Google prépare son premier bracelet ultra-connecté pour vous sauver la vie

Ce n’est pas nouveau, en plus d’être un géant du high-tech, Google travaille aussi sur des projets pour améliorer le futur. Cela concerne principalement le domaine de la santé, où la firme de Mountain View a déjà évoqué un bracelet pour combattre le cancer, une cuillère anti-tremblement pour les personnes atteintes de Parkinson, et a aussi mis en place un système permettant de parler à son médecin à distance.

bracelet sante google
Oubliez les bracelets déjà existants, Google vous propose l’avenir.

C’est désormais sur un bracelet très perfectionné que travaille Google, avec comme objectif d’aider les laboratoires et les médecins à suivre les patients à distance. Pour se faire, ce bracelet connecté permet de mesurer le pouls, le rythme cardiaque, la température corporelle, et même les températures et bruits ambiants.

Cela pourrait être utile dans le cadre des essais cliniques de nouveaux traitements par exemple, puisque les données seraient envoyées en temps réel aux chercheurs. Avec un tel bracelet, les chercheurs pourraient donc suivre en direct l’évolution des patients, et ce sans que ces derniers ne doivent rester à l’hôpital ou y effectuer des déplacements journaliers.

Si cela peut sembler merveilleux, il y aura toutefois quelques contraintes, liées au patient lui-même. En effet, celui-ci devra toujours garder le bracelet sur lui, et s’assurer qu’il est bien chargé, sans quoi il ne servirait tout simplement plus à rien. Il faudra donc travailler avec les patients s’essayant à l’exercice, afin qu’ils n’oublient pas malencontreusement le bracelet dans un coin de la maison, ou tout simplement, de le recharger quand cela est nécessaire.

bracelet connecte google

L’objectif premier de ce bracelet réalisé par Google sera donc bien la médecine, mais le géant du monde high-tech envisage sérieusement que des personnes en excellente santé l’utilisent au quotidien, afin d’être prévenues dès que le moindre signe de maladie pointe le bout de son nez. Il faudrait toutefois attendre 20 à 30 années pour que cela se démocratise, et que tout le monde soit prêt à porter un bracelet pour être surveillé constamment.

Ce bracelet fait donc suite au brevet que Google avait déposé au début de l’année 2015, et dans lequel était exposé une sorte d’aimant qui profiterait de nanoparticules métallisées injectées dans le corps afin d’attirer et de détruire toutes les cellules jugées dangereuses.

Si ce dernier ne devrait pas arriver avant encore quelques années, le bracelet de suivi de santé est bien réel, puisque bientôt testé. Bien entendu, Google utilisera Android Wear sur son bracelet connecté, mais le contraire aurait été étonnant.

Les premiers tests commenceront dès cet été en Europe et aux États-Unis, il ne faudra donc pas attendre très longtemps avant de connaître les premiers retours, et savoir si le premier bracelet connecté de Google est aussi efficace que ce dernier le prétend. Si les tests s’avèrent concluants, la mise à disposition à de grands nombres d’instituts médicaux pourrait se faire rapidement.

Via

Réagissez à cet article !
  • Atlas

    Encore une réponse à ce qu’Apple est en train de faire.

    • Cela fait 3 années que S Health existe. Dans un premier temps avec l’aide des périphériques Bluetooth et Ant+, puis en avril 2014 avec les Gear Fit/Gear 2. L’appli à réuni de bonnes choses pour le sportif qui commence à vouloir s’entrainer correctement : diet, dépense, cardio, pas, sommeil, pression sanguine, taux de sucre, stress… Je crois que les 3 dernières features ne sont pas disponibles en France.

      Samsung a racheté une boite dans le domaine de la santé il ya 2 ou trois années et je pense que Simband en est l’aboutissement. J’espère que cela soit intégré dans le projet Orb pour devenir une super Gear pour sportif : durcie et sans chichis.

      • Insomnia

        Merci Siem Atlas n’a pas encore regarder plus loin que le bon de son nez….de plus ce que propose Google n’a rien à voir avec ce que propose Apple et encore ils en ont parlé mais on en a pas vu la couleur à ce jour…

        • On va dire que c’est seulement de la précipitation dû à son enthousiasme à propos des produits Apple. Perso, je trouve Atlas pas aussi obtus que peut l’être un Apple lover. Surtout qu’il argumente généralement (ce qui est rare dans les batailles de chapelle). Suis-je indulgent en qualité de Mac user — entre autres — depuis longtemps ? Peut-être ?

