Google pique 2000 ingénieurs à HTC pour 1,1 milliard de dollars !

Google vient de s’offrir une grande partie de la division design de chez HTC pour la bagatelle de 1,1 milliards de dollars. Soit en tout 2000 ingénieurs basés à Taipei (Taiwan) qui doivent aider l’entreprise à gagner des parts de marché sur son concurrent Apple. Le constructeur souhaite à terme être capable de mieux intégrer la partie logicielle et matérielle.

htc google

Google a embauché 2000 nouveaux employés d’un coup – plus précisément, la firme a débauché quelques 2000 ingénieurs HTC basés à Taipei pour un montant total de 1,1 milliards de dollars, dans le cadre d’un accord avec le constructeur. Rick Osterloh, responsable hardware chez Google, explique à nos confrères de Bloomberg Technology que cette décision doit permettre de réintégrer une grande partie de la chaîne de conception, afin de pouvoir mieux imbriquer la partie logicielle et matérielle dans ses prochains smartphones.

Google s’offre 2000 ingénieurs HTC : un contrat à 1,1 milliards de dollars

Google, qui vise le haut de gamme avec ses Pixel, cite Apple et Samsung – deux concurrents qui vendent énormément plus : « Apple se débrouille très bien sur les marchés développés« , concède Rick Osterloh. Et d’ajouter : « la Chine est forcément un marché très attractif pour le smartphone, et nous serions intéressés d’y revenir dans le futur, mais nous n’avons pas de plans sur la table et franchement c’est compliqué pour l’entreprise« , alors que Google s’est effectivement retiré du pays en 2010 après avoir refusé de censurer les résultats de recherche.

Du reste, la nouvelle a de quoi inquiéter toute l’industrie. Jusqu’a présent, Google générait des bénéfices dans l’industrie essentiellement en distribuant ses applications et services sur des smartphones Android concurrents. Ces derniers commencent d’ailleurs à chercher leurs solutions maison en alternative aux services de Google – par exemple avec Bixby chez Samsung. Pour l’instant, la menace reste néanmoins relative pour l’industrie : les Pixel 2 ne se sont vendus qu’à 1,5 millions d’exemplaires, contre 300 millions de Galaxy sur l’année 2017.

Reste que Google espère que cette part va enfin décoller. Google peut ainsi mettre un coup d’accélérateur à ses départements R&D et marketing, négocier plus de contrats avec les opérateurs et les détaillants, et s’installer dans de nouveaux marchés. Pour l’instant, les ventes restent limitées à neuf pays, dont la France est encore absente. Du reste cette acquisition n’est pas la première du genre : nos confrères de Bloomberg rappellent qu’en 2012, Google avait acquis Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars, avant d’en revendre la plus grande partie à Lenovo deux ans plus tard pour 2,91 milliards de dollars…

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !