Google sur le point de fermer Feedburner : la fin des flux RSS ?

Maj. le 26 septembre 2017 à 20 h 23 min

Il n’y a pas si longtemps, Feedburner faisait figure de référence en tant que lecteur de flux RSS, si bine que Google l’a racheté en 2007 dans le but d’y ajouter ses services liés aux statistiques et à la publicité. Aujourd’hui Google lâche petit à petit Feedburner.

 

En 2012, le flux RSS a encore des adeptes, mais est loin d’être un outil grand public et voit son utilisation substituée par les réseaux sociaux et les outils plus accessibles comme Flipboard ou même Facebook qui permettent également de se créer son propre fil d’actualité en y ajoutant les sources de son choix. Ces outils étant eux-mêmes basés sur les flux RSS.

Google ne semble plus croire en la monétisation de Feedburner. En effet, le géant de Moutain View a arrêté l’API de Feedbruner ainsi qu’Adsense pour son service. Le gestionnaire de flux RSS Feedburner semble donc progressivement en train de s’éteindre et c’est ce que Google semble vouloir.

Le flux RSS est en perte de vitesse, mais n’est pas mort. Ces flux ont été créés à la base pour gérer un stème d’alertes à l’aide d’un lecteur de flux et d’une sélection de sources que l’on ajoute à cet outil pour se créer un flux d’informations sur mesure. Mais en 2012 de nombreux autres outils offrent ces services et pas ds moindres. Facebook et Twitter vous permettent en effet de suivre toute l’actualité de vos sources d’informations préférées qui ont un compte sur chacun de ces réseaux sociaux.

Mais la quasi-totalité des sites propose encore de s’abonner à des flux RSS et Feedburner est loin d’être le seul outil permettant de lire ses flux. Mais la chute semble inévitable et il est normal que les outils populaires viennent remplacer les autres. Le flux RSS semble aujourd’hui survivre grâce à des considérations techniques ou de référencement. Feedburner est amené à disparaître, mais son fondateur, Dick Costolo, pourra toujours compter sur sa nouvelle petite idée… Twitter.

Retrouvez toutes les produits Google sur nos pages Facebook, Google+ et Twitter.

Réagissez à cet article !
  • Jeremy

    Votre article est loin d’être neutre. Mais est-il possible d’avoir un argumentaire plus détaillé ?
    Quelle était la part de marché de feedburner dans les lecteurs de flux RSS ? Cela change-t-il vraiment le paysage des RSS ? … Pas si sur.

    Les flux RSS survivent pour bien d’autres raisons que techniques et SEO. A la différence de FB/Twitter & Co, le flux RSS permet de s’abonner de manière beaucoup moins contraignante et dans le respect du droit à la vie privée.

    Devoir se logger sur Facebook pour suivre les actualité d’un blog lambda ? Autant s’abonner directement au blog. Le progrès et le confort, ça passe rarement par l’ajout d’un intermédiaire …

  • Julien et Nel

    Beaucoup de personnes comme moi utilisent les flux rss directement via les sites qui les proposent, les flux rss existaient avant Feedburners et ils continueront de marcher sans ce truc.

  • Il n’y a pas plus pratique qu’un flux RSS pour suivre l’actualité d’un site. Je le vois bien pour suivre celle d’un programme dont les mises à jour sont signalées sur Twitter. Résultat ? Des conversations sans intérêt qui parasitent la vraie info.

    • Damien LADURELLE

      Je suis tout à fait d’accord avec toi !

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Facebook Messenger : bientôt des publicités dans les jeux

La plateforme jeu vidéo de Facebook Messenger est toujours plus populaire, faisant qu’elle rentre dans une nouvelle phase pour le service : les publicités sont désormais acceptées par la plateforme, qui propose que des spots vidéo soient intégrés désormais entre les parties.

bc63e63a7fcf67beac604810307cea251111111111111111