          Je m’intéresse beaucoup à ces périphériques liés à la santé, car cela peut-être une aide bénéfique à la performance. Pour l’instant, Samsung à de sérieux atouts dans la manche… mais pas encore l’objet qui me fera quitter ma fidèle Polar RS800x.

        • Atlas

          Cela fait un an que Apple a présenté Healthkit, une plateforme qui permet aux médecins d’accéder directement aux données de santé recueillies sur les téléphones des patients. C’est déjà en marche pour plein de cliniques aux US. Donc oui, ce que propose Google n’est qu’une reprise de ce qu’Apple a fait avant. C’est juste que vous êtes tellement concentrés à mal parler de Apple que vous ratez la moitié des nouveautés.

          • Anthony Fontaine

            Google a un département complet dédié à ce type de recherche, on nous parlait d’un procédé qui pouvait notamment nous avertir de la présence de cellules cancéreuses, or, Apple ne sait que prendre tes pulsations cardiaques pour le moment et calculer tes heures de sommeil. Si ce bracelet met de l’avant toutes les avancé du département de Google, la Apple Watch jumelé au health kit seront des antiquités. Mais bon avec des Si, on refait le monde en entier.

          • Atlas

            Oui d’autant qu’Apple aussi fait plein de recherche dessus et il a été très largement documenté combien de médecins et spécialistes ils ont embauché dans plein de domaines. Et de plus Apple au moins a un produit qui marche dans le commerce alors que Google n’a encore rien.

          • Anthony Fontaine

            Bah ton produit qui marche, ne fait encore que Calculer tes battements cardiaques et tes heures de sommeil. Comme des milliers de Smartbands le faisait bien avant, faut pas crier « Révolution » quand s’en est pas une.

          • Atlas

            Mais je n’ai jamais dit le contraire. On parlait de qui de Apple ou Google est en avance dans le domaine de la santé. Pour l’instant c’est clairement Apple.
            Avec tous leurs rachats dans les années qui viennent on verra apparaître des capteurs de tension, d’oxygénation, de taux de glucose et peu à peu les petites marques ne pourront rien faire face aux colosses que sont Apple et autres. D’autant qu’Apple a récupéré des gens de certaines des entreprises les plus innovantes dans la santé, comme Masimo.

            Et pour info l’ Watch ne mesure pas les niveaux de sommeil.

  • User420

    On dirait une G Watch version ugly, mais c’est une bonne idée !

  • QueDuBon!

    Bonjour,
    A t’il la fonction vibration ?
    Pourrais je m’en servir comme anneau pénien ?

    • geoffrey gil

      non mais il est doté d’une très bonne ergonomie qui lui permet de bénéficier d’un coéficient de pénétration très élevé dans l’itinéraire secondaire

  • geoffrey gil

    l’utilité ? comment rendre un produit inutile utile, google sais le faire. déjà que les smartwatch j’ai du mal, alors un bracelet axé sur la médecine c’est de la paranoïa totale.

    • Insomnia

      Avec ce genre de réponse, il est sur qu’il faut que tu aille vivre dans une grotte….
      Déjà quand tu aura dans ta famille une père ayant une maladie dont l’appareil pourrait permettre de l’aider et/ou le sauver on en reparle….autant la montre elle sert à rien mais là dire que c’est idée est moisie je suis pas daccord

      • geoffrey gil

        Pas dit que c’est moisie , de faire ça c’est une grande avancée de la technologie

    • grofbd

      Si tu veux dire que les fabricants de téléphones, Apple en tête, les éditeurs de logiciels ou d’applications sont inutiles, lâche l’ordinateur avec lequel tu viens d’écrire ce commentaire… Car sans les ordinateurs personnels, la médecine et les sciences en générale n’en seraient pas où elles en sont… Tu sais, avoir la possibilité de faire avancer les choses, rendre le monde meilleur, et bien oui, même des multinationales comme Google, Apple, Microsoft etc. peuvent avoir de véritables bonnes intentions ! L’argent restant le nerf de la guerre, et bien oui, qu’ils fassent ce genre d’objets !!

      • geoffrey gil

        je pensais surtout aux google glass en fait ^^

        • grofbd

          Je comprend mieux du coup !! :))

  • Who Knows

    « bruits ambiants »
    Moi ca me fait pensé à « Ecoute de conversation privée »…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !