Google : la lettre misogyne d’un employé crée la polémique

Maj. le 8 août 2017 à 9 h 41 min

Mise à jour 08/08/2017 : L’auteur du plaidoyer vient d’être renvoyé par Google. Dans un email adressé à l’entreprise, le CEO Sundar Pichai déclare que l’employé n’a pas respecté les règles de bonne conduite de la firme.

Un employé de Google vient de provoquer une vive polémique en publiant un plaidoyer sexiste qui défend les inégalités salariales entre les hommes et les femmes. D’un côté la majorité des salariés dénoncent le texte, de l’autre certains en défendent l’auteur qui l’a diffusé via une messagerie interne et anonyme. Mais le scandale est rapidement sorti des murs de l’entreprise pour devenir une polémique planétaire. 

google

Les femmes doivent-elle être aussi bien payées que les hommes chez Google ? Un employé de la firme de Mountain View a provoqué une vive polémique interne, puis mondiale, en publiant anonymement un plaidoyer d’une dizaine de pages qui remet en cause la diversité dans l’entreprise et justifie l’écart de salaire entre les hommes et les femmes par « des différences biologiques ».

Google : un salarié met la firme dans l’embarras avec un plaidoyer sexiste

L’employé dont on sait seulement qu’il est ingénieur logiciel, a publié son manifeste via la messagerie anonyme interne Blind. Outre la teneur de ses propos, il affirme que les employés avec des vues politiques conservatrices sont « discriminés » chez Google. Et se lamente « du danger » de « l’idéologie de gauche » selon lui. Voici un extrait de ce qu’il écrit dans son texte de 10 pages intitulé « le bourrage de crâne idéologique de Google » :

 Je dis simplement que le partage de préférences et de capacités, chez les hommes et les femmes, diffère partiellement en raison de causes biologiques, et que ces différences pourraient expliquer pourquoi les femmes ne sont pas représentées de manière égale dans la tech et [aux postes à responsabilité, ndlr]. La discrimination pour atteindre une représentation est injuste, conduit à la division, et est mauvaise pour le business

Cette histoire aurait pu en rester là si l’employé en question était isolé. Une majorité des employés de la firme a en effet dénoncé ce texte (que l’on peut lire dans son intégralité ici), et appelé à retrouver et à licencier l’employé. Mais une partie des salariés de la firme l’a tout de même soutenu. Or, les métiers de de la tech sont frappés par une sous-représentaiton des femmes dans leurs effectifs. Et les femmes sont en moyenne, en 2017, toujours sous-payées -20% que les hommes à compétence égale. Le sujet est donc on ne peut plus sensible, et le texte a déclenché une avalanche de réactions partout dans le monde.

La direction de Google a de son côté réaffirmé son attachement à la diversité et à l’inclusion et à ses valeurs. Tout en soulignant qu’il « faut entretenir une culture dans laquelle ces opinions différentes, y compris politiques, peuvent être exprimées sans crainte » l’entreprise rappelle que ce discours doit se conformer aux principes d’embauche de l’entreprise et aux réglements anti-discrimination. Suggérant que des sanctions disciplinaires pourraient être éventuellement prises contre l’auteur de ce texte.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Coupe du monde 2018 : le foot a eu raison des sites pour adultes

La Coupe du monde 2018 était un événement exceptionnel à plus d’un titre : en plus d’avoir sacrée une deuxième fois les bleus, la compétition a modifié brutalement les habitudes de consommation. Ainsi un célèbre site pour adultes y est…

Amazon vend aussi des jeux PC piratés

Amazon a temporairement vendu des jeux PC piratés ce weekend à des prix dérisoires. Des titres très populaires comme Frostpunk et Surviving Mars se sont ainsi retrouvés vendus pour quelques euros. Un réditteur s’est rendu compte que certains vendeurs sur…