Google Maps : un petit village envahi par des touristes à cause d’un bug

Pendant plusieurs mois, Google Maps a envoyé des centaines de touristes venus visiter les Montagnes Bleues d’Australie vers un petit village situé à trente minutes de route. Excédés par ces visites incessantes, les villageois ont fini par installer un panneau pour prévenir les voyageurs que Google Maps se trompe. Il a fallu qu’un géant des médias australien s’en mêle pour que l’erreur soit corrigée. 

google maps bug australie

De manière générale, Google Maps est l’une des meilleures applications de navigation GPS Android. De nombreuses personnes l’utilisent au quotidien pour se repérer sur les routes et dans les villes, à pied ou en voiture. Depuis le mois d’août 2017, Google Maps permet même de trouver une place de parking.  Les efforts déployés par Google pour cartographier le monde entier, et ses puissants algorithmes permettant notamment de prédire le trafic automobile, sont deux des principaux atouts de cet outil nativement installé sur les appareils Android.

Toutefois, Google Maps n’est pas infaillible. Il arrive au logiciel de donner aux utilisateurs des indications erronées. D’ordinaire, les erreurs sont rapidement corrigées, mais ce n’est pas toujours le cas. Ainsi, plusieurs mois durant, les touristes venus visiter les Montagnes Bleues de Nouvelle-Galles-du-Sud ont été guidés dans un petit village de banlieue nommé Dargan, à trente minutes de route de la célèbre chaîne de montagnes de grès.

Des centaines de touristes n’ont cessé d’affluer dans le village des mois durant, au grand dam des résidents de ce lieu paisible. Fatigués de devoir expliquer tous les jours à ces visiteurs impromptus qu’ils ont fait fausse route, les habitants de Dargan ont fini par installer un panneau à l’entrée du village pour indiquer que Google Maps se trompe, et qu’il faut suivre la route de Katoomba pour arriver aux Montagnes Bleues.

Google Maps : des touristes envoyés à trente minutes de route de leur destination

Plusieurs fois contacté par des touristes mécontents et de villageois agacés, Google n’a toutefois pas daigné réagir. Heureusement, le géant du média australien Fairfax a fini par contacter la firme directement afin qu’elle corrige cette erreur. Les recherches de Montagnes Bleues sur Google Maps mèneront désormais au Blue Mountains National Park, et les habitants de Dargan pourront couler des jours heureux.

Selon Gustaf Brusewitz, le porte-parole de Google Australia, cette erreur est imputable au grand nombre de sources de données utilisées sur lesquelles repose Google Maps. L’application est en effet alimentée par des sources publiques, des contributions d’utilisateurs, mais aussi des fournisseurs tiers. Il peut arriver que certaines de ces sources fournissent des informations inexactes. La firme reconnaît qu’il s’agissait d’une erreur grossière, et s’excuse auprès des utilisateurs de l’application et des résidents du village.

Ce n’est pas la première fois que Google Maps commet ce genre d’erreur. Au début de l’été 2017, des centaines de touristes avaient été envoyés de façon similaire droit dans un fleuve norvégien. Rappelons toutefois que Google Maps permet de rapporter facilement un problème grâce à un outil intégré à l’application, situé dans le coin inférieur droit de la carte. Ce bouton permet d’apporter des changements sur les coordonnées géographiques d’un endroit, ou de modifier les informations au sujet d’une entreprise. Pour maîtriser toutes les subtilités de l’application, consultez nos astuces Google Maps.

Réagissez à cet article !
  • Impega

    Tout le premier paragraphe n’est là que pour caler des liens vers les autres artiicles du siite.

    Pratique d’un autre âge.

  • Mewiel Kreit

    Le côté excédé des habitant, que j’ai déjà croisé pour les mêmes raison à d’autres endroits pour des marqueurs mal positionnés, et leur tendance à envoyer des courriers à google / le maire / le préfet pour régler le problème m’ont bien fait rigoler. Plus encore, leur étonnement lié au fait que je corrige l’erreur en direct une fois qu’ils m’ont renseigné.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Les jeunes et internet : découvrez les dernières tendances

Selon une nouvelle étude, les parents considèrent que leurs enfants sont autonomes sur internet en moyenne à partir de 14 ans. Cette nouvelle enquête permet de mieux appréhender le rapport des parents vis à vis d’internet et de leurs progénitures. Combien de temps un enfant passe-t-il sur internet ?

326ec78a918f8706db5b5dc73523d46b::::::::::::::