Google veut équiper les grandes villes de cabines téléphoniques gratuites !

Google vient d’inaugurer à New York un réseau de cabines téléphoniques et bornes wifi entièrement gratuites. Et Google ne compte pas s’arrêter là et prévoit de déployer son service dans d’autres grandes villes américaines et peut-être également en Europe. Une initiative à contre courant, là où les cabines, payantes cette fois-ci, disparaissent les unes après les autres sur le territoire hexagonal.

L’annonce ravira tous les touristes venus passer du bon temps à New York, et laissera rêveurs ceux qui se lamentent de la disparition des cabines téléphoniques en France. Google vient d’inaugurer à New York un nouveau réseau de cabines téléphoniques et bornes wifi 100% gratuit. Les bornes permettent de passer des appels gratuits sur tout le territoire des Etats-Unis. Elles sont installées dans un réseau resserré qui permet de profiter d’une connexion wifi haute vitesse gratuite dans toute la ville de New York.

L’idée de Google c’est d’augmenter la connectivité de la première puissance mondiale, où plus de 55 millions de personnes n’ont pas accès à une connexion internet haute vitesse. Du coup Google prévoit d’étendre son projet à d’autres villes, avec des variantes.

Ainsi on a ces cabines téléphoniques à New York. Mais à Philadelphie ou San Francisco par exemple, le système pourrait être inclus à des bornes de location de vélo ou des abribus. Ce n’est pas directement Google qui opère ces réseaux, mais Sidewalk Labs, une entreprise d’innovation urbaine américaine financée par Google.

Celle-ci se positionne désormais comme une sorte de JCDecaux américain. Mais pour l’heure, impossible de dire donc si cette innovation franchira  les frontières des Etats-Unis. Bien que si c’est une bonne affaire, revenus publicitaires obligent, on ne doute pas que Google tentera d’exporter ces bornes.

Non seulement Google propose l’installation de ces cabines gratuitement, mais en prime, il reverse des revenus. Un argument qui devrait faire mouche auprès des mairies des grandes villes, si Google se décidait.

L’installation de ce dense réseau n’a ainsi rien coûté à la ville de New York, Google a pu tout payer rubis sur l’ongle. Et cela devrait rapporter plus de 500 millions de dollars sur 12 ans à la ville en revenus publicitaires. Alors à quand la même chose en France ?

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • lemaitre

    Et comme ça accentuer encore plus la surveillance de masse. Big brother