Google rejette 30% des demandes de droit à l’oubli

Date de dernière mise à jour : le 10 avril 2016 à 18 h 43 min

Le groupe article 29 a réuni hier après-midi les principaux moteurs de recherche, Microsoft, Google et Yahoo! pour discuter de la décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne de mettre en place le droit à l’oubli pour les citoyens Européens.

L'ombre de l'UE plane sur Google...
L’ombre de l’UE plane sur Google…

La mesure, qui vise à protéger la vie privée des internautes de l’Union Européenne avait été votée le 14 Mai. Cette réunion avait pour but de faire un premier point sur la mise en application du droit à l’oubli.

En l’espace de deux mois, Google indique avoir reçu plus de 91 000 demandes de retrait pour un total de 328 000 liens. Les français, qui semblent avoir pas mal de choses à cacher, arrivent premiers du classement. Viennent ensuite les Allemands, les Espagnols et les Britanniques.

Sur le total de demande, le moteur de recherche affirme avoir accepté 50% des demandes, demandé des compléments d’informations pour 20% des cas et et rejeté les 30% restants. Une moyenne acceptable, sur laquelle Article 29 n’est pas revenu.

Le groupe, composé de représentants des principaux Etats membres de l’Union Européenne, a en revanche interpellé Google sur la façon dont la firme applique cette nouvelle législation.En effet, les liens qui font l’objet d’une demande ne sont supprimés que sur les moteurs de recherche locaux, tels que Google.fr .

Sur le moteur mondial, Google.com, toutes les informations demeurent accessibles au public. Une attitude un peu légère qui vise probablement de nouveau à provoquer la CJUE, d’autant que Google argue que la demande concerne uniquement les moteurs locaux. Un joli troll pour la Cour, qui devra probablement réviser son texte de loi.

En outre, Article 29 souhaite que Google évite d’informer les webmasters qu’une de leur page est supprimée. Ceci pourrait attirer l’attention sur les pages en question, et produire l’effet inverse à celui recherché.
Les liens supprimés qui réapparaissent quelques temps plus tard n’ont pas été abordés.

Article 29 envisage de rédiger un guide pour l’application scrupuleuse du droit à l’oubli, à paraitre en Septembre, auquel les moteurs de recherche pourront se référer pour se coordonner et connaitre les restrictions propres à chaque pays .

Via

Réagissez à cet article !
  • joe2x

    Et oui malheureusement, c’est Google qui impose sa loi pour conserver le maximum d’information

  • Youenn Svgn

    Mince, les photos de moi à poil avec des plumes dans le derrière en train de caliner un lampadaire sont toujours sur google image

  • Papounet UT

    Pour la France c’est normal le droit à l’oubli pour les sionistes ^^
    Ils ne veulent toujours pas nous dire que ce sont elles qui dirigent le pays ^^

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

Présentés fin février lors du Mobile World Congress 2016 à Barcelone, les Galaxy S7 et S7 Edge sont encore en 2017 très populaires. Depuis leur disponibilité, divers tutoriels, trucs et astuces ont été partagés sur le forum Phonandroid afin de personnaliser et exploiter à fond les deux haut de gamme de la firme coréenne.

5dd974e392bd43d2fe383c81efeb86e0~~~~~~~~~~