Grâce à Google, dites adieu aux prises de sang avec aiguilles

Google continue d’étoffer son catalogue de brevet avec un procédé novateur qui permettra de ne plus avoir à recourir aux aiguilles pour réaliser nos prises de sang, le « Needle-free Blood Draw ». Une bonne nouvelle qui n’est pour l’instant qu’à l’étape de projet.

Vous avez une peur panique des aiguilles ? Rassurez-vous, avec l’inventivité de Google, votre hantise pourrait toucher à sa fin. La firme californienne a fait valider un brevet permettant d’effectuer des prélèvements sanguins sans avoir à vous insérer une aiguille dans le bras. Un procédé indolore qui risque de faire parler de lui à l’avenir.

Le « Needle-free Blood Draw » peut fonctionner de deux façon ; posé sur votre poignet à la manière d’un bracelet connecté ou bien sur la pulpe de votre doigt. Par quel miracle exactement ? Eh bien à défaut d’aiguille, le Needle-Free Blood Draw récupère votre sang en reprenant le principe de capillarité. Il saura intercepter des globules rouges traversant notre épiderme.

Pour être plus précis, un gaz est envoyé au travers d’un récipient contenant des micro-particules de métal capables de percer la peau. Une fois percée, la peau libère quelques globules rouges aspirées par un récipient sous vide. Selon Google, il s’agit d’une solution idéale pour les diabétiques par exemple, car ceux-ci seraient ainsi capables de suivre leurs taux de glycémie quotidiennement et facilement.

Google n’en est pas à son premier coup concernant le suivi santé des diabétiques rappelez-vous, l’entreprise développait une lentille de contact connectée capable d’établir votre niveau de santé. Une nouvelle avancée qui, si elle n’existe pas encore pourrait sans nul doute trouver son public en constante augmentation (en 2000, le taux de personnes atteintes était de 2,4 % contre 4,6 % en 2012).

Le « Needle-free Blood Draw » ne sera probablement pas l’alternative totale aux prises de sang réalisées avec des aiguilles, ces dernières resteront nécessaires lorsque les quantités de sang devront être plus importantes. Il n’en reste pas moins que ce brevet pourrait améliorer la vie de nombreuses personnes.

via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • L’Savoyard

    Mais si la prise de sang nécessite de tester autre chose que les globule rouge ?

  • LeMexicain

    Attention de ne pas tout mélanger.
    Il est question ici de pouvoir prélever l’équivalent d’une goutte de sang et rien de plus.
    1 – la capillarité ne permet pas de prélever plus
    2 – L’endroit du prélèvement ne permet de de prélever plus
    3 – L’aiguille a encore de très beaux jours devant elle

  • Sunny Boy

    Cette invention ne pourra servir QUE pour doser le taux de glucose capillaire, car ca ne permettra que de prélever une trés faible quantités de sang.

    Ce brevet concerne une technologie qui permet d’aspirer du sang (et non pas que les globules rouge, ceux-ci contiennent des hématies qui fixe seulement certains gaz du sang, et c’est le glucose qui va nous interesser) qui sortira des capillaires sanguins* (les vaisseaux microscopique du corps ) qui vont se déchirer avec l’aspiration sans doute.

    *Ce que vous appelez « phénomene de capilaritée » n’est que le resultat d’une mauvaise traduction de l’anglais blood capilaries (capillaires sanguins)