Guerre des brevets : Apple et Google font la paix !

Date de dernière mise à jour : le 7 juin 2016 à 15 h 38 min

Lorsque l’on évoque une guerre des brevets, on pense (presque toujours) en premier lieu à Apple et Samsung. Une fois n’est pas coutume, le constructeur coréen n’est pas concerné, au contraire de la pomme croquée. Celle-ci était en conflit avec Google mais c’est désormais de l’histoire ancienne puisque les deux firmes viennent d’annoncer avoir trouvé un accord.

Google et Apple mettent fin à leur guerre des brevets ! Qu’en pensez-vous ?

Alors que le procès opposant Samsung à Apple vient de se terminer (Samsung a été condamner à verser 120 millions de dollars à Apple), un autre conflit arrive également à son terme. Selon le jury du procès entre la firme de Cupertino et Samsung, Apple aurait dû attaquer Google, une éventualité qui n’est pas près de se réaliser comme en témoigne ce communiqué :

Apple et Google se sont mis d’accord pour mettre fin à toutes les plaintes existant actuellement directement entre les deux entreprises.

Court, efficace. Notons que cet accord concerne une vingtaine de procédures engagés par Motorola, qui appartenait à Google (Google a vendu Motorola à Lenovo), contre Apple. Cet accord ne concerne que les deux géants et n’est pas valable pour les autres constructeurs de terminaux Android avec qui Apple est en conflit.

Les deux firmes vont même plus loin puisqu’ils ont admis vouloir « travailler ensemble dans certains domaines de réforme des brevets. L’accord n’inclut pas de licences croisées ». Difficile d’imaginer une telle entente il y a de cela quelques années, notamment à l’époque de Steve Jobs qui était « en guerre » contre Google. Comment expliquez-vous ce retournement de situation ? 

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iDaube

    Magouille a gde échelle, un complot entre américains.

  • userworld

    US power

  • ratomms

    Imposition de l’État US

  • Vaykadji

    Ou alors simplement du bon sens : Apple a enfin compris qu’Android n’est pas « de la merde » et que ça ne va pas être « passager comme tendance », donc il préfère s’allier pour en tirer des bénéfices. C’est du win-win Google-Apple. Question de bon sens, quoi.