Google va lâcher 20 millions de moustiques OGM pour qu’ils arrêtent enfin de nous piquer !

 

Google s’apprête à lâcher 20 millions de moustiques OGM programmés pour stériliser les espèces vecteur des virus zika et de la dengue. Un premier lâcher serait effectué en Californie à titre expérimental. Si cette méthode est efficace, elle pourrait mettre fin aux campagnes de stérilisation par insecticide, une méthode peu respectueuse de l’environnement et potentiellement dangereuse pour l’Homme. 

moustique

Mise à jour 20/7/2017

Contrairement à ce que nous vous annoncions, le total n’est pas de 40 millions mais bien de 20 millions. Plusieurs sources parlaient d’un lâcher initial de 20 millions suivi d’un lâcher plus progressif d’un million par semaine pendant 20 semaines. Mais le Debug project précise en réalité que le lâcher sera bien progressif pour un total de 20 millions de moustiques. Toutes nos excuses pour cette confusion. 

On n’aurait pas attendu Google sur ce créneau, et pourtant : la firme de Mountain View souhaite innover pour limiter le développement des moustiques vecteurs des virus Zika et de la dengue. L’une des filiales d’Alphabet, Verily, a créé une méthode permettant à la fois de modifier génétiquement des moustiques et produire des millions de mâles dans des laboratoires entièrement automatisés. Le but de la manoeuvre est de rendre tout ce petit monde stérile.

Les oeufs des moustiques mâles ainsi lâchés ne pourront jamais éclore. Et comme la durée de vie des moustiques va de quelques jours à un mois, Verily espère que la population de ces désagréables insectes va ainsi réduire drastiquement. Dans un premier temps, dans le cadre du Debug project approuvé par l’agence américaine pour l’environnement, 20 millions de moustiques seront lâchés dans la région de Fresno (Californie) à raison d’1 million par semaine pendant 20 semaines.

Google va lâcher 20 millions de moustiques OGM dans la nature pour éradiquer Zika et la dengue

Le but du Debug project est également de mesurer l’évolution de la densité de moustiques dans deux voisinages où ils seront lâchés pour constater l’efficacité du dispositif. C’est en fait la deuxième fois que la méthode est testée : une première expérience avait bien été menée en 2016, mais cette fois-ci 25 fois plus de moustiques seront lâchés, selon le projet Debug. Lâcher des moustiques pour arrêter d’être piqués ? L’idée peut sembler saugrenue, mais il faut se souvenir que seules les femelles se délectent de notre sang, et pas les mâles.

Si cette méthode fonctionne, ce serait un espoir formidable pour endiguer les populations de moustiques et les maladies qu’ils transmettent. Chaque année les moustiques contaminent plusieurs millions de personnes dans le monde avec la dengue, Zika, le chikungunya et d’autres maladies. Avec le réchauffement climatique et la mondialisation, les espèces sont de moins cantonnées à leur région, se développent et progressent vers le nord.

Leur éradication est un véritable casse-tête, la méthode actuelle étant d’épandre des pesticides dans de vastes zones, tuant au passage d’autres insectes, et polluant l’environnement avec des produits cancérigènes pour l’Homme. Au cas ou vous vous demandiez ce qui se passe sous votre peau lorsqu’un moustique vous pique, on vous conseille de regarder cette courte vidéo :

Réagissez à cet article !
  • Tchernoland

    Dr Ian Malcolm – Jurassic Park : « La vie trouve toujours un chemin…John, le genre de contrôle que vous êtes en train de tenter n’est simplement… ce n’est pas possible. S’il y a une chose que l’histoire de l’évolution nous a enseignée, c’est que la vie ne peut pas être retenue. La vie se libère, elle s’étend à de nouveaux territoires et brise les barrières, douloureusement, peut-être même dangereusement, mais, hum… eh bien, voilà…Le pouvoir génétique est la force la plus terrible que la planète ait connu, et vous la maniez comme un enfant qui a trouvé le flingue de son père. »

    • Yoplait

      Merci celestin mais la vie ce n’est pas un film ecrit pas un realisateur. Dans les faits c’est extremement pertinent ce que fait Google

      • Grabo20

        Comment peut-on dire que c’est extrêmement pertinent avant d’avoir vu le résultat ? On sait que n’importe quel massacre bouleverse l’écosystème. Moi je pense surtout que les moustiques on un rôle qu’on ne connaît pas encore, mais histoire de point de vue. J’aurais fait comme Google si j’avais pu.

        • tes

          euh bien sûr que les moustiques ont un rôle connu dans l’écosystème… ils sont en bas de la chaîne alimentaire donc ils servent de nourriture à d’autre animaux un peu plus gros (les grenouilles, lézard etc…). ensuite il faut savoir qu’il y a 3500 espèces de moustiques et seulement 100 piques les humains. De plus il faut savoir que comme l’abeille dans une moindre mesure le moustique à un pollinisateur. bref faites vos recherches sur Google.

          • Grabo20

            Alors pourquoi les tue-t-on ? Sérieux quoi !

          • Raphaël HERVIER

            On ne les tue pas, on empêche leur reproduction, eh.

          • Teddy

            lol…

        • Teddy

          Comment font les pays froids où les moustiques n’existent pas ?

