, les entreprises mettent en garde quant au fait que si la condamnation au sujet du design, est faite en faveur d’Apple, cela pourrait provoquer un véritable raz-de-marée dans l’industrie du mobile en l’étouffant et empêchant son développement.

Reverser les bénéfices engendrés par les Galaxy reviendrait à modifier considérablement les comportements ainsi que les engagements au niveau des pôles Recherche & Développement. Pour les citer :

Cela conduirait à une situation ubuesque qui aurait des impacts néfastes sur les entreprises car celles-ci déboursent chaque année des milliards de dollars en Recherche & Développement. pour la découverte de nouvelles technologies toujours plus complexes et performantes.

Et d’ajouter :

Si l’on suit leur raisonnement, le fabricant d’une télévision intégrant un composant inspiré d’un design déposé devrait être amené à payer des dommages s’élevant à la totalité du stock de télévisions écoulées et ce, même si ce composant n’a joué qu’une infime part dans le profit généré pour le constructeur ou l’utilisateur.

Pour résumer les propos, ils expliquent que des barrières telles que l’argent et l’exclusivité de ces brevets finiront par contenir la création et entravera le développement et l’innovation. Un simple composant peut ainsi représenter l’intégralité d’un stock de produits finis.

Apple aurait demandé le retrait de Google en tant que signataire de l’Amicus Curiae étant donné que celui-ci fournit sa plateforme Android sur les smartphones et tablettes Samsung. Les prochaines heures nous révéleront si l’aide des autres géants de la Silicon Valley aura suffit à faire le poids face à Apple.

via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iAndroid

    Et comme dans « Koh-Lanta, à la fin il n’en restera qu’un ! ».
    Personnellement, je vois mal les Facebook, eBay et autres HP continuer le soutien de Samsung qui est Coréen alors qu’Apple est un « confrère » américain.
    Les brevets c’est bien, mais je pense que leur durée ne devrait pas dépasser les 5 ans, c’est largement assez pour s’en mettre plein les fouilles, et d’autre part un brevet qui tombe dans le domaine public peut être repris et amélioré chose impossible tant qu’il reste la propriété d’une entreprise (ou particulier).

    • Technology

      « Les brevets c’est bien, mais je pense que leur durée ne devrait pas
      dépasser les 5 ans, c’est largement assez pour s’en mettre plein les
      fouilles, et d’autre part un brevet qui tombe dans le domaine public
      peut être repris et amélioré chose impossible tant qu’il reste la
      propriété d’une entreprise (ou particulier). »

      Donc tu condamnes fermement les actes d’Apple qui sont de breveter n’importe quoi, parfois même des idées inabouties qui empêchent le progrès et la concurrence.
      Le brevet du design de l’iphone qui avait été enfreint(selon Apple) par Samsung et qui a fait l’objet d’accusations à plusieurs procès ont été annulées post-jugement à cause de l’absurdité de ce brevet. (« expliqué » dans l’article)

      Ce qui est le plus marrant, c’est que la réussite d’Apple est basé sur le plagiat de l’interface graphique de Xerox. Et la seule défense de SJ était  » Good artists copy, great artists steal »…

      • Adrotitanique

        … lol :)

      • French Epic Gaming

        Enfin quelqu’un de renseigner!
        Steve Jobs à visité les locaux où à était créer Xerox.

        • Provoc

          Il a même été jusqu’à débauché 15 personnes de Xerox.

          • Et il a même été jusqu’à négocier sa visite au parc contre 1 millions d’actions apple à tarif ultra-préférentiel… Les infos, les idées, il ne les a pas volées, il les a achetées. Mais les idées reçues ont la dent dure.

          • Provoc

            Nous avons déjà eu cette conversation il y a plusieurs mois. Ou je t’avais démontré que ce que tu dis est une légende urbaine.
            Apple n’a JAMAIS acheté quoi que ce soit à Xerox. Par contre Apple comme les autres (Microsoft, Adobe, etc.), ceux sont copieusement servi chez Xerox.
            Quant au 1 million, ils n’ont jamais servi à payer une pseudo visite chiffrée, mais correspondait à l’achat « d’action risque » que Jobs avait lancé pour la survie d’Apple.
            Xerox, comme 17 autres sociétés en avaient acheté.
            C’est tout à fait ton droit de rester sur ton point de vue, mais cela n’est fait pas pour autant une vérité. Qui elle, est vérifiable sur des faits et ne prenant pas sa source sur des livres « romancés » ;-)

          • Lorsque Jobs a proposé cela à Xerox, Apple n’était même pas encore côté en bourse…
            Et c’était plus une « compensation » (qui vaudrait aujourd’hui une vraie fortune) qu’autre chose.

          • Provoc

            Pour être plus précis, en 79, Apple recherchait des capitaux-risque, pour sa survie. Ils ont convaincu 16 sociétés/investisseurs, dont Xerox, pour un total de 7,3 millions $. Dont le fameux million de Xerox.
            Au vu du type d’investissement, je rappelle « capitaux-risque », la moindre des choses, c’est d’avoir « des actions Apple à tarif ultra-préférentiel ». C’était un coup de poker pour les investisseurs. Pas un investissement sur le long terme.

