Google Plus fête ses trois ans, quel avenir pour le réseau social ?

Maj. le 3 février 2017 à 17 h 43 min

En ce début d’année 2014, Facebook avait fêté ses 10 ans et compte à l’heure actuelle plus de 1,2 milliards d’utilisateurs. En quelque sorte précurseur dans le domaine, le réseau social de Mark Zuckerberg a rapidement séduit les foules. Face à la multiplication des alternatives, il est de plus en plus difficile de se faire une place au soleil. Quid de Google + ? Penchons nous quelque peu sur celui-ci.

Google Plus

Vous ne le savez peut-être pas mais Google Plus vient de fêter ses 3 ans, anniversaire qui a eu lieu dans le plus grand anonymat. Pour preuve, le géant du web n’a même pas évoqué son réseau social lors de conférence annuelle Google I/O. Preuve d’un certain désintérêt ? Le raccourci peut sembler légitime, d’autant plus que la personne à l’origine de celui-ci a quitté l’entreprise en début d’année. Il n’en suffisait pas plus pour déclencher des rumeurs quant à la disparition future de Google Plus.

Google Plus fête ses 3 ans mais a toujours autant de mal à séduire !

Même si celles-ci ont été contredites, force est de constater que le réseau social ne séduit pas les foules. Très apprécié de certains utilisateurs de Chrome ou Android, il est en revanche détesté par d’autres de Youtube ou de Google Play (à cause de l’intégration forcée de commentaires) et surtout, il est ignoré par la plupart d’entre nous. Histoire de lui donner un nouveau souffle, Google a modifié la façon dont son moteur de recherche encourage les auteurs à utiliser le service.

Le problème majeur n’est pas tant cette méthode mais bien le manque de traffic apporté par Google Plus. Contrairement à Facebook, Pinterest ou même Twitter qui engendre beaucoup de visites, le réseau social de Google est nettement en retard, à tel point que certains le considèrent même comme un « cimetière du référencement social ».

Intéractions avec des gens que vous ne connaissez pas, plateforme de publication de billets de blog légère, Google Plus réunirait le pire de Twitter et de Facebook. Ceci se traduirait par un taux d’abandon élevé. Le réseau social n’aurait pas été conçu pour répondre aux attentes des utilisateurs mais à ceux de Google. L’intérêt est donc important pour l’entreprise américaine qui peaufine sa publicité ciblée grâce aux différents contenus mais bien moins évident pour l’utilisateur.

Notons que Google n’est pas un petit nouveau sur le marché car si Google Plus n’a que trois ans, la firme avait lancé Orkut en 2004 (en même temps que Facebook) et avait ensuite racheté Dodgeball et Raiku sans rien n’en faire. Le problème serait ailleurs et il semblerait que Google n’ait pas trouvé la solution. L’avenir de Google Plus semble plus que jamais incertain.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Instagram : pourquoi certains font croire qu’ils sont morts

Sur Instagram, c’est devenu une mode depuis quelques mois : certains utilisateurs simulent leur mort et demandent à d’autres de publier des messages de condoléances ou de soutien sur leur profil. Une tendance qui est devenue un meme et qui…

Instagram va permettre de taguer vos amis dans les vidéos

Instagram est en train de tester le tag de personnes dans les vidéos, à la manière de ce qu’il est possible de faire sur Facebook. Pour l’instant, les vidéos dans lesquelles les utilisateurs sont tagués n’apparaissent pas sur leur profil…