Le gouvernement fait bloquer un site islamique sans procès, une censure abusive ?

Maj. le 10 avril 2016 à 20 h 26 min

Ce début d’année a été marqué par les attentats survenus contre le journal Charlie Hebdo. Suite à cet évènement tragique, le gouvernement a promis de lutter avec acharnement contre le terrorisme. Parmi ses plans d’action, la lutte contre l’apologie du terrorisme sur internet.

Ainsi, le gouvernement peut demander le blocage de certains sites sans qu’un juge n’ait besoin de se prononcer sur la question. Une telle pratique laissait entrevoir une sorte de censure selon certains. Aujourd’hui, nous apprenons qu’un premier site a été bloqué pour apologie du terrorisme, alors que tout porte à croire qu’aucun message de haine n’y était diffusé. Explications.

gouvernement bloque site islamiste sans proces censure abusive

Dimanche 15 Mars 2015, David Thompson, journaliste de RFI et spécialiste du djihad, a signalé sur son compte Twitter que le site islamic-news.info avait été bloqué. C’est le Ministère de l’Intérieur qui aurait demandé ce blocage aux FAI sans passer par la case procès, sur simple décision policière, estimant que son contenu faisait l’apologie du terrorisme. Les FAI doivent, dès réception de la liste des sites signalés par le Ministère, bloquer leur accès aux internautes dans les 24 heures.

Jusque-là, rien d’étonnant, puisqu’une loi a été votée en Novembre 2014 pour permettre au gouvernement de faire cette demande. Ainsi, il est impossible pour l’internaute d’accéder au site en question lorsqu’il utilise le serveur DNS de son FAI.

Lorsqu’un internaute essaie d’accéder au site, il se retrouve donc sur une page officielle du Ministère de l’Intérieur qui signale et explique que le site a été bloqué. S’affiche alors une grosse main rouge et un texte en majuscules (rouge lui aussi) expliquant les choses de la manière suivante :

VOUS AVEZ ÉTÉ REDIRIGÉ VERS CE SITE OFFICIEL CAR VOTRE ORDINATEUR ALLAIT SE CONNECTER À UNE PAGE DONT LE CONTENU PROVOQUE À DES ACTES DE TERRORISME OU FAIT PUBLIQUEMENT L’APOLOGIE D’ACTES DE TERRORISME

Le gouvernement réitère donc les propos qu’il avait tenus lors des débats à l’Assemblée Nationale. Le but est de protéger l’internaute et de lutter contre ce genre de site. Le problème c’est que le Ministère de l’Intérieur est seul juge de cette décision de blocage. Aucun juge indépendant n’a pu étudier le dossier pour se prononcer. Et visiblement, concernant ce site, il aurait été bien utile de passer par la case procès.

Islamic-news.info fait-il vraiment l’apologie du terrorisme ?

La question dans ce genre de blocage est de savoir s’il est justifié ou non. Selon le journaliste David Thompson, islamic-news.info est « un site pro-djihad assez peu influent ». Le principal intéressé a souhaité s’exprimer pour défendre ses intérêts. Il estime pour sa part que ce blocage est quelque peu abusif.

[islamic-news.info] est un site d’information musulman qui se concentre en particulier sur les territoire dits « islamiques ». Il fournit à la fois une information détaillée de l’actualité du monde musulman ainsi que des explications d’ordre politique et historique dans le but de comprendre le sujet dans son contexte et sa globalité. Islamic-news.info vise également à fournir des analyses ciblées de thèmes récurrents afin de déceler le vrai du faux et ainsi contrer tout appareil de propagande. Il n’est en aucun cas partisan d’un quelconque groupe, organisation ou mouvement politique, religieux, civil ou armé. (…) Nous considérons qu’il est de notre droit de dénoncer la manipulation, même lorsqu’elle concerne des organisations classées comme « terroristes » à l’image d’Al-Qaeda, de l’Etat islamique ou des Frères musulmans ». Le fait de réfuter des affirmations s’attaquant à ces organisations ne peut en aucune manière signifier une adhésion de notre part à celles-ci ni même faire a promotion de leurs idées et actes. – Editeur de Islamic-news.info –

Selon l’éditeur du site bloqué, les informations qui y sont diffusées ne font en aucun cas l’apologie du terrorisme. Et ce n’est pas, toujours selon lui, parce que les analyses faites par le site ne vont pas dans le sens de la lutte contre le terrorisme que cela signifie qu’elles vont dans le sens d’un soutien au terrorisme.

Visiblement, le gouvernement a vu les choses autrement. Chacun se fera son avis sur la question, mais toujours est-il que si les explications de l’éditeur sont vérifiées, force est de constater que le gouvernement n’aura pas fait preuve d’un grand respect de la liberté d’expression.

Le problème, c’est que personne ne pourra vérifier la véracité des propos tenus par l’éditeur de islamic-news.info. Car une fois le site bloqué, il n’existe qu’une seule manière de revenir en arrière : contester le blocage par voie postale auprès de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologie de l’Information et de la Communication (OCLCTIC) ou auprès du Ministère de l’Intérieur directement.

Et cette demande de déblocage sera accordée au bon vouloir des décisionnaires. S’ils décident de maintenir le blocage, ils n’auront aucun motif à apporter. La décision est rendue deux mois après l’envoie du courrier. Passé ce délai, l’éditeur pourra alors avoir recours à la justice, avec un juge indépendant donc, devant le Tribunal Administratif.

Dans tous les cas de figure, nous en sommes arrivés à un point que beaucoup craignaient. Le juste milieu entre lutte contre le terrorisme et censure abusive semble difficile à trouver. Sachant que le gouvernement aurait déjà listé une cinquantaine de sites, nous risquons d’en entendre encore parler.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon : des pannes perturbent le Prime Day tout autour du monde

Amazon a rencontré de nombreuses pannes pendant le Prime Day à tel point que certains utilisateurs tout autour du monde n’ont pas pu y accéder. En effet certains d’entre eux ont été confrontés à un message d’erreur « désolé, quelque chose…

5G : les premiers forfaits arrivent en France dès 2020 !

Les premiers forfaits 5G vont débarquer en France à partir de 2020. L’Arcep et Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat en charge du numérique, ont communiqué des informations sur le calendrier et la feuille de route de la France pour le réseau du…

Amazon : des objets nazis sont en vente sur le site !

Des objets nazis sont en vente libre sur Amazon, assure une enquête. Malgré les conditions générales mises en place par l’entreprise de Jeff Bezos, des bijoux, des armes, des habits et des livres glorifiant l’idéologie raciste infestent le site de…