Google Pixel : vous risquez d’être bannis de Google si vous le revendez trop vite

Le Google Pixel connaît un grand succès en Amérique, où il est disponible exclusivement chez l’opérateur Verizon, l’opérateur maison Project Fi et la boutique en ligne de Google bien évidemment. Certains acheteurs peu scrupuleux, qui se sont contentés d’acheter le téléphone pour le revendre ensuite directement à un magasin et empocher un petit bonus, ont vu leurs comptes Google se faire bannir.

L’industrie du smartphone a toujours eu une mentalité bien connue des gens sachant grappiller l’argent où il y en a : « y a pas de petit profit ma bonne dame ». De ce fait, de nombreux constructeurs inondent le marché d’appareils, quand les développeurs inondent les magasins d’applications de productions rapides et peu chères.

Et les consommateurs dans tout ça ? N’a-t-on pas le droit à nos petites combines de temps à autre ? Qui n’a jamais enflé quelque peu le prix de son appareil en le revendant en occasion, ou négocié jusqu’à la mort pour 10€ d’économie, jette la première pierre.

Mais alors que le Google Pixel a rencontré un énorme succès et est devenu un objet tendance aux Etats Unis, Google a mis un frein à la combine faisant que certains comptes Google étaient utilisés pour commander un Pixel, et le revendre à un magasin se chargeant d’en enfler le prix.

C’est donc plus de 200 comptes Google qui se sont vus être bannis de la main du développeur, du fait que cette pratique aille à l’encontre de leurs conditions d’utilisation. Le développeur a réagi dans une lettre ouverte, argumentant que cette condition prônait l’équité entre les acheteurs et était un des piliers faisant que tous avaient une chance équitable d’acquérir leurs produits.

Bien qu’ayant provoqué une petite frayeur aux petits malins pensant se faire un peu d’argent de poche, il a aussi annoncé que les comptes étant vraiment utilisés ne resteraient pas bannis. Un geste magnanime, mais vous êtes prévenus : mieux vaut ne pas vendre son Pixel trop tôt.

Google Pixel et Pixel XL revue de tests : l’Android parfait mais trop basique

Meilleur prix :

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Mais qu’est-ce que ça veut dire ! Chacun est libre de le revendre si ça l’enchante ! Et si il peu y gagner un petit plus dessus ! M’enfin bon… De toute façon Pixel ou pas c’est de l’arnaque à ce prix là… Ce sera sans moi, surtout avec ce genre de mentalité ou on fait des contrats d’exclusivité avec tels ou tels opérateurs !

    • Anthony Fontaine

      Bah c’est une question d’offre et de demande, si tu achète un XL, tu attends qu’il soit « Sold-out » et tu le revends au prix fort… C’est une pratique douteuse pour profiter du système.

      Perso, j’ai acheté le Pixel (pas XL), la batterie tient aussi facilement que mon Nexus 6P, mais sur papier le N6P a une plus grosse batterie, un excellent écran, c’est un expérience sans faille, ça ne lag pas… Les gens le frappent beaucoup, mais c’est tout un smartphone!

  • thomas

    C’est bien, ça évite que certains en commandent pleins pour leur profit et laisse plus de stock aux vrai consommateurs

    • Kimahro

      Tout à fait d’accord mais limiter à 1 appareil par nom et adresse postale/carte bancaire serait plus approprié. Quand j’achète un produit il m’appartient j’ai le droit de le revendre sans être sanctionné. Entre les enfoirés qui commandent uniquement dans le but de revendre et les fabricants qui commencent à t’interdire de revendre ton appareil, au final c’est toujours les gens corrects qui se font avoir :(