            Et puis PARC n’avait pas pour habitude de monnayé des « visites exclusive.
            Dès décembre 1968, le PARC avait fait une démonstration publique de 90 min auprès de 1000 professionnels de l’informatique.
            D’autres sociétés, on également visité ce centre de recherche, pour s’en inspiré et on lancer des produits comme le travail sur la conception des premiers ordinateurs portables, la vente de solution informatique pour la NASA, etc.
            En 1980, Bill Gates eu également droit à sa visite personnalisée faite par Simonyi, sous les conseille de Bob Metcalfe. Qui lui a suggéré de parler à un gamin de 22 ans qui venait de monter depuis peu une jeune société du nom de Micro-soft. C’est d’ailleurs suite à ses visites que Gates débaucha Simonyi.
            Si Jobs et son équipe ont eu droit à leur visite privée, c’est qu’un de leur ingénieur clé, Jef Raskin, avait de nombreuses relations universitaires (il passait son Doctorat), avec plusieurs chercheurs de PARC, qui était également professeur.

            Et puis, soyons un minimum sérieux, en 1979, Apple était une société ridicule, industriellement parlant. Le soi-disant révolutionnaire Apple I s’était vendu à 170 exemplaires, l’Apple II à 200 000. Si Xerox avait voulu signer des accords pour le développement de son interface graphique, il n’avait que l’embarra du choix: IBM, Atari, commodore, HP, Samsung, NEC, Fujitsu, etc. Tout, des sociétés structurées et possédant énormément de cash et au CA qui ridiculisait celui d’Apple…

            Bref, des éléments parmi bien autres, qui démontre que c’est bien une légende urbaine qu’Apple aurait achetée le droit d’utilisé l’interface graphique.

    • Jib0ums

      Sauf que les facebook, eBay, HP, etc. sont beaucoup plus dépendants du couple Google (pub,référencement, trafic)/Samsung (technologies, composants électroniques) que d’Apple. De plus, à force d’attaquer tout le monde sans pour autant devenir un acteur incontournable pour les autres sociétés, voir même de copier des services existants comme maps ou music pour s’en passer sur ses appareils, Apple à perdu beaucoup d’amis..

  • Charles

    Normal vu que la plupart utilisent ces mêmes brevets mais on a jamais compris prkoi Samsung est le seul à être poursuivi

    • iAndroid

      Samsung c’est coréen, Samsung est le porte étendard d’Android qu’on le veuille ou pas, et c’est feu Steve Jobs qui a lancé la guerre avec son rival même s’il y a une étroite collaboration entre eux. Apple veut bien des composants Samsung dans ses appareils mais ne veut pas qu’il devienne un concurrent, il veut juste que Samsung reste au niveau d’un équipementier.

      • Technology

        Et on s’en fout de ce que pense Apple. Steve Jobs ne voulait pas déclarer une guerre  » thermonucléaire « contre samsung mais contre Android qu’il pensait (à tord) être un produit volé.

        • Nounours87

          ( à raison )

    • sardagariga

      Parceque les autres paient des licences à Apple et versent des royalties tout le temps !

      • Charles

        PINCH TO ZOOM…..donne moi le nom d’un seul constructeur android qui paye ses royalties?

      • Dièze

        Ah bon? Quels sont ceux qui payent? Excuse mon ignorance mais pourrais tu nous sortir des liens d’articles qui en parlent clairement? Parce que bon j’ai beau chercher , je ne vois que Microsoft qui se sucre sur tous les constructeurs Android, mais pas Apple…

      • Flo974 #PartiExtrémisteSamsung

        Ah bon? Tu en sais quoi?

        • sardagariga

          Sors le dimanche gratelle, ça te fera du bien.

          • Pierrick le Louer

            donne nous les lieux qui sont ouvert le dimanche pour apprendre la loi des brevets et des royalties !

          • sardagariga

            C’était juste une expression. Je suggérais simplement à l’idiot d’haut dessus de se renseigner un peu plus largement.

          • WoobWoob

            C’est marrant que tu te permette de traiter les gens d’idiot alors que la majorité n’est pas d’accord avec ce que tu dis mais surtout qu’eux rapportent des preuves contrairement à toi …

          • sardagariga

            C’est juste. « Idiot » n’est pas le bon terme. Tocard ou flemmard serait mieux.
            Enfin bon, on s’en fiche un peu. Il n’y a pas à être « d’accord » ou pas avec ce que je dis puisque c’est juste un fait vérifiable. Il suffit SIMPLEMENT de se renseigner. Je vais pas tout faire parcequ’une bande de tocards à la flemme de requêter Google. Désolé.

    • wolffly

      On entend souvent dire que les smartphones de Facebook, HP et eBay sont des pales copies de l’Iphone….

    • Mj

      C’est surtout que seul Sammy est capable de rivaliser avec l’idaube.

      • sardagariga

        C’est vrai, mais ça commence à être du passé.

  • Julius

    « Cette guerre des brevets fait rage depuis bientôt 5 ans. Initiée en 2011 par Apple, elle a eut pour but de barrer la route à Samsung, sous couvert que le sud-coréen aurait copié des brevets déposés par la firme de Cupertino. »

    c’est moyen cette introduction ….

  • Provoc

    Ah oui, un lien datant de 2012, de l’eau a coulé depuis.
    Ton lien l’indique bien:
    « Apple et HTC n’a jamais eu un litige de brevet de conception. »
    Depuis les deux sociétés ont un accord de partage de technologie.
    Idem, entre Apple et Microsoft.

  • Provoc

    500 millions alors qu’Apple n’a pas inventé le pinch to zoom.
    Le ridicule de la justice US.
    Par contre quand Apple est condamnée face à Samsung, le président américain s’empresse d’annuler la sanction.
    Bien sûr, le fait qu’Apple soit un très gros donateur de la campagne d’Obama n’a strictement rien à voir …

  • 1messager

    Apple empêche l’industrie du smartphone de s’améliorer une autre raison de ne pas aimer apple.

  • Lennart

    la communication d’une entreprise n’est pas forcément le reflet de sa morale et de son éthique, même si elle offre un mois de « nuage » gratuit pour les citoyens d’un état en difficulté.