    • teasy

      L’homme a deja eridiquer des centaines d’espece vivante a travers le monde.
      Au moins cette fois-ci ca servira reellement a quelque chose :-D

    • YJ

      Dans la mesure ou le moustique zika est une espece qui n’a rien à faire dans les territoires dont parle l’article, et que ces opérations ne visent que cette espece, et non pas l’ensemble des populations comme le ferait les pesticides, pas de problèmees pour moi.

  • Math Picpic

    Le monde tel qu’on le connait aujourd’hui est le résultat de milliards d’années d’évolution.
    La vie telle qu’on la connait est le résultat d’un équilibre entre les espèces et leurs environnement, perturber cet équilibre revient à faire évoluer les choses. On peut le faire, mais il faut s’attendre à des conséquences imprévisibles.

    Le moustique a son utilité, justement parce qu’il est vecteur de maladies mortelles permettant de réguler la population d’espèces sur terre et éviter la surpopulation. Mais bon, aujourd’hui il semble anormal de mourir; à quand un vaccin contre la mort chez Alphabet?

    • Grabo20

      C’est le même coup que le VIH, on l’aurait pas soigné ne seraient restés que les gens immunisés.

      • Tholar

        Non, il y a des gens qui n’ont pas un comportement sexuel à risque. L’homme est sorti du schéma de Darwin, il est trop intelligent, la sélection naturelle ne fonctionne plus, puisque l’homme a tendance à protéger les génomes moins « performants ». Ce qui fait de lui un peu plus qu’un animal même s’il se comporte parfois comme un animal, voire pire qu’un animal.

        • Teddy

          Si on ne s’occupe plus des risques de maladies (fin de toute médecine) je ne vois pas comment quelqu’un ayant une simple activité sexuelle (reproduction ?) ne pourrait pas s’exposer à ces risques ?

          • Tholar

            Et bien, dans un couple normalement fidèle et non atteint de maladie, le risque n’existe pas. C’est le propre de l’Homme moderne : la sélection naturelle n’opère plus. On soigne les malades les plus gravement atteints, les génomes plus faibles sont ainsi conservés.
            En revanche je ne comprends pas quand tu dis « si on ne s’occupe plus des risques de maladies » : je n’ai jamais dit que l’homme n’était plus malade. Il le sera toujours. Je dis juste que la théorie de Darwin ne s’applique plus à nous. Aujourd’hui, les meilleurs génomes humains côtoient les plus faibles, ce qui serait impossible dans le règne animal.

          • Teddy

            Avant d’être en couple on ne l’est pas, si on fait abstraction au facteur « médecine » je ne vois pas comment fait-on pour se mettre forcément en couple avec une personne « saine ».

    • Teddy

      Moi je dis qu’on devrait simplement stopper toute production médicamenteuse, et autre chimio etc. Être malade même d’un rhume est juste dû à la sélection naturelle, et en crever n’a rien de bien choquant

      • Math Picpic

        Un jour, si la troisième guerre mondiale n’a pas raison de l’espèce humaine avant, on devra se poser la question de la surpopulation mondiale.
        Pas assez de ressources naturelles pour fabriquer tout ce que l’on voudra consommer alors, certainement pas assez d’eau pour tous, à bouffer encore moins. Quelle décision sera prise ?

        Et puis vouloir éradiquer les moustiques.. on ne peut pas déjà commencer par donner à boire aux pays qui ont soif et à manger aux pays qui ont faim?

  • iAndroid

    L’Homme veut à tout prix maîtriser la nature en la contraignant, mais à la fin c’est toujours elle qui gagne. En supprimant des moustiques on casse des chaines alimentaires, faut accepter de se faire piquer et si on doit en mourir ben c’est qu’on fait partie de la sélection naturelle, seuls les plus forts restent.
    Depuis la révolution industrielle, l’Homme a amplifié le dérèglement de la planète en supprimant des espèces et en épuisant en quelques décennies des ressources naturelles qui ont mis des millions d’années pour se faire. Moi je vous le dit, un de ces quatre matins la Terre va se fâcher pour de bon et là il ne restera plus grand chose, enfin si : les insectes qu’on voulait éradiquer…

    • Teddy

      Il existe des espèces de moustiques qui ne piques pas les hommes. Alors si le soucis est la chaîne alimentaire suffirait de ne pas faire le même procédé avec les moustiques non-dangereux

  • Cashew

    Et l’effet de chaîne ?
    Que va-t-il se passer pour les animaux mangeant ces moustiques (chauves-souris, araignée..) ?

  • Zangdar

    Mon FSM! Vous êtes tellement mauvais! Déjà pas OGM, les moustiques OGM ont été étudiés mais là c’est pas le cas.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pay with Google : faites vos achats sur internet en un clic

Avec Pay With Google, la firme de Mountain View rattrape son retard dans le domaine du paiement en ligne. En enregistrant votre carte bleue via Chrome, vous pourrez procéder aisément à vos paiements, et ce, sans devoir réinscrire vos coordonnées bancaires à chaque versement !

Huawei installe la première antenne 5G d’Europe !

Huawei développe en partenariat avec un opérateur européen une solution évolutive se basant sur la 4G / 5G. Nous devrions retrouver ces antennes en Europe. Les opérateurs seront très probablement intéressés par la proposition du géant chinois qui est un acteur très actif concernant le réseau de 5e génération.

16356ab81350e343417f5f93d400a936VVVVVVVVVV