Google répond enfin à la Commission Européenne !

Alors que la Commission Européenne vient de décider qu’elle allait envoyer un acte d’accusation contre Google pour abus de position dominante, le géant américain a fini par répondre aux attaques répétitives des instances européennes dans une note interne. La firme de Mountain View souligne que « les concurrents ne se situent qu’à un clic ».

google-repond-commission-européenne

La concurrence ne se situe qu’à un clic – et elle grandit. Les gens peuvent utiliser Bing, Yahoo, Quota, DuckDuckGo, et une nouvelle vague d’assistants personnels comme Siri ou Cortana, ou encore des services spécialisés comme Amazon, Idealo, Le Guide, Expedia, ou Ebay. En plus, les utilisateurs se tournent de plus en plus vers les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pour trouver des informations et suggestions (où manger ou quel film regarder) – Google –

Le message de Google est clair. Selon la firme, les internautes n’ont qu’à cliquer une fois pour pouvoir utiliser la multitude de services concurrents. Il ne le dit pas directement mais Google démonte les arguments de la Commission Européenne selon lesquels il favorise ses propres services. Selon Google, l’utilisateur est libre d’aller voir ailleurs, rien ne le retient. L’entreprise se permet même de citer une multitude de concurrents.

La concurrence explose – contrairement à ce que beaucoup de détracteurs affirment. En effet, si l’on regarde par exemple les boutiques en ligne, il est clair qu’il y a une tonne de concurrents (notamment Amazon et eBay) qui n’ont pas été lésés par le propre service de shopping de Google. – Google –

Pour illustrer ses propos, Google prend l’exemple des boutiques en ligne. Accusé de mettre en avant son propre service, le géant explique que les concurrents n’en ont absolument pas souffert. Le géant ajoute même qu’ils ont explosé.

Espérons pour le géant de Mountain View que ses arguments seront entendus par la Commission Européenne. Car la machine est lancée, et elle pourrait faire de gros dégâts : pour rappel Google risque une amende de 6 milliards d’euros !